Intérieur de l'Agence Centrale

Direction le boulevard Haussmann à la découverte de l’un des plus beaux chefs d’œuvre architecturaux de Paris. Un lieu éclatant de beauté et non moins étonnant, puisqu’il s’agit d’une banque, dont beaucoup d’éléments sont aujourd’hui listés à l’inventaire des Monuments historiques.

Banque et palais à la fois

Agence centrale Société Générale

Au début du XXe siècle, la Société Générale décide qu’elle a besoin d’un nouveau siège. Trop à l’étroit dans ses locaux de la rue de Provence, la banque est très intéressée par un espace situé derrière l’Opéra, en plein boulevard Haussmann. Malgré la concurrence des Galeries Lafayette, elle parvient à officialiser l’acquisition en 1906. Il ne reste plus qu’à trouver un architecte pour retravailler les lieux. Enseignant aux Beaux-Arts, Jacques Hermant est choisi pour faire de ces immeubles un somptueux établissement bancaire. Les travaux durent six ans et en 1912, on inaugure enfin ce nouveau siège en présence du baron Hély d’Oissel, président de la Société Générale.

Le résultat dépasse toutes les espérances. À l’intérieur comme à l’extérieur du bâtiment, les décorations ne manquent pas. Au troisième étage, on peut notamment s’arrêter devant six statues de style corinthien, installées en 1919, qui illustrent les différentes activités du commerce et de l’industrie. Il faut ensuite lever les yeux au ciel pour admirer les imposantes voûtes ornées de mascarons sculptés.

Un vestige de la Belle Époque

L'accueil de l'Agence Centrale

Ouvert sur quatre niveaux, le grand hall central offre un cadre luxueux et un aménagement assez innovant pour l’époque. En son centre, l’une des principales attractions est le grand guichet circulaire, surnommé le « fromage ». Un élément imposant doublé d’un système élaboré pour l’époque puisque les bureaux étaient dotés d’un tube à air comprimé, par lesquels les guichetiers envoyaient l’argent fraîchement déposé par les clients.

L’autre pièce maîtresse du hall est la splendide coupole qui le surplombe. Élevée à 23 mètres de haut, elle est suspendue par une structure métallique. Le verre et le métal sont unis de manière harmonieuse et l’on peut ainsi profiter d’un espace fermé pourvu d’un bel éclairage naturel. La décoration intérieure participe indéniablement au charme des lieux. On marque un arrêt devant les différentes armoiries rappelant la présence de la Société Générale à Paris, Lyon, Marseille et Bordeaux. Des médaillons en bronze coiffent leur base et symbolisent l’activité de la banque à travers la France. Impossible de ne pas s’arrêter aussi devant le pavement de mosaïques, que l’on doit aux céramistes Alphonse Gentil et François-Eugène Bourdet.

Le véritable trésor des salles des coffres

Coffres de l'Agence Centrale

Passons ensuite à l’endroit préféré de n’importe quelle banque, la salle des coffres… Ou plutôt les salles des coffres. Celles-ci sont en effet disposées sur quatre niveaux dont le plus bas se trouve à 11 mètres sous terre. Pour y accéder, il faut franchir une impressionnante porte circulaire faite d’acier, d’or et d’argent. Conçue par la maison Fichet, la porte a connu un sacré périple pour en arriver là… Construite aux forges du Creusot et transportée via le chemin de fer à la gare de la Villette, il a fallu traîner la porte jusqu’au boulevard Haussmann sur un attelage de neuf chevaux. Rien d’étonnant quand on sait qu’elle pèse 18 tonnes à elle seule et que son blindage fait 40 centimètres d’épaisseur… Passée cette imposante porte, on peut accéder aux salles et à leurs 399 armoires et 22 chambres fortes. Quant à l’ascenseur et l’escalier de la salle forte, ils sont l’oeuvre de Roux Combaluzier, pionnier dans le travail de l’acier. On lui doit notamment deux ascenseurs de la tour Eiffel.

Tout un travail pour garder à l’abri les sommes les plus folles… On dit par exemple que les plus fortunés du pays peuvent débourser jusqu’à 20 000 euros par an pour s’offrir une chambre forte dans les sous-sols de l’Agence. Autrefois, les Parisiennes y accédaient jour et nuit pour récupérer leurs bijoux avant d’aller à l’Opéra Garnier.

Que l’on soit client ou non, il est toujours possible d’accéder à l’accueil de l’Agence Centrale, mais pour en savoir plus, seules les Journées du Patrimoine permettent de visiter les lieux et d’en apprendre un peu plus.

Agence Centrale Société Générale – 29-31 Boulevard Haussmann, 75009 Paris
Métro : Chaussée d’Antin-Lafayette (ligne 7 / ligne 9)

À lire également :
La plus belle église de Paris
Les plus belles ambassades de Paris

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités