Le Paris des impressionnistes

04 mars 2018

Peinture d'Edouard Leon Cortès non loin du Sacrée Coeur

Les impressionnistes et Paris, c’est une vraie histoire d’amour. Petit tour d’un Paris illuminé par les talents de ce grand courant de peinture. Et n’hésitez pas à marcher dans les pas de ces artistes lors de notre visite guidée qui leur est dédiée.

Rue de Paris, Temps de pluie, esquisse de Gustave Caillebotte (1877)

Rue de Paris, Temps de pluie, esquisse (1877)

Au carrefour de la rue de Turin (à gauche) et de la rue de Moscou (au premier plan). On dit que le peintre français Gustave Caillebotte l’a réalisée sous une pluie similaire à celle du tableau

Notre-Dame-de-Paris vue par Albert Lebourg

Cette figure de l’impressionnisme a adoré peindre Paris et surtout Notre-Dame-de-Paris qu’il a peinte sous tous les angles et à toutes les saisons.

le chevet de Notre-Dame peint par Albert Lebourg en 1892

Le chevet de Notre-Dame, 1892, Albert Lebourg

Le Pont de l'Archevêché et Notre-Dame, vus du quai de la Tournelle 1894 - Albert Lebourg

Notre-Dame de Paris et le pont de l’Archevêché vus du quai de la Tournelle, 1936, Albert Lebourg

Au chevet de Notre-Dame peint vers 1900, Albert Lebourg

Au chevet de Notre-Dame peint vers 1900, Albert Lebourg

Notre-Dale Luimière du soir, peinte en 1900

Notre-Dame, Lumière du Soir, 1900, Albert Lebourg

albert-lebourg-hst-notre-dame-de-paris-vue-du-quai-de-la-tournelle-impressioniste-paris-zigzag

Paris, le pont de l’Archevêché et Notre-Dame vus du quai de la Tournelle en hiver, 1920, Albert Lebourg

La série de la Gare Saint-Lazare de Claude Monet

Durant la troisième exposition impressionniste en avril 1877, Claude Monet présente 12 versions de la gare Saint-Lazare. Monet s’inspire de la révolution industrielle. Il a justifié ce choix ainsi : « la modernité me stimule« . Il a choisi plusieurs points de vue pour peindre cette gare qu’il a, à jamais, rendu immortelle.

La Gare Saint-Lazare

La Gare Saint-Lazare, 1877

La Gare Saint-Lazare, le train de Normandie

La Gare Saint-Lazare, le train de Normandie, 1877

Le Pont de l'Europe, gare Saint-Lazare, 1877

Le Pont de l’Europe, gare Saint-Lazare, 1877

Extérieur de la gare Saint-Lazare, effet de soleil, 1877

Extérieur de la gare Saint-Lazare, effet de soleil, 1877

Extérieur de la gare Saint-Lazare, arrivée d'un train, 1877

Extérieur de la gare Saint-Lazare, arrivée d’un train, 1877

La Gare Saint-Lazare, vue extérieure ,1877

La Gare Saint-Lazare, vue extérieure ,1877

Vue de toits (Effet de neige) de Gustave Caillebotte

Il s’agit d’une peinture des toits, si emblématiques, de Paris faite dans le but d’être exposée à la quatrième exposition impressionniste. Gustave Caillebotte peint cette toile avec une grande mélancolie, il était secoué à l’époque par des drames familiaux.

Toits sous la neige, Gustave Caillebotte, 1878-1879

Toits sous la neige, Gustave Caillebotte, 1878-1879

La musique aux Tuileries d’Edouard Manet

Plusieurs personnalités sont peintes sur cette toile de Edouard Manet. Parmi elles, on trouve l’illustre Charles Baudelaire, le peintre Fantin-Latour, le frère de l’auteur du tableau, Eugène ou encore Le Baron Taylor. Même le peintre lui-même s’est représenté ! Ce tableau est célèbre car il a la particularité d’être le premier des impressionnistes à représenter la vie contemporaine en plein air.

La musique aux Tuileries, Edouard Manet, 1862

La musique aux Tuileries, Edouard Manet, 1862

Bal du Moulin de la Galette d’Auguste Renoir

Dans cette peinture du français Auguste Renoir, la scène se déroule au Moulin de la Galette sur la butte Montmartre. Là encore, ce sont les amis et connaissances du peintre qui sont représentés. On remarque particulièrement l’attention qu’il a portée à reproduire les rayons du soleil traversant les feuilles.

Le bal du moulin de la Galette, Auguste Renois, 1876

Le bal du moulin de la Galette, Auguste Renoir, 1876

Le Paris impressionniste d’Edouard Léon Cortès

Comment parler du Paris des impressionnistes sans citer Edouard Léon Cortès ? Cet immense talent est une légende du mouvement des post-impressionnistes. Il a vécu entre 1882 et 1969 et peint des centaines de toiles, dont certaines sont difficiles à dater. Il a passé sa vie à peindre les monuments et les rues de la capitale. Pour les amateurs aux poches bien remplies, il est toujours possible d’en acquérir.

café de la paix, Edouard Léon Cortes

Café de la paix, Edouard Léon Cortès, XXe siècle

Place Pigalle, Edouard Léon Cortès, XXe Siècle

Place Pigalle, Edouard Léon Cortès, XXe Siècle

Arc de Triomphe, Edouard Léon Cortès, XXe Siècle

Arc de Triomphe, Edouard Léon Cortès, XXe Siècle

Place du Théâtre de la Comédie Française, Edouard Léon Cortès, XXe Siècle

Place du Théâtre de la Comédie Française, Edouard Léon Cortès, XXe Siècle

Le Pantheon, Edouard Léon Cortès, XXe Siècle

Le Pantheon, Edouard Léon Cortès, XXe Siècle