Moulin de la Charité

Deuxième plus grande nécropole de la capitale derrière celle du Père Lachaise, le cimetière du Montparnasse a accueilli ses premiers enterrements en 1824, année de son ouverture sur la partie nord de la plaine du Petit-Montrouge. Les allées de ce cimetière du 14e arrondissement constituent aujourd’hui un lieu de balade et de recueillement emblématique du sud de la capitale.

Et si l’on peut se promener au milieu d’un bon millier d’arbres et se recueillir auprès des tombes de grands personnages du XXe siècle comme Serge Gainsbourg, Simone de Beauvoir ou Henri Poincaré, il est également possible de découvrir un édifice bien plus étonnant pour un cimetière : un véritable moulin à farine !

C’est au niveau de la division 9 du cimetière, entre l’allée Raffet et l’allée des Quatre-Sergents de la Rochelle, que l’on peut apercevoir cette étonnante tour ronde en pierre surmontée d’un toit en forme de cône. Il faut bien l’avouer, l’édifice n’a plus grand chose à voir avec un moulin. Il a perdu ses ailes depuis bien longtemps et a déjà connu plusieurs vies depuis l’arrêt de son mécanisme à vent. Reconverti en guinguette à la Révolution, il devient la demeure du gardien au moment de l’ouverture du cimetière, puis un simple espace de stockage quelques décennies plus tard. Aujourd’hui, l’édifice est vide et sa porte reste invariablement close aux visiteurs.

Tour du Moulin de la Charite, cimetiere du Montparnasse, Paris, France
© Myrabella

Cet étonnant moulin est l’un des seuls vestiges capables de nous dévoiler le passé champêtre du 14e arrondissement. En effet, jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, les terrains situés au sud de l’actuel boulevard Montparnasse n’étaient que peu urbanisés et accueillaient, en plus de vastes champs, de nombreux moulins à vent. Peu avant la Révolution, ils sont encore une trentaine en fonctionnement. Parmi eux, celui des frères de Saint-Jean-de-Dieu, dits frères de la Charité. Appelé Moulin de la Charité en référence à ses propriétaires, il a vraisemblablement été construit au début du XVIIe siècle, en même temps que l’ancien hôpital de la Charité de Paris (détruit en 1935).

Plan Roussel de 1730
Le Moulin de la Charité sur le plan Roussel de 1730

Entièrement restaurée il y a quelques années et classée aux monuments historiques depuis novembre 1931, cette insolite tour au milieu des tombeaux possède tout ce qu’il faut pour devenir la plus emblématique tour de Montparnasse… ou presque.

Cimetière du Montparnasse – 3 boulevard Edgard Quinet, 75014
Tour du Moulin – Division 9 – Entrée piétons de la rue Froidevaux (à l’opposé de l’entrée principale)

À lire également : Le jardin secret le plus hospitalier de Paris

Crédit photo de couverture : Poulpy

Cyrielle Didier

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités