Offrez la box insolite - Un cadeau ludique et culturel !

Les meilleures rues piétonnes de Paris

La rue de Lévis piétonnes à Paris
Offrez la box insolite - Un cadeau ludique et culturel !

Si certaines zones très touristiques ou commerçantes deviennent piétonnes les dimanches et jours fériés, les voies réservées aux promeneurs le reste du temps sont encore rares dans la capitale. Pour profiter d’une balade sans pots d’échappement et sans avoir à patienter jusqu’à la prochaine Journée sans voiture, voici notre sélection de rues piétonnes qui valent le détour !

La gourmande : Rue Montorgueil

Cœur commerçant et gourmand du quartier, la rue Montorgueil n’a plus à se faire une réputation ! Parmi la dizaine de tables disséminées le long de cette emblématique rue, Le Rocher de Cancale (n° 78) ou L’Escargot Montorgueil (n° 38) sont de véritables institutions culinaires. Le premier a été fréquenté par les grands artistes du siècle industriel, Balzac en fut le plus emblématique client. Sacha Guitry, Marcel Proust ou encore Salvador Dalí figurent parmi les grands du XXe siècle à avoir foulé la devanture du second.

Pour tout savoir sur les secrets du quartier des Halles, n’hésitez pas à participer à notre visite guidée du ventre de Paris.

Rue piétonne Montorgueuil Paris

Rue Montorgueil, 75002
Métro : Sentier (ligne 3), Les Halles (ligne 4)

La tranquille : Rue Daguerre

Les primeurs, poissonniers, bouchers, fleuristes et cafés se bousculent dans cette petite rue pavée du 14e arrondissement, bien isolée des quartiers les plus touristiques de la capitale. Piétonne entre l’avenue du Général-Leclerc et la rue Boulard, cette rue tranquille accueille également plusieurs artisans et magasins spécialisés, comme une insolite boutique (n°80) qui propose du vin, des produits du terroir… et des accordéons !

Rue piétonne Daguerre à Paris

Rue Daguerre, 75014
Métro : Denfert-Rochereau (lignes 4 et 6, RER B)

La médiévale : Rue des Barres

Cette petite voie discrètement cachée derrière l’église Saint-Gervais, l’une des plus anciennes de la capitale, nous plonge dans le Paris du Moyen-Âge. À l’angle avec la rue du Grenier-sur-l’eau, également piétonne, on peut notamment y découvrir l’une des rares maisons à colombages de la capitale, un très bel édifice à pans de bois construit vers 1540 et qui a longtemps abrité les Dames de l’Abbaye de Maubuisson fondée par Blanche de Castille.

Rue piétonne des barres à Paris

Rue des Barres, 75004
Métro : Pont Marie (ligne 7)

La fine bouche : Rue de Lévis

En plus de proposer tous les commerces de bouche pour préparer un bon repas, cette jolie rue piétonne possède plusieurs pâtisseries et épiceries fines spécialisées : miel, thé, cookies artisanaux, meringues… les plus gourmands auront de quoi satisfaire leurs papilles. Au numéro 46, on ne rate surtout pas la Maison Cacaotier du chocolatier Hubert Masse et on s’arrête à la Maison de Saveurs Macis, une petite épicerie fine qui fait également office de librairie-salon de thé.

Rue piétonne de levis Paris

© Paris Pêle-mêle

Rue de Levis, 75017
Métro : Malesherbes (ligne 3)

La première : Rue Saint-Rustique

L’étroite rue Saint-Rustique, pavée et piétonne sur toute sa longueur, est un cocon de tranquillité caché au cœur du quartier Montmartre. Riche d’une histoire séculaire, cette toute petite rue n’était, au Moyen-Âge, qu’un sentier de terre et a commencé à s’urbaniser à l’aube du XVIe siècle. La rue Saint-Rustique – nommée d’après le prêtre Rustique qui a été décapité, selon la légende, en même temps que Saint-Denis – est devenue la première rue officiellement piétonne de la capitale en 1973.

Rue piétonne saint rustique Paris

Rue Saint-Rustique, 75018
Métro : Lamarck / Caulaincourt (ligne 12)

Vous en voulez plus ? Inscrivez-vous !
Pour recevoir LE MEILLEUR DU PARIS INSOLITE ET SECRET par mail

Article du 23 mars 2017

Facebook
Twitter
Google+