Ces projets architecturaux qui vont changer le visage de Paris

12

Paris, une belle endormie?

Pas si sûr. La capitale prépare en toute discrétion un grand nombre de projets d’envergure très audacieux sur le plan architectural.

Infrastructures sportives ou culturelles, réhabilitation d’espaces publics, centres commerciaux ou immeubles de bureaux, la modernisation de l’intra muros est bien en cours et pourrait surprendre ceux qui pensent que la Ville Lumière se muséifie. Petit tour d’horizon des projets les plus emblématiques.

***

La Fondation Louis Vuitton

La Fondation Vuitton de l’architecte Frank Gehry sera le nouveau lieu consacré à la création et à l’art contemporain des XXe et XXIe siècles. Voulue par Bernard Arnault, PDG du groupe français LVMH, qui en assure la totalité du financement (100 millions d’euros) elle sera située dans le Bois de Boulogne, adossée au Jardin d’Acclimatation. Une architecture unique et tout en transparence qui fait l’unanimité, le bâtiment se dessine sous la forme d’un nuage ou d’un bateau de 40 sur 150m aux courbes déstructurées, avec le verre comme principal élément extérieur. Des espaces d’exposition, onze galeries et un auditorium pour une programmation qui reste encore confidentielle, mais l’on peut imaginer que le groupe de luxe y installera sa collection d’art contemporain. Des jardins suspendus sont également prévus sur les toits et offriront une vue imprenable sur Paris et La Défense. Livraison prévue en 2014.

Le Philharmonie de Paris

Au cœur du Parc de la Villette, porte de Pantin, se construit actuellement ce qui sera le plus grand auditorium de France dédié à la musique ainsi que la future résidence de l’orchestre de Paris : le Philharmonie de Jean Nouvel. Déjà à l’origine de plusieurs monuments parisiens comme l’Institut du Monde Arabe ou le Musée du Quai Branly, l’architecte star reconnaît qu’il s’agit là du projet le plus prestigieux de sa carrière. Mais le prestige a un coût : avec un budget s’élevant à 387 millions d’euros, le Philharmonie de Paris sera l’une des salles de concert les plus chères du monde. Le chantier a d’ailleurs connu des débuts difficiles, avec retards et rallonges financières successives (le budget initial s’élevait à 200 millions d’euros). Ayant pour ambition de redynamiser le 19ème arrondissement et hisser la capitale au rang de Londres ou Berlin sur la scène de la musique classique, l’ambitieux monument se veut aussi être une œuvre majeure d’architecture moderne. La forme : un vaisseau futuriste d’aluminium tout en angles d’une hauteur de 50m, soit l’équivalent de l’Arc de Triomphe. La toiture se verra dotée d’un espace de promenade et un écran géant de 60m de hauteur, visible depuis le périphérique, affichera la programmation. A l’intérieur, un auditorium de 2400 places prévu pour 250 concerts par an, huit salles de répétitions et un espace d’exposition dédié au Jazz et à la world music. Ouverture prévue pour 2015.

Rénovation des Halles

Infrastructures vieillissantes, couloirs quasi insalubres, les Halles méritaient vraiment ce coup de frais. A la fin de l’année le chantier qui inclut la construction de la Canopée et la rénovation de la gare sera enfin terminé pour une mise en service début 2014. De quoi redorer l’image bien dégradée de la plus grande station de transports en communs de l’agglomération et premier centre commercial de la capitale. Sur 25000 m2, une gigantesque structure de verre ondoyante, qui tient son nom à la partie supérieure des forêts, servira donc de nouveau toit et laissera filtrer la lumière pour un centre commercial aux axes de circulation complètement repensés. Sur ses 4 hectares, le jardin des Halles sera lui aussi remodelé avec des reboisements, un aménagement par gradins successifs et de nouvelles aires de jeux pour enfants. Les architectes Patrick Berger et Jacques Anziutti ont tablé sur un budget total à 802 millions d’euros, somme qui inclut également la rénovation de la gare RER : le hall gagnera 50% d’espace en plus et de nouveaux accès à la station seront ainsi créés, de même que les correspondances entre lignes repensées.

Rénovation des la Place de la République

Impersonnel carrefour, souvent embouteillé, la place de la République était jusqu’ici un endroit que l’on avait plutôt tendance à fuir. En travaux depuis un an et demi, elle montrera son nouveau visage lors de son inauguration ce dimanche 16 juin pour devenir le nouveau lieu de promenade des parisiens. Le projet de rénovation de l’agence TVK de Pierre-Alain Trevelo et d’Antoine Viger-Kolher accorde 50 % d’espace supplémentaire aux piétons, avec une esplanade arborée reliée à un côté de la place. L’endroit sera parsemé de fauteuils, chaises et tables mis à la disposition de tous ainsi que d’un miroir d’eau qui pourra diffuser jets et brumisateurs les jours les plus chauds. Mais la pièce maîtresse de la nouvelle place sera sans conteste le café « Monde et Média » dont l’ouverture est prévue pour le 13 juillet. Dans un nouveau pavillon de plein pied, il offrira chaque jour de 7h à 2h du matin un accès permanent aux médias et à l’information. Avec sa carte très abordable et sa capacité de 80 couverts, le lieu risque d’être prisé cet été.

Tours Duo

C’est l’un des derniers projets à s’inscrire dans l’aménagement du quartier Paris Rive Gauche, les Tours Duo de Jean Nouvel seront situées entre les rails de la gare d’Austerlitz, la Seine et le boulevard périphérique, à la limite d’Ivry-sur-Seine. Encore peu d’informations sur le projet, il s’agit de deux tours en verre inclinées et asymétriques de 175 et 115m de haut qui comporteront bureaux, commerces, logements, un auditorium et un hôtel. Cette construction est rendue possible grâce à un changement des règlements municipaux sur les bâtiments construits adopté en 2010 qui imposait jusque là une hauteur maximale de 37m. Les travaux devraient commencer début 2014 pour une livraison prévue entre 2018 et 2020 et un budget compris entre 500 et 600 millions d’euros.

La Tour Triangle

C’est l’un des projets architecturaux les plus controversés de la mandature Delanoë, la Tour Triangle culminera à 180m de haut dans le Parc de Exposition de la Porte de Versailles. Le groupe Unibail-Rondamco table sur un budget de 500 millions d’euros pour la seule tour qui sera pièce maîtresse d’un parc des expositions totalement rénové. Sur 42 étages ce gratte-ciel, l’un des premiers en France à être soumis à la réglementation issue de la loi du Grenelle II de l’environnement, sera traversée de part et d’autre d’allée piétonnes et sera doté d’un atrium, d’un hôtel, de commerces de deux belvédères avec vue panoramique sur l’agglomération. Malgré ces belles promesses, plus d’un parisien sur deux s’est récemment prononcé contre sa construction dans un sondage publié par BVA et un certain nombre d’habitants hostiles contestent le projet depuis son annonce et se sont ainsi réunis en un collectif contre la Tour. La candidate UMP à la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet a même déclaré être opposée à ce projet soutenu par son adversaire Anne Hidalgo, le qualifiant de « nouvelle Tour Montparnasse ». Bien que plusieurs recours aient été déposés les travaux devraient bien commencer cet été pour une livraison prévue en 2017. En tout cas le sujet très sensible de la construction des tours dans Paris intra-muros devrait bien être l’un des thèmes de la campagne municipale de 2014.

Aménagement de la ZAC Clichy-Batignolles et nouvelle cité judiciaire

Sur une superficie de 54 hectares, la zone Clichy-Batignolles qui correspond aux anciennes friches SNCF du 17e arrondissement, est l’une des plus grandes opérations d’aménagement public engagée à Paris. Le programme comprend la construction de 3400 logements, près de 150 000m2 de locaux d’entreprise, des commerces et la rénovation du Parc Martin Luther-King. Ce nouveau quartier sera également un nœud de connexions, grâce à un réseau de transports renforcé et l’arrivée en 2017 de la ligne 14 du métro qui sera prolongée pour l’occasion aux stations Pont Cardinet et Porte de Clichy. Mais le projet le plus emblématique est sans nul doute la nouvelle cité judiciaire qui abritera l’ensemble des services du tribunal de grande instance de Paris et le tribunal de police : une tour de 160m composée d’un socle transparent surmonté de trois modules vitrés et séparés par des jardins suspendus. Le bâtiment conçu par l’architecte Renzo Piano, déjà à l’origine du centre Pompidou à Paris, pourrait atteindre le milliard d’euros de budget. Les travaux démarreront au mois de juin pour une ouverture prévue en 2017.

Rénovation du 1er étage de la Tour Eiffel

La Dame de Fer se refait une beauté : en effet le premier étage, de loin le moins aimé des visiteurs, se voit dédié un projet ambitieux destiné à accueillir plus de touristes. Outre le réaménagement des pavillons Gustave Eiffel et Ferrié, l’étage sera repensé pour devenir un espace de détente de fin de visite, consacré aux services, à l’observation du monument et à la découverte de son histoire. Une partie du sol opaque du centre de la tour sera remplacé par plancher de verre de 1,5m de large terminant sur des garde-fous également vitrés qui donneront aux visiteurs l’expérience du vide à 57m de hauteur. Un lifting à 25 millions d’euros que le public pourra contempler à partir de mi-2014.
Par ailleurs une dizaine d’équipes va plancher sur une nouvelle mise en lumière événementielle qui pourrait succéder à l’actuel scintillement des 20.000 lampes à éclat, déclenché cinq minutes à heure fixe chaque nuit. Le système actuel qui suscite l’engouement des parisiens ne peut tenir encore plus que 2 ans, la nécessité de le renouveler et d’innover sans décevoir sera une opération délicate. 4 millions d’euros sont prévus pour cela avec une mise en service probable en 2014.
Enfin les billetteries installées aux quatre pieds de la tour Eiffel pourraient bien être sur le point de disparaître. La Mairie, qui considère que les espaces d’accueil ne sont pas dignes de la grandeur du site, souhaiterait améliorer les conditions de visite et a lancé une étude technique et financière pour « l’aménagement de l’accès et des sous-sols » du monument. La municipalité envisage donc de creuser un hall d’accueil sur un niveau, où l’on trouverait un guichet unique, magasins de souvenirs, restaurants et un musée. Mais le projet étant toujours à l’étude, aucun engagement concret n’a encore été pris.

La Samaritaine revisitée

Fermé en juillet 2005 pour vétusté, le grand magasin du 1er arrondissement, propriété du groupe LVMH, prépare sa mue. Equipements mixtes dans les différents espaces : bureaux, commerces, crèche, logements sociaux et un hôtel de luxe face à la Seine dans l’immeuble Art déco de Henri Sauvage dont l’ambition du 1er groupe de luxe est d’en faire le plus bel hôtel urbain du monde. L’ouverture initialement prévue en 2015 sera retardée de un ou deux ans selon un responsable de LVMH. En cause : les recours d’associations de riverains pour la sauvegarde du patrimoine. Cette opération de 450 millions d’euros est entièrement financée par le groupe LVMH, propriétaire des bâtiments et maître d’ouvrage.

Des berges de Seine bucoliques

Le projet de réaménagement des quais de Seine avait fait parler de lui l’an dernier avec une polémique qui portait sur la circulation automobile. Mais le nouvel espace public dédié à la promenade et à la détente voulu par la Mairie de Paris verra bien le jour et concernera surtout la rive gauche, où le trafic automobile est déjà fermé sur 2,3 km depuis janvier dernier. A la place, de nouveaux équipements publics doivent voir le jour: des terrains de sport, un skate-parc ou encore un jardin flottant qui prendra place au port du Gros Caillou et proposera un lieu d’observation unique. La culée du Pont Alexandre III accueillera un restaurant culturel, et quatre nouvelles péniches seront amarrées. Un escalier-gradin devant le Musée d’Orsay, à la fois ouvrage d’art et ouvrage de franchissement piétonnier, facilitera l’accès entre le musée et la bordure du quai : des marches et paliers revêtus d’un platelage de bois qui servira de structure événementielle avec une vue imprenable sur la Seine. Budget de l’opération: 35 millions d’euros.

Rénovation du stade Jean Bouin

Avec ses faux airs de Nid d’oiseau, nom du stade olympique de Pékin construit pour les JO de 2008, le nouveau Jean Bouin rénové offrira à Paris son premier stade entièrement dédié au rugby. Situé porte d’Auteuil tout contre le Parc des Princes, cet équipement, construit en 1925, accueille notamment les matches de rugby du Stade Français Paris. La rénovation d’un budget de près de 160 millions d’euros, prévoit une enceinte de 20000 places, soit le double de la capacité d’accueil initiale. L’architecte Rudy Riciotti a imaginé une couverture faite de 3560 panneaux structurels en béton, tous différents, qui filtrent les lumières et donne cet aspect atypique et résolument moderne. Inauguration prévue pour le 31 août prochain.

Le « Pentagone français »

Il s’agit là de la plus grande construction d’un bâtiment public depuis 20 ans. Pour un budget de 145 millions d’euros, le nouveau ministère de la défense à Balard rassemblera en un seul bâtiment l’ensemble des corps de l’armée, ce qui lui vaut déjà son surnom de « Pentagone français ». Le long des boulevards des Maréchaux, entre le pont de Garigliano et la place Balard, dans le 15e arrondissement de Paris, cette structure futuriste noire et blanche oscillera entre opacité et transparence. Il accueillera sur 16,5 hectares 10000 militaires et 5000 civils. Deux pôles de restauration, trois crèches et une piscine ouverte aux habitants du 15ème sont également prévus. Ouverture pour 2015.

Centre commercial Beaugrenelle

Le quartier Beaugrenelle dans le 15e arrondissement, symbole de l’architecture sur dalle vieillissante des années 70, va bientôt retrouver un nouveau souffle avec la construction d’un centre commercial très moderne. Imaginés par Valode & Pistre, deux îlots de 4 à 5 niveaux chacun reliés par une passerelle de verre au niveau 3 à 31m de hauteur. Emblème du futur centre commercial elle offrira un panorama unique sur la Seine. Avec ses 120 commerces, 10 restaurants, son cinéma et ses 45000m2, le Beaugrenelle version XXIe siècle va devenir le troisième centre commercial de la capitale derrière les Halles et Italie 2. Des travaux de voirie accompagneront la restructuration commerciale avec des zones de circulation douce et des aires piétonnes. De plus sa toiture qui vient récemment d’être végétalisée sur une surface de 6800m2 sera un nouvel espace entièrement dédié à la biodiversité qui servira de refuge aux oiseaux. Six ruches seront également installées. Ouverture prévue à la rentrée 2013.

Share.

About Author

12 Comments

  1. Félicitation pour cet article exhaustif.
    Je vous aurais invité pour ma part à également y intégrer la reconversion de entrepôt MacDonald, qui est tout simplement le plus long bâtiment de Paris (630 mètres !). Le programme est destiné à accueillir du commerce, du logement, des activités et des équipements publics et sera au pied de la future station de RER E.

  2. Parce que Paris est une des capitales romantiques exceptionnelles du monde, où l’on peut marcher facilement, flâner, se mettre au diapason de la nature dans la ville, du silence encore dans certains endroits, ouvrir vers l’audace est nécessaire, tout en gardant ce charme et cette sécularité. Nous sortons de la dualité, nous entrons dans l’alliance de la spiritualité et du matérialisme à travers ces projets, fasse que nous gardions la conscience de la beauté simple et naturelle de Paris, avec ses expansions avant-gardistes. Les arbres nous apportent l’oxygène dont nous avons besoin pour respirer, qu’ils soient associés à ces projets avec amour et respect. Il leur faut du temps pour croître, beaucoup de temps, et quand ils dépassent haut dans le ciel, c’est qu’on leur a laissé le temps de vivre. La canopée du poète, du marcheur, de l’amoureux de la nature dans Paris!!!

  3. Mme MIEGEVILLE on

    MERCI POUR TOUS CES ARTICLES QUI M’APPORTENT BEAUCOUP EN CONNAISSANCES DANS TOUS LES DOMAINES….CELA M’AIDE DANS MON TRAVAIL EN TANT QU’ORGANISATRICE DE SORTIES CULTURELLES…JE “ME DECOUVRE” UN ENGOUEMENT POUR L’ARCHITECTURE ET PARIS VA ËTRE TRANSFORME ET MODERNISE. BRAVO POUR VOTRE TRAVAIL .

  4. J’ai déjà traîné sur tous ces “chantiers” parisiens, j’adore ça, aussi merci pour cet article qui les rassemble et nous éclaire sur les dernières avancées de chaque projet. Ah! Si je pouvais créer un circuit avec le petit train de “Another Paris” qui aille de la Philharmonie au Stade Jean Bouin (mes deux projets préférés), je serais aux anges, mais ils sont un peu éloignés l’un de l’autre…! A cogiter pour l’avenir quand même!

  5. Merci de penser à tout ces gens qui vivent dans les cités . Ces projets ne changeront rien à leur vie!
    Tout ça pour la gloire de certains architectes et politiques et les beaux yeux des parisiens qui ne voient que ce qu’on leur montre.

  6. constructeur industriel  on

    Paris va beaucoup changer. On parle peut être trop des projets, mais pas autant des entreprises qui vont les faire. Mettre en place des chantiers si grands demande un haut niveau de maitrise et savoir faire. Bien choisir les entreprises de construction charges de projeter les plans architecturaux et si important que le projet en soi même. Je souhaits que la mise en place soit bien pensé et que les besoin des parisiens soient tenus en compte pendant toute la durée des travaux. Pourvu que à la fin le résultât soit dans l’attente des tous les parisiens.

  7. Parce-que j’aime Paris que je trouve que rénover les couloirs des halles ou la place de la république est une bonne chose mais les tours (duo, triangle, LV) ke trouve ça immonde. J’ai l’habitude de faire visiter Paris à des étrangers en particulier aux japonais et jamais je ne les emmenerai voir ces atrocités architecturales !!!
    “Une vue imprenable sur la défense” à d’autre. Il n’y a rien à voir à part des tours

    Par contre le parvis de glace à la tour Eiffel je trouve cela très bien.

    Dommage que si ça continue comme ça, beaucoup fuiront notre splendide ville ce qui est fort dommage car les touristes viennent pour Paris et non Tours de New-York, Dubaï, Tokyo

    • D’accord avec Angela!
      Les provinciaux et les étrangers viennent à Paris parce que C’EST PARIS.
      Si Paris finit par ressembler aux mégalopoles asiatiques ou nord-américaines, quel intérêt de venir à Paris ?
      Bien sûr, il ne faut pas en faire une ville-musée, mais de là à la défigurer …!
      Et puis demandez à tous ceux qui vivent mal (sans toit, sans boulot, …) ce que ça changera dans leur vie !!
      Tout ça pour que les politiques (toujours en train de planer à 2000!) laissent une trace durable de leur passage!
      On voit déjà ce que ça donne du côté des Halles : un truc immonde qui fait flop!

  8. Mouais, c’est pas très beau. Ils feraient d’utiliser tout ce bel argent pour créer des vraies idées d’hébergement pour les gens dans la rue, régler les vrais problèmes. A mes yeux, une vraie modernité irait dans ce sens.

  9. une véritable horreur!! quand on voit les magnifiques bâtiments qui ont été fait au cours des siecles et que l’on voit ces verrues aujourd’hui! lamentable de détruire Paris comme cela!

Leave A Reply