station-metro-fantome-paris
Paris Interdit

Les stations fantômes du métro de Paris

 Saviez-vous qu’il Il existe des stations que l’on nomme « stations fantômes » ? En effet, celles ci ont été fermées ou elles n’ont jamais vu le jour … et  certaines ne possèdent ni entrée, ni sortie !
Si certaines stations du métro parisien ne figurent plus sur le plan habituel du réseau de la RATP, elles n’en demeurent  pas moins présentes sous les pieds des parisiens ! Les stations de métro fantômes sont un sujet de curiosité pour bon nombre d’entre nous. Nous vous proposons donc un petit voyage dans les années 1940..

Un peu d’histoire … les stations dites « fantômes »  ont été fermées lors de l’entrée en guerre de la France en septembre 1939, au début de la Seconde Guerre mondiale, et certaines sont demeurées fermées depuis. En effet, une partie du personnel se trouvant mobilisée, le métro fonctionna en réseau réduit et , à la Libération, les stations qui étaient trop peu utilisées ou trop proche de stations voisines ne furent pas rouvertes (il s’agit des stations suivantes : Arsenal, Martin-Nalaud, Porte des Lilas, Saint Martin, Croix rouge et Champ-de-Mars).

D’autres ont été recyclées ou ont disparu au fil de l’évolution du métro. Deux stations enfin ont été construites mais n’ont jamais accueilli le moindre voyageur et sont dépourvues d’accès à la voie publique. Trois autres ont été conçues, mais n’ont jamais été desservies par une ligne de métro.

paris-metro-urbex

 

 Quelles sont les stations jamais ouvertes ?

Deux stations du métro de Paris ont été réalisées sur des embranchements, mais n’ont jamais accueilli le moindre voyageur étant dépourvues d’accès extérieurs : Porte Molitor / Murat et Haxo. Seules quelques rares circulations lors de circuits spéciaux permettaient de les visiter jusqu’en 2007.

Porte Molitor est une station construite sur un raccordement entre les lignes 9 et 10 dit « voie Murat », et destinée à l’origine à la desserte du stade du Parc des Princes les soirs de matchs. Mais l’exploitation trop compliquée de cette desserte a fait abandonner le projet, et les accès ne furent jamais construits. Les voies servent depuis au garage des trains.

Une voie unique, dénommée la voie des Fêtes, relie Place des Fêtes à Porte des Lilas avec une station intermédiaire : Haxo. Cette voie est destinée à relier les lignes 3 et 7 (actuelles 3 bis et 7 bis), mais il fut finalement décidé de ne mettre en place qu’un simple service de navettes directes entre les stations des deux lignes, navette boudée par les voyageurs et supprimée en 1939. La station Haxo n’a ainsi jamais vu passer un seul voyageur ; ses accès extérieurs n’ont même jamais été construits.

 

Quelles sont les stations définitivement fermées ?

Trois stations n’ont cependant jamais été rouvertes depuis 1939 : Arsenal, Champ-de-Mars et Croix-Rouge.

La station Arsenal a été aménagée pour la formation de techniciens et ingénieurs en électricité. La station Croix-Rouge, fut dans les années 80 transformée par un artiste en plage avec des chaises longues.

Deux autres stations sont ouvertes, mais possèdent des quais morts, c’est-à-dire inaccessibles au public : Porte des Lilas – Cinéma et un des accès à Invalides. La station Porte des Lilas – Cinéma est utilisée pour des tournages cinématographiques ou publicitaires (Les films; une époque formidable et Amélie Poulain ont tous les deux été tournés dans cette station).

metro-fantome-paris-urbex

 

 Quelles sont les stations fermées puis rouvertes ?

Au début de la Seconde Guerre mondiale, le gouvernement met en application un plan, prévoyant un service réduit sur le réseau métropolitain. Seules 85 stations demeurent ouvertes à l’exploitation. La plupart rouvrent dans les années qui suivent, mais quelques-unes considérées comme peu fréquentées et donc peu rentables restent fermées plus ou moins longuement. Une seule, Saint-Martin, rouvre après la Libération. Située sur les Grands Boulevards, elle connaît une importante fréquentation, mais elle est finalement refermée à cause de sa trop grande proximité de la station voisine Strasbourg – Saint-Denis : seuls cent mètres séparent les accès les plus proches de ces deux stations. Il me semble qu’une partie de la station est aujourd’hui utilisée par l’armée du salut comme foyer pour les sans-abris.

urbex

Varenne rouvre le 24 décembre 1962, puis la station Bel-Air le 7 janvier 1963. Rennes et Liège rouvrent au public après presque trente ans de fermeture, respectivement le 20 mai 1968 et le 16 septembre 1968. Mais cette réouverture est réalisée au prix d’horaires aménagés : ces deux stations sont fermées après 20 h, ainsi que chaque dimanche et jour férié. Rennes redevient une station à horaires classiques le 6 septembre 2004, et Liège, dernière station du réseau à horaires restreints, retrouve des horaires normaux le 4 décembre 2006.

Cluny reste dans l’oubli durant près d’un demi-siècle. Mais la construction de la gare Saint-Michel – Notre-Dame de la ligne B du RER provoque sa réouverture, pour établir une correspondance avec la ligne 10 : elle rouvre au public le 17 février 1988 en même temps que la gare de la ligne B. Elle est rebaptisée pour l’occasion Cluny – La Sorbonne.

 

Les Stations Fantômes de Paris en Vidéo !

Inscrivez vous à notre prochaine visite guidée !

Vous devriez aimer

Vos commentaires

22 commentaires

Très intéressant votre article sur les stations. Pour ceux qui sont amateurs, je conseille également la station fantôme de New York de city hall. Une des plus belles au monde !

Hello, effectivement les ktas sont très sympas à voir et facilement accessibles par la petite ceinture, bien que malheureusement de plus en plus dégradées et non respectées :(
Mais es tu sûr pour l accès entre les ktas et le métro ? Je n ai jamais entendu parler de passage entre les 2..
En tout cas, bonnes recherches à tous ceux que ça intéresse ;) moi je suis fan des sous sols parisiens !!

    Oui tu peux passer des cata au métro facilement, suffit de connaître les coins
    !!

Merci pour cette visite des stations fantômes ! Très intéressant.

  • UnderParisis
  • 13 décembre 2013
  • 19h42
  • Répondre

Chalutations, ouep tu peux entrer par tout plein d’endroit dans ces stations via les kta par la petite ceinture par exemple après vas y avec un guide les premières fois sinon c’est foireux (et outlaw aussi je préfère prévenir l’amende sur la petite ceinture peut etre relativement salée) m’enfin y’à moyen! dégote toi un Giraud ou un Nexus et part à l’aventure et au pire les kta c’est bien aussi!!
Après tu dois meme avoir des bouches d’égout qui donnent sur ces stations ou du moins d’aération mais pour ma part je n’en ai pas connaissance via les plaques tu peut vraiment aller partout dans paris pour peu que tu sois débrouillard et n’ai pas peur de te salir.

il reste une autre solution, achetez un jeu de clé à un employé ratp, là c’est confort :)

Bonjour,

L’accès à ces stations est effectivement difficile. Pas impossible. Accepter le fait d’etre hors la loie est la prmière chose à saovir car c’est une effraction (idem lignes sncf), mais si n’avez ni bombes de peintures ni antécédents et que vous ne fuyez pas face aux autorités encas de rencontre, je doute que vous soyez inquièter mais prestement invité à quitter les lieux. Sachez que certaines voies de ces dites stations servent de dépots de métros (voyageurs, historiques, entretiens…) d’où les questions de sécurités (graffiti, terrorisme..)
Certaines vides et sans intérêts pour la ratp sont quand à elles en « open bar » vous pouvez même y organiser une soirée :) d’autres comme molitor sont vraiment bien surveillées. Détecteurs de mouvements (passer pas dessus ok), alarmes silencieuse sur les trappes (plus compliqué), l’accès pas les tunnels reste souvent la meilleur solution. Les plans existent en ligne. Cherchez bien vous trouverez der nombreuses voies de services qui vous ouvriront les entrailles de métro parisien car croyez moi, il y a des choses bien plus palpitantes qu’une station « vide » ou « fantômes »..

Une imperfection que j’aimerais corriger : bien après sa fermeture en 1939, la navette qui circulait entre Pré Saint-Gervais et Porte des Lilas a été en service durant les années 50, de 1952 à 1956, afin de tester le premier prototype de métro sur pneumatiques.

Très insolites ces stations « fantômes » inconnues du grand public bien souvent !

Même question, comment y accéder? Existe-t-il une visite guidée?

    Malheuresement ce n’est plus possible, la RATP a fermé les accès suite aux dégradations…

Hello,

Comment accède t on à ces stations fantômes ?
J’ai entendu parler dans une émission de trappes et autres accès en tout genre pour atteindre ces stations.
Des idées ?

Merci et bonne continuation.

    alarmes silencieuses sur les trappes -> méfiance

Moi aussi je voudrais savoir comment visiter ces stations de métro abandonnées. Pouvez vous nous donner des infos ? Merci d’avance et bravo pour votre site!

    Bonjour Mireille

    Pas évidant de les visiter ces stations car la RATP à plutôt tendance à empecher ttes formes de visites. Le plus simple reste de passer par l’association ADEMAS qui organise des visites du métro et ou l’on découvre l’une d’elles …mais nous l’avons trouvé un peu décevante car on ne peu plus rentrer dans la station suite à des dégradations et des vols… dommage !

      Bon après je présume qu’il doit y avoir quelques station pas très fréquentables ! :)

      Sinon ça pourais m’interesser avec des potes pour prendre des photos !

C’est parfait! Je suis brésilien et j’aime les histoires sur la France. Félicitations à l’article

excellent cet article!
justement je voulais en savoir + sur ces stations fantomes depuis un moment, ça tombe très bien.
1000 mercis!
(gé-nial votre blog!)

Effectivement une partie de la station St Martin est effectivement utilisée aujourd’hui par l’armée du salut. Cela dit cela ne doit pas représenter plus de 10% de la station.
Tout le reste est inoccupé et laissé à l’abandon. J’ai eu l’occasion de travailler à l’Armée du Salut pour un stage j’ai donc pu visiter cette station. C’est un genre de Pompei, il y a encore des vieilles pubs en faïences sur les murs (malheureusement très dégradées, et toutes tagguées, la ville a l’air de s’en foutre), des vieux plans du métro avant guerre…

Très bon article !
Existe-t-il un moyen de visiter ces stations fermées au public ?

Bonjour,

Comment accède t on à ces stations fantômes ? Est ce qu’il y’a un autre moyen que par les voies (de préférence éviter de jouer avec ma vie) ?

J’ai entendu parler de trappes et autres acces pour atteindre ces stations, si vous pouviez me donner plus de details ce serait sympa !

Merci et bonne continuation.

    Bonjour,
    je voulais savoir si vous avez eu des pistes pour les entrées de ces bouches fantomes ?

    Merci

Laisser un commentaire

53 − = 49