La chaotique construction de la place Vendôme

Place Vendôme

Centre parisien du luxe et de la joaillerie, la place Vendôme s’est depuis longtemps dressée comme un symbole incontournable de la capitale, tant auprès des touristes que des Parisiens. Cette vaste place située à quelques encablures du jardin des Tuileries n’a pourtant pas toujours eu la renommée qu’on lui connait et sa construction a été ponctuée de rebondissements qui ont bien failli la tuer dans l’œuf. On vous dit tout sur les débuts chaotiques de la quatrième place royale de Paris.

Une envie (et un besoin) d’aérer Paris

Quand on parle de Louis XIV, c’est d’abord à Versailles que l’on pense. Pourtant, le roi Soleil – qui a continué de vivre au Palais du Louvre une grande partie de sa vie – n’a jamais oublié sa capitale. Son règne a été, tout comme celui de son père Louis XIII, une période de renouvellement et de grands changements pour la ville de Paris. Louis XIV, qui détestait les rues étroites de la capitale, s’est évertué toute sa vie à aérer la capitale.

C’est dans cette logique que Louis XIV et son ministre Louvois décident, vers 1685, qu’à la place de l’ancien hôtel particulier du Duc de Vendôme, fils légitimé d’Henri IV, sera érigée une vaste place rectangulaire. Selon les plans réalisés par le surintendant des bâtiments du roi Jules Hardouin-Mansart, la place sera entourée d’une dizaine d’édifices publics (une bibliothèque royale, des académies royales, un hôtel de la Monnaie, des ambassades, etc.). En son centre, sera érigée une immense statue équestre en bronze représentant Louis XIV. Elle fera plus de 7 mètres de haut, 17 avec le piédestal. Au début des années 1690, les plans de ce projet pharaonique sont achevés et la construction peut débuter.

Une inauguration plutôt qu’un achèvement

1699. Après plusieurs années de travaux, la place est enfin inaugurée. Inaugurée certes, mais loin d’être terminée ! Car, si la statue trône fièrement au centre de l’esplanade, les bâtiments, eux, n’ont pas pu être achevés, faute de moyen. Derrière les jolies façades qui bordent la place… il n’y a rien. La place n’est qu’un décor, une mise en scène pour pouvoir inaugurer la statue en l’honneur de Louis XIV en grande pompe. Derrière ses façades, le projet a été abandonné depuis bien longtemps.

Quelques mois plus tard, le terrain est vendu à la ville de Paris, les façades sont détruites et l’opération entièrement privatisée. Plutôt que d’accueillir des édifices publics, la place sera entourée de luxueux hôtels particuliers financés par des nobles aisés de la capitale et tous les édifices seront dotés de façades rigoureusement identiques, dessinées par Jules Hardouin-Mansart. À choisir, il vallait sans doute mieux des façades uniformes que des façades artificielles…

Cyrielle Didier

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités