Entre faune et flore sur le quai de la Mégisserie

15 juin 2017

Quai de la Mégisserie

D’un côté, de nombreux fleuristes, grainetiers et quelques animaleries. De l’autre, les incontournables bouquinistes des quais parisiens et une vue privilégiée sur l’Île de la Cité. Si le quai n’était pas envahi par les voitures et les touristes, il ressemblerait en tout point à l’idée que l’on se fait du Paris d’antan sur carte postale. Et pourtant, ces dernières années, les animaleries et fleuristes qui ont fait la renommée de cette rue se font plus rares, remplacés par des magasins de décoration, des restaurants et des hôtels. Petit retour sur l’histoire de cette rue caractéristique du Paris du XIXe siècle.

Idéalement située entre le Pont Neuf et la place du Châtelet, cette rue construite en 1369 est l’une des plus anciennes de la capitale. Et comme beaucoup de voies séculaires, l’on peut suivre son histoire rien qu’en s’intéressant à sa toponymie. À la fin du Moyen Âge, son nom était « quai de la Saunerie » car elle accueillait les métiers du sel qui faisaient venir leur marchandise par la Seine. Puis, elle a vu s’installer quelques marchands de vieux fers et est devenue le « quai de la Ferraille ». Enfin, on lui a donné le nom de « quai de la Mégisserie » parce que les mégissiers, des tanneurs spécialisés dans l’accommodation des peaux d’ovins et de caprins (chèvres, moutons et chamois notamment), y avaient élu domicile.

Flâner entre les étals de fleurs ou regarder les animaux

À côté de ces mégissiers, dès le XVIIe siècle, le marché aux fleurs s’installait les jeudis et samedis. Naturellement, les fleuristes et animaliers ont commencé à s’y sédentariser et à y établir des boutiques, dont certaines sont toujours là. La boutique Vilmorin, l’une des dernières de la rue à subsister, trouve ainsi son origine en 1743. Cette boutique, devenue l’une des plus importantes marques de semence française, n’était à ses débuts qu’une simple maison grainière appelée le « Coq de la Bonne Foy ». Elle peut aujourd’hui s’enorgueillir d’avoir plus de 270 ans !

Quelques boutiques perpétuent ainsi cette tradition et offrent de bons moments aux promeneurs qui aiment flâner entre les étals de fleurs et regarder les animaux. Et puis, le quai nous mène tout droit au Pont au Change qui nous permet de rejoindre l’Île de la Cité. La Conciergerie, le Palais de Justice, la Sainte Chapelle… Le cœur de la capitale s’offre alors à nous. Et pourquoi pas continuer la balade dans l’esprit du quai de la Mégisserie et s’arrêter au marché aux fleurs et aux oiseaux ?

Informations pratiques :
Quai de la Mégisserie, 75001 - entre la place du Châtelet et le Pont Neuf
Métro : Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11, 14) ou Pont Neuf (ligne 7)