On a testé pour vous : The French bastards, la nouvelle boulangerie rock’n’roll d’Oberkampf

Instagram @the_french_bastards

Ça vient tout juste d’ouvrir  dans le 11e : une équipe de trois garçons survoltés débarque au 61 rue d’Oberkampf, avec la ferme ambition de régaler les gourmands les plus exigeants. Et ne vous fiez pas au nom drolatique de l’endroit : la boulange ici, c’est du sérieux. Et du bon, du très très bon.

Dans un quartier où la concurrence fait rage, les fondateurs font le pari d’une boulangerie à l’identité très marquée, ambiance 90’s à fond. En entrant, nos yeux s’orientent vers la décoration du lieu, originale et personnelle, qui met en exergue les goûts des garçons. Sur les étagères en face du comptoir, un vinyle de Big Fish, des figurines Dragon Ball Z, des livres sur Burning man… Un parfum de nostalgie adolescente. Murs bruts, néons rouge « Baked bastards » au mur, atmosphère industrielle, mais chaleureuse. Le ton est donné.

Des viennoiseries franco-américaines à tomber

Passons aux choses sérieuses ! La dégustation. En testeurs dévoués, on a presque tout goûté ! On salue d’abord la qualité des nombreuses viennoiseries au choix, ultra régressives : on fond d’amour pour la babka, brioche tressée au chocolat, généreusement tranchée, tellement moelleuse en bouche. Autre gros croup de coeur, le roulé à la cannelle, à la texture plus proche de notre pain au raisin national que du kanellbullar nordique.

Sans parler des cruffins (contraction de croissant et muffin) caramel ou citron meringué qui font littéralement baver jusqu’au sol. Quelques cakes de voyages se défendent aussi très bien, du classique au citron en passant par celui à la crème de marron, dense et doux. Brownies et cookies XXL complètent l’étal.

Instagram @thefoodback

Instagram @thefoodback

Une offre salée travaillée, des produits bio

Côté salé, il y a aussi du lourd pour la pause déjeuner : une baguette signature, « le bâtard » garnie de charcuterie italienne et fromage corse, des focaccias généreuses aux légumes, des réinterprétations des salades caesar (aux excellents croûtons) et niçoise.

Envie d’un petit café pour terminer ? The French Bastards sont équipés pour satisfaire les caféinomanes. On nous conseille un expresso ou un latte pour se réchauffer. Le café vient de chez l’arbre à café, torréfacteur renommé du Sentier. « Il ouvre les chakras, votre café ! » s’exclame une cliente conquise.

Instagram @the_french_bastards

Instagram @the_french_bastards

Une offre inventive et éclectique de pâtisseries

Les pâtisseries sont fines et inventives, justement dosées en sucre. Elles font cet hiver la part belle aux produits de saison : tartelette à la clémentine, mont blanc twisté à la noix de coco, tarte meringuée litchi-hibiscus, sur une base au charbon noir. Pour les amateurs de pâtisseries plus boulangères : foncez pour la tarte au citron meringuée avec une meringue italienne très maîtrisée, craquez pour les éclairs, ou encore le flan traditionnel et sa version praliné amande, une tuerie. Petit bémol pour la tarte chocolat gianduja, habituel combo gagnant qui mérite ici un peu plus d’équilibre. Très bon point, la vue sur le labo, qui permet aux plus curieux de zieuter les préparations en cours.

En bref : on souhaite plein de réussite à Emmanuel, David, Julien et leur bande de boulangers-pâtissiers sympathiques et passionnés. Long live the french Bastards !

Au comptoir, les pâtisseries fines sont présentées comme des bijoux. Instagram @the_french-bastards

Au comptoir, les pâtisseries fines sont présentées comme des bijoux. Instagram @the_french-bastards

À lire également :
Quelles sont les meilleures boulangeries de Paris ?
Où trouver une bonne galette des rois à Paris ?