Les plafonds les plus impressionnants de Paris

Sainte Chapelle

Une chose est sûre, pour découvrir vraiment Paris et percer ses secrets, il faut apprendre à lever les yeux. Ainsi, on pourra apprécier ses enseignes insolitesses plaques de rues les plus agréables ou les statues qui ornent ses façades. Mais on pourra, aussi, admirer ses plafonds les plus impressionnants. Tour d’horizon de ces remarquables éléments architecturaux.

Le niveau principal du Panthéon

Si le Panthéon a connu une Histoire mouvementée, il fait définitivement partie des édifices les plus impressionnants et les plus beaux de la capitale. En passant la porte de ce monument national emblématique du quartier latin, c’est un édifice immense, grandiose que l’on découvre. Qu’il s’agisse de la première des trois coupoles - celle visible de l’intérieur et ouverte en son centre pour laisser passer la lumière -, des colonnes corinthiennes supportant une partie de l’édifice ou des courbes et ornements minutieusement sculptés dans la pierre, tout, au Panthéon, est propice à regarder au plafond… On pourrait passer des heures à en contempler les multiples détails !

Plafond du Panthéon

© Christophe EYQUEM

Panthéon – Place du Panthéon, 75005
Métro : Cardinal Lemoine (ligne 10)

L’Opéra Garnier

Qui aime la profusion et la démesure ira au Palais Garnier ! En pénétrant dans le grand foyer de cet édifice érigé par Charles Garnier au XIXe siècle, on est en effet frappé par l’abondance des dorures, des ornementations sculptées, des peintures et des lustres. Le plafond de cette salle – initialement pensée comme un lieu de rencontre pour les spectateurs au moment de l’entracte –  s’inspire de ceux des galeries des châteaux de la Renaissance et du classicisme français. Une oeuvre d’art à lui tout seul !

Grand foyer de l'Opéra Garnier

Le grand foyer de l’Opéra Garnier © Peter Haas

Palais Garnier – 8 rue Scribe, 75009
Métro : Opéra (lignes 3, 7 et 8), Auber (RER A), Chaussée d’Antin La Fayette (lignes 7 et 9)

La chapelle Saint-Vincent de Paul

Ce petit lieu de culte du 6e arrondissement n’attire pas forcément l’œil de l’extérieur, mais vous auriez tort de ne pas passer sa haute porte verte, car l’intérieur nous offre un spectacle digne des plus beaux édifices parisiens ! En plus d’une châsse contenant le corps de Vincent de Paul, cette chapelle, couramment appelée « des Lazaristes », nous propose un sublime plafond, richement décoré. On aime particulièrement la symétrie parfaite de l’ensemble et ses nombreux détails. Mieux, les couleurs bleues et or nous donnent l’impression d’être face à un joli ciel étoilé… Ce qui n’est pas désagréable du tout !

Saint Vincent de Paul

© rwk

Chapelle Saint-Vincent de Paul - 95 rue de Sèvres, 75006
Métro : Vaneau (ligne 10)

La salle Henri II et la galerie d’Apollon du Musée du Louvre

Le Louvre n’est pas seulement le plus grand musée d’art parisien, c’est aussi un imposant et somptueux palais, symbole de l’architecture royale depuis la Renaissance. La magnificence voulue par les rois de France successifs se reflète notamment à travers les plafonds de cet immense édifice composé de 403 pièces. Parmi nos préférés, l’on retrouve celui de l’emblématique galerie d’Apollon, composé de 11 oeuvres réalisées sur près de deux siècles, entre 1664 et 1850. Autre plafond d’exception, celui de la salle Henri II. Ce plafond en trois parties accorde moderne et ancien : les dorures datent du XIXe siècle, tandis que l’oeuvre centrale de Georges Braque, intitulées Les Oiseaux, date de 1953.

Les Oiseaux

Le plafond de la salle Henri II © Panorama de l’Art

Musée du Louvre, aile Sully - Rue de Rivoli, 75001
Métro : Louvre-Rivoli (ligne 1)

La librairie de l’Hôtel de Sully

C’est dans la petite librairie de l’Hôtel de Sully, vaste hôtel particulier édifié dans les années 1620, que l’on peut découvrir l’un des plafonds les plus étonnants de la capitale. S’il n’est pas forcément le plus joli, il est certainement le plus original : ce plafond entièrement en bois est en effet composé de poutres et solives apparentes, peintes et décorées à la main. Et puis, en allant découvrir cet étonnant plafond, on pourra également satisfaire ses envies de lecture et découvrir toutes les richesses du patrimoine français, puisqu’il s’agit de la spécialité de cette librairie.

Plafond de l'hôtel de Sully

© Parismarais.com

Hôtel de Sully – 62 rue Saint-Antoine, 75004
Métro : Saint-Paul (ligne 1)

La chapelle basse de la Sainte-Chapelle

La Sainte-Chapelle est un édifice sans commune mesure à Paris. La beauté époustouflante de ses vitraux, associée à son plafond établi à 15 mètres de hauteur font de sa chapelle haute un lieu incontournable des amateurs d’architecture et de monuments époustouflants. Mais pour découvrir plus en détail ce plafond, on se rendra au niveau de la chapelle basse : ici, on peut apprécier de magnifiques moulures, des voûtes à ogives ou encore des chapiteaux à crochets harmonieusement agencés. Et puis, bien sûr, on admire également ses coloris si singuliers !

Sainte Chapelle

Sainte-Chapelle – 8 boulevard du Palais, 75001
Métro : Cité (ligne 4)