Villa Léandre

À deux pas de la place Dalida se trouve l’une des rues les plus pittoresques de la capitale. Cette petite voie en impasse, dont l’accès se fait par l’avenue Junot, possède non seulement la particularité d’être l’une des plus tranquilles et jolies de Montmartre, mais aussi de nous faire voyager quelques instants de l’autre côté de la Manche, dans la capitale britannique. Suivez-nous pour une balade bucolique et historique !

Avant la Villa Léandre, le maquis de Montmartre

Il y a encore un siècle, ce quartier n’était encore qu’un vaste bidonville. Ce que l’on appelait le maquis de Montmartre était, au XIXe siècle, composé d’une population miséreuse, habitant une multitude de petits chalets faits de matériaux de récupération. Un ensemble de cabanes de fortune où cohabitaient, dans une ambiance de village, des familles parmi les plus pauvres de Paris, des artistes bohèmes et de nombreux chiffonniers.

Maquis de Montmartre

Au XIXe siècle, le quartier n’a pas encore subi les conséquences de l’intégration du village de Montmartre à Paris en 1860. Les choses changent quelques années avant la Première Guerre mondiale. Des promoteurs rachètent, pour une bouchée de pain, les terrains aux maquisards. Ils y construisent les premières villas de luxe et des immeubles Art déco.

En 1909, l’avenue Junot commence à sortir de terre, détruisant petit à petit toutes les cabanes du maquis. Le coup de grâce est donné quelques années plus tard lorsqu’un incendie aux origines douteuses brûle ce qu’il reste du maquis de Montmartre.

La villa aux faux airs britanniques

Construite en 1926, la Villa Léandre fait donc partie de ces petites voies privilégiées, calmes, discrètes, nées sur les ruines du maquis le plus célèbre de Paris. Avec ses petites maisons de style anglo-normand ou Art nouveau, ses pavés et ses petits jardinets qui rivalisent d’originalité, la petite impasse semble nous transporter loin de Paris, hors du temps.

Villa Léandre

Cette impasse n’est pas sans rappeler d’autres ruelles parisiennes comme le square des peupliers ou la Cité Florale, mais aussi quelques-unes des rues les plus emblématiques de la capitale britannique : les minuscules jardinets fleuris, les bow-windows so british, les maisons de briques aux toits d’ardoises, les petits pavillons blancs aux volets colorés… Londres se dévoile ici par petites touches ! Au numéro 10, une petite inscription fait même un clin d’oeil à l’adresse la plus connue de Londres : le 10 Downing Street, résidence du Premier ministre britannique.

Villa Léandre
© paris_secret_75 / Instagram

Un paradis au coeur de Montmartre qui a, évidemment, un prix. Ici, les tarifs au mètre carré rivalisent avec ceux des rues les plus chères de la capitale… On se contentera donc d’y passer pour s’imprégner quelques instants du calme et du dépaysement que nous procure cette voie du 18e arrondissement !

Villa Léandre
© milalarousse / Instagram

Villa Léandre – accès par le 25 avenue Junot, 75018
Métro : Lamarck – Caulaincourt (ligne 12)

Crédit photo de Une : hej.babi / Instagram

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités