À l’angle de la rue de Babylone et de la rue Monsieur, au cœur du 7e arrondissement, ce temple aux airs japonais est bien connu des Parisiens : le cinéma La Pagode, fermé depuis bientôt 5 ans, a été racheté par un cinéphile américain et devrait rouvrir ses portes d’ici 2022.

Une adresse mythique

Construit en 1896 par l’architecte Alexandre Marcel, le Cinéma La Pagode est l’un des lieux les plus insolites de Paris : sa façade, ses toitures et sa grande salle sont classés aux monuments historiques, de même que son sublime jardin japonais entourant la demeure.

Tout commence en 1896 quand le directeur du Bon Marché, François-Émile Morin, fait construire l’édifice pour son épouse. À une époque où le japonisme se développe, il y organise de sublimes réceptions, plus impressionnantes les unes que les autres, dont une soirée durant laquelle le couple se déguise en empereur et impératrice de Chine – rien que ça – ou une soirée organisée au rythme de l’orchestre de l’Opéra de Paris. Bien que le couple ait divorcé, le lieu reste une salle de fête somptueuses jusqu’en 1927.

L’ambassade de Chine hésite alors à racheter le bâtiment, mais se résigne en raison de la présence de peintures murales illustrant la guerre sino-japonaise de 1894-1895… remportée par les Japonais ! En 1931, c’est en cinéma que se transforme la Pagode ; fermé pendant la Guerre, il rouvre ses portes en 1944 et devient l’un des centres névralgiques de la cinéphilie à Paris. Entièrement repensée dans les années 1970, La Pagode se voit alors dotée de deux salles, dont l’une au sous-sol, dédiées au cinéma d’Art et d’Essai et d’un salon de thé. En novembre 2015, La Pagode baisse finalement son rideau, en raison de la vétusté des lieux. À sa fermeture, on ignore si une réouverture est envisageable pour ce lieu alors âgé de 119 ans.

Un nouveau souffle

On le sait désormais : racheté en 2017 par le cinéphile américain Charles S. Cohen, le cinéma devrait rallumer ses écrans d’ici l’automne 2022 ! Promoteur immobilier, mais surtout passionné de cinéma français, Charles S. Cohen a crée, en 2008, la société Cohen Media Group afin de produire et distribuer des films indépendants et des films d’arts et d’essai aux États-Unis. Avec le rachat de La Pagode, il compte entreprendre d’immenses travaux de rénovation pour redonner vie à cet endroit mythique. Quelques informations sur les travaux nous sont parvenues : l’entrée actuelle devrait être remplacée par un portail vitré permettant de voir la façade classée et ce seront 4 salles au lieu de deux qu’offrira La Pagode.

Moins bonne nouvelle cependant, le jardin de La Pagode a fait l’objet de vives polémiques il y a quelques semaines, au moment du déconfinement, et pour cause : le 11 mai dernier, plusieurs arbres qui faisaient la renommée du parc ont été abattus, parmi eux, un hêtre pleureur, un gingko biloba et un marronnier, trois arbres légendaires de l’endroit. Un riverain qualifiait alors cet acte de « massacre d’un des derniers lieux de poésie de Paris ». On espère donc que le lieu ne sera pas trop défiguré à sa réouverture…

La Pagode – 57 bis, rue de Babylone 75007
Métro : Saint-François-Xavier (ligne 13)

À lire également : Après 82 ans d’existence, le cinéma UGC George V baisse son rideau

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités