Le secret derrière les noms de stations de métro : Abbesses

Station de métro à Paris

302 stations de métro, et presque autant d’histoires à raconter. Pour comprendre le choix de ces noms, il faut parfois remonter plusieurs siècles en arrière dans l’histoire de Paris. Si certains noms de stations sont dus à des personnages ou des événements historiques, d’autres requièrent de plus larges connaissances. C’est le cas notamment de la station Abbesses sur la ligne 12, située sur l’une des plus belles places de Paris.

Difficile de l’imaginer aujourd’hui mais 900 ans en arrière, c’est une abbaye qui surplombait la place. Un édifice datant de 1130 et que l’on doit au roi Louis VI et la reine Adélaïde. Parce qu’il est en conflit avec la papauté, Louis VI ordonne qu’une abbaye de femmes soit placée sous sa protection, de manière à calmer la situation. Pour ce faire, le roi récupère un ensemble de possessions à Montmartre tels que des vignes, des moulins, un verger, une église ou encore une petite chapelle consacrée au martyr de Saint-Denis. L’abbaye des Dames de Montmartre devient alors l’une des plus importantes institutions religieuses et, dès le 13ème siècle, l’une des plus riches seigneuries du royaume, et ce pendant plus de 600 ans. À la tête de ces femmes bénédictines, on retrouve une supérieure, appelée Abbesse.

Après plusieurs siècles de tranquillité et de prospérité, l’abbaye va connaître une importante période noire. En 1559, un incendie ravage grandement les lieux. Bien que remise, elle va alors voir sa réputation se ternir. Lors du siège de Paris en 1590, on s’en prend violemment aux femmes et à l’établissement, désormais appelé le magasin des p**** de l’armée. La seule éclaircie intervient en 1611 lorsque l’on découvre une crypte souterraine avec des inscriptions gravées. Très vite, on estime qu’il s’agit du lieu du martyr de Saint Denis. Cette découverte ne sera cependant qu’un sursis pour l’abbaye. En effet, elle ferme en 1790 et est vendue quatre ans plus tard. Après démolition des lieux, seule l’église demeure et est encore visible aujourd’hui.

Station Abbesses

Aujourd’hui, il n’y a donc plus que l’église et le terme Abbesses pour témoigner de cette époque. Après le Passage des Abbesses et la Place des Abbesses, rien d’étonnant à ce qu’une station de métro porte ce nom. Un nom d’ailleurs choisi en l’honneur des 46 abbesses qui dirigèrent les lieux. Ouverte en 1913, la station intègre la ligne A, qui deviendra plus tard la 12. Certaines entrées de métro sont largement reconnaissables et celle de la station Abbesses en fait partie. Difficile de ne pas distinguer le superbe édicule Guimard qui orne l’entrée depuis 1974.

En plus de son histoire, la station Abbesses se distingue aussi pour la particularité de ses quais. Ceux-ci sont en effet les plus profonds de Paris puisque, pour y prendre le métro, il faut descendre 36 mètres sous terre.

Religieuses à la station Abbesses

 

À lire également :
Le secret derrière les noms des stations de métro : Cadet
Le secret derrière les noms de stations de métro : Olympiades