D’où vient la journée des Droits des femmes ?

La Journée de la Femme, des femmes, du droit des femmes, des droits de la femme… Il y a autant de noms pour qualifier cette journée du 8 mars qu’il y a d’interprétations. Selon le pays ou l’inclination politique d’un gouvernement, la dénomination peut changer. Il n’en reste pas moins que cette journée a été créée pour soutenir les femmes, leurs causes, leurs luttes aussi bien pour leur place dans la société que pour l’égalité. Aujourd’hui encore, la question est au cœur des préoccupations des Nations Unis. Mais les manifestations datent de bien plus longtemps !

Dès le début du XIXe siècle, les femmes prennent de plus en plus de place dans la société, sans avoir les droits qui y sont associés. Ainsi, c’est dans leur lutte pour des meilleures conditions de travail (elles étaient fréquemment employées à l’usine) et pour le droit de vote principalement que les femmes du monde se sont rassemblées. En février 1909, ce sont les Américaines qui ont les premières répondu à l’appel du Parti Socialiste d’Amérique en célébrant la première Journée Nationale de la Femme. Un an plus tard, lors d’une conférence de L’Internationale socialiste à Copenhague, la proposition d’une “Journée Internationale des Femmes” de Clara Zetkins est adoptée. 100 femmes venues de près de 20 pays approuvent cette initiative. Elle a lieu le 19 mars 1911.

Une origine multiple

Cette même année, la problématique des conditions de travail des femmes est mise en lumière par l’incendie de l’usine Triangle Shirtwaist à New York. Le feu s’est déclaré et a piégé 140 ouvrières dans le bâtiment. En effet, les patrons, craignant le vol, enfermaient alors leurs employées. Souvent cette anecdote est citée, à tort, comme point de départ de la journée des droits des femmes. Elle a, certes, été commémorée lors de nombreuses manifestations pour les droits des femmes, mais n’en est pas le déclencheur. Ce sont davantage les différentes manifestations qui ont permis la reconnaissance de cette nécessité. Les socialistes, puis les communistes ont œuvré dans ce sens.

On peut ainsi citer de nombreux rassemblements de femmes pour lutter pour leurs droits aux quatre coins du monde : en Europe, aux États-Unis ou encore en Russie. C’est d’ailleurs à ce pays que l’on devrait la date du 8 mars à l’aube de la Révolution de 1917. En effet, les femmes avaient alors fait grève pour réclamer “de la paix et du pain” après la mort de millions de soldats. Après un ré-ajustement entre le calendrier julien et grégorien, c’est donc le 8 mars qui est choisi et un membre de l’International Communiste, sous Lénine, décrète la Journée Internationale des Femmes.

La date est restée symbolique et c’est véritablement après la Seconde Guerre mondiale que les manifestations s’installent. Il faudra ensuite attendre 1977 pour que l’ONU la reconnaisse officiellement. En France, bien que les manifestations de femmes pour leurs droits ont toujours été courantes, la journée internationale des Droits des Femmes obtient son statut officiel grâce à Yvette Roudy, ministre déléguée aux Droits des Femmes sous le gouvernement Mitterrand en 1982.

Sources : http://8mars.info/
un.org 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités