fbpx

La petite histoire du 36 quai des Orfèvres

Par Lisa B

Ce mythique siège de la police judiciaire de Paris, situé au 36 quai des Orfèvres sur l’Île de la Cité, a vu défiler des générations de policiers chevronnés et les plus célèbres criminels du pays. Entre ces murs, les enquêteurs ont hérité des plus grandes affaires : de “la bande à Bonnot”, à Guy Georges en passant par Jacques Mesrine

C’est suite à l’incendie de la préfecture de police lors de la Commune de Paris (en 1871), que la police judiciaire s’installe dans ces nouveaux locaux en 1913. Comme ils ont été construits à l’emplacement d’un ancien marché aux volailles, les policiers seront bientôt surnommés : les poulets !

Photographie de Jules Bonnot, premier cambrioleur en voiture de France.

Cette adresse du 36 quai des orfèvres connait dès lors les grandes heures de la police parisienne. Elle nourrit aussi l’imaginaire de certains écrivains, comme Georges Simenon : c’est en partie grâce à lui et à son légendaire personnage du commissaire Maigret que le lieu devient si populaire, avec pas moins de 75 romans et 28 nouvelles ! Le “36” sert également de décor à de nombreux films comme Inspecteur la Bavure de Claude Zidi ou Quai des Orfèvres de Henri-Georges Clouzot. De nos jours, les séries télévisées n’ont pas boudé ce lieu devenu incontournable, notamment dans Commissaire Moulin, Alice Nevers ou encore Profilage

Jean Gabin dans le film “Maigret et l’Affaire Saint Fiacre” en 1959.

Bien qu’iconique, le bâtiment était vétuste et a dû subir de grand travaux, provoquant le déménagement de la PJ en 2017. Les Stups, la Crim’, la direction régionale de la police et l’Etat Major, en tout 1500 policiers se retrouvent désormais dans les nouveaux locaux plus spacieux et modernes du 17ème arrondissement. Le 36 quai des Orfèvres devrait quant à lui accueillir le Musée de Police (pour l’instant installé dans le commissariat du 5ème arrondissement). En attendant, on prend le relais dans notre prochaine visite du Paris du crime pour vous faire redécouvrir la capitale à travers l’histoire de ses plus célèbres criminels !

A lire également : Albert Soleilland : l’affaire qui déchaîna la presse en 1907

MAJ 11/22 AC



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire