fbpx

Connaissez-vous l'histoire mystérieuse de cette colonne de 31 mètres construite en 1574 au cœur de Paris ?

kovalenkovpetr / Adobe Stock
Par Julien Mazzerbo

Avoisinant 31 mètres de haut, large de 3 mètres et dotée d’un escalier intérieur de 147 marches, la colonne Médicis est un monument insolite qui passe régulièrement inaperçu à Paris. Elle se situe à proximité de la Bourse de Commerce, pourtant bien plus ancienne que cette dernière : mais quelle est donc cette colonne ?

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un hôtel particulier métamorphosé en demeure royale

Jusqu’au XVIIIe siècle se trouvait un hôtel particulier à la place de l’actuelle Bourse de Commerce, l’hôtel de Soissons. Il est racheté par la reine Catherine de Médicis en 1572, qui le convertit en résidence personnelle. En 1574, une colonne éponyme de style Renaissance est construite par l’architecte et sculpteur français Jean Bullant, avec une plateforme de 4 m2 située à son sommet où sont inscrits les quatre points cardinaux. La colonne cannelée est ornée de couronnes, fleurs de lys, cornes d’abondance et autres motifs royaux aujourd’hui disparus pour la plupart. Mais la structure n’a pas seulement une valeur esthétique !

ERIC / Adobe Stock
© ERIC / Adobe Stock

inscription

Consécration astrologique

Si la colonne voit le jour, c’est parce que la superstitieuse Catherine de Médicis est une férue d’astrologie : le florentin Cosimo Ruggieri officie en tant qu’astrologue personnel de la reine et lui prédit en 1571 une mort prochaine “près de Saint-Germain”. La monarque quitte le palais des Tuileries, situé à proximité de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, et fait l’acquisition du nouvellement hôtel de la Reine où elle peut s’adonner à l’astrologie en toute intimité. Au sommet de la colonne Médicis se trouve une terrasse où la reine et ses astrologues s’entretiennent, aujourd’hui remplacée par une plateforme métallique. Au crépuscule de sa vie, la reine se voit porter l’extrême-onction par un prêtre nommé Julien de Saint-Germain.

© Wikipedia Commons
© Wikipedia Commons
© Wikipedia Commons
© Wikipedia Commons

L’hôtel de la Reine est complètement détruit pendant la Révolution mais la colonne Médicis perdure dans le temps : récemment, après des rénovations de la Bourse de Commerce, des graffitis ont été retrouvés à l’intérieur de la colonne Médicis provenant de différentes époques, rajoutant davantage à l’aura de mystère entourant l’insaisissable structure.

©ERIC / Adobe Stock
© ERIC / Adobe Stock

A lire également : Avez-vous déjà remarqué ces symboles laissés par des francs-maçons dans Paris ? 

Image à la une : © kovalenkovpetr / Adobe Stock

Julien Mazzerbo

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire