C’est l’une des images les plus marquantes de Jacques Chirac, ancien président de la République. Celle où, tel un fraudeur, le maire de Paris enjambe le tourniquet d’un métro. Ce moment transgressif, capturé par le photographe Jean-Claude Delmas, renverra pendant longtemps l’image d’un Jacques Chirac conquérant et ne reculant devant aucun obstacle.

“Il a donc décidé de sauter par dessus”

C’était le 9 décembre 1980, à la station Auber. Jacques Chirac, alors maire de Paris, se rend à une exposition de peinture dans la station. C’est un photographie de l’AFP, Jean-Claude Delmas, qui va capturer sur le vif cet acte transgressif : le futur président de la République enjambant le portique du métro parisien.

Jean-Claude Delmas raconte au Parisien la raison de ce geste spontané : “Le directeur de la RATP lui a glissé un billet dans le portique mais Chirac a oublié de le reprendre, se souvient le photographe. Il ne prenait jamais le métro, il ne savait pas comment ça fonctionnait, comme beaucoup de politiques. Le ticket étant encore dans la machine, le portillon ne s’est pas ouvert. Il a donc décidé de sauter par-dessus“. Un moment qui marquera fortement l’opinion, et qui restera l’un des moments cultes de la vie publique de Jacques Chirac.

Une photographie qui va marquer les esprits

Dès le lendemain, ces clichés insolites sortent dans la presse, et vont marquer durablement l’opinion. À quelques mois de la présidentielle de 1981, c’est l’image d’un Jacques Chirac dynamique et conquérant qui va rester dans les esprits. Comme l’écrit Jean-Félix de Bujadoux, dans son article “Jacques Chirac ou la transgression en mouvement” : “Ce qui transparaît de ce cliché, au moment où il est publié, c’est donc bien davantage la vitalité, l’énergie d’un Jacques Chirac toujours en mouvement, que l’éventuel acte délictueux en lui-même“.

D’autant plus que Jacques Chirac se remet, à l’époque, d’un grave accident de voiture survenu en 1978 en Corrèze et, selon Jean-Félix de Bujadoux cette photo “démontre qu’il a retrouvé tout son dynamisme légendaire“.

Invité à l’Elysée en 1998, le photographe eu l’occasion de remettre à Jacques Chirac un tirage de cette photo mythique. Jean-Claude Delmas conclut au Parisien : “On s’est regardé et on a ri ensemble“. Peu suprenant, venant d’un président qui gardera à jamais cette image de personnage politique hors-norme, transgressif et dynamique.

A lire également:
Jacques Chirac est décédé à l’âge de 86 ans
Quand les politiques descendent dans le métro

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités