place-vosges-paris-zigzag

Dans sa longue histoire, Paris a vu passer bon nombre de personnages historiques, d’événements marquants et de lieux majestueux. Après le Moyen-Âge, la capitale a vécu au rythme de la plus flamboyante et lumineuse Renaissance. Une époque encore bien présente dans les rues… Tour d’horizon !

La place des Vosges

L’emblématique plus ancienne place royale de Paris est un modèle on ne peut plus typique du style Renaissance. Bordée d’immeubles d’habitation de deux étages reconnaissables par leurs briques rouges, leurs toits en ardoise bleue et leurs fenêtres à petits carreaux, la place des Vosges est devenue un spot idéal pour se poser quelques heures lorsque le temps le permet. Mais celle qui s’appelait autrefois “place royale” avait une fonction plus prestigieuse, puisqu’elle fut inaugurée pour les fiançailles du roi Louis XIII et d’Anne d’Autriche. Et si le square central que nous connaissons aujourd’hui ne date que du XIXe siècle, il ne confère pas moins à la place un vrai charme digne des châteaux de la Renaissance !

L’Hôtel Carnavalet

Si le Marais doit son nom à une ancienne zone marécageuse occupée depuis le XIIe siècle, c’est bien à l’époque de la Renaissance que le quartier, qui regorge de lieux méconnus, va devenir celui que l’on connaît aujourd’hui. C’est à cette époque que plusieurs monuments vont être édifiés, comme l’hôtel Carnavalet, édifié en 1544 par Pierre Lescot. Construit dans le pur style Renaissance, celui-ci sera modifié par l’architecte François Mansart à la fin du XVIIe siècle, avant de devenir, à la fin du XIXe siècle, un musée consacré à l’histoire de la ville de Paris. Le bâtiment a connu quelques modifications, mais il est toujours possible d’admirer la façade Renaissance de l’hôtel, avec son magnifique portail et son corps de logis principal pourvu de fenêtres à meneaux et orné de bas-reliefs sculptés.

Le Louvre

Entre son rôle de résidence royale au Moyen-Âge et sa pyramide de verre édifiée sous la présidence de François Mitterrand, on oublierait presque que le Louvre tel qu’on le connaît aujourd’hui a été imaginé sous la Renaissance ! Sous François 1er, roi passionné d’architecture, le château fort médiéval va se transformer en un palais d’inspiration italienne. Avec l’architecte Pierre Lescot aux commandes, le donjon est abattu, l’entrée principale côté Seine est condamnée, des chambres sont aménagées et de grandes statues sont érigées devant la salle Saint Louis. C’est sous le règne d’Henri II, fils de François Ier, que le Louvre deviendra complètement un palais de la Renaissance dite “à la française”, avec un style à la fois architectural et décoratif.

L’église Saint-Eustache

Avec ses origines remontant aux années 1100, le quartier des Halles est un coin formidable pour les passionnés d’architecture, et les amoureux de la Renaissance ne sont pas en reste. Le parvis des Halles est un bon endroit pour admirer l’église Saint-Eustache, dont la construction fut ordonnée en 1532 et qui ne se termina… que 101 ans plus tard ! Célèbre pour ses orgues, le monument mêle le gothique et le style Renaissance, reconnaissable par les piliers flanqués de pilastres, les arcades en plein cintre ou encore l’abondante décoration de ses chapiteaux. Pour admirer d’autres églises de style Renaissance, on peut aussi se rendre à Saint-Gervais-Saint-Protais ou encore Saint-Étienne-du-Mont, sans doute la plus belle église de Paris.

 

Le pont Neuf

Contrairement à ce que son nom pourrait indiquer, le Pont Neuf n’a rien d’un petit jeune au sein de la capitale ! Construit à la fin du XVIe siècle, cet édifice fut une révolution pour l’époque puisqu’il s’agit du premier pont construit en pierre et sans habitations dessus, là où les précédents ponts parisiens étaient en bois. Dans le plus pur esprit de la Renaissance, le Pont Neuf est aussi une véritable prouesse en matière de génie civil puisque la première machine élévatrice d’eau de la capitale y fut installée. Et il ne s’agit pas du seul secret de ce pont emblématique

Le jardin du Luxembourg

Construit sur les ordres de Marie de Médicis, le jardin du Luxembourg est un autre vestige de Paris à la Renaissance. À l’époque, celui-ci se trouve dans un quartier relativement calme, excentré et peuplé de nombreux Italiens. Pensé pour ressembler au parc italien de Boboli, cet imposant espace vert subira de nombreux changements au cours des siècles, notamment lors des vastes travaux du baron Haussmann, qui bouleverseront totalement son organisation initiale.

À lire également : Les 8 lieux emblématique de la Belle Époque à Paris

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités