fbpx

Connaissez-vous cet incroyable immeuble parisien datant de 1920 doté de 45 000 cellules photovoltaïques ?

Le Losserand - © Groupe Arcane
Par Romane Fraysse

Au cœur du 14e arrondissement de Paris, un grand hôtel illumine la rue. Avec ses 45 000 cellules photovoltaïques, cette façade a une histoire à raconter sur les modernités industrielles de la Ville Lumière.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Le quartier Plaisance

C’est au sein du quartier Plaisance, au sud du 14e arrondissement, que se trouve ce curieux édifice. Il faut précisément se rendre au 168 bis rue Raymond-Losserand, une voie très ancienne dont les premières mentions datent de 1210 ! Autrefois nommée la chaussée de Vanves, celle-ci traçait alors la limite entre les communes de Vaugirard, Montrouge et Vanves, qui étaient majoritairement composées de champs. C’est à la fin des années 1830 que le quartier commence à s’urbaniser, notamment après la destruction du château du Maine qui occupait une grande partie du territoire. À la Libération, la rue de Vanves devient finalement la rue Raymond-Losserand, en hommage au résistant communiste.

Le Losserand - © Groupe Arcane
Le Losserand – © Groupe Arcane

Une ancienne station d’électricité

Au 168 bis de la rue Raymond-Losserand, on trouve donc ce grand édifice vitré qui ne passe pas inaperçu ! Il s’agit en réalité d’une ancienne sous-station d’électricité du réseau de distribution parisien, construite en 1920. C’est à partir de 1889 que la capitale commence à être électrifiée, à la suite de l’Exposition universelle de cette même année : l’industrie se développe alors, et plusieurs édifices commencent à être construits dans différents secteurs parisiens. La station de la rue Raymond-Losserand concernait alors le secteur de la Rive gauche, et régulait ses éclairages.

45 000 cellules photovoltaïques

Dénommé “Le Losserand”, cet hôtel industriel a été réaménagé en 2008 par l’architecte Emmanuel Saadi. Celui-ci a conservé le bâtiment d’origine, avec ses pierres meulières et son bandeau orné de céramique, où l’on peut encore lire “Compagnie parisienne de Distribution d’Électricité”. L’architecte a toutefois ajouté de grands vitrages composés de 45 000 cellules photovoltaïques, qui donnent des effets bleus irisés.

Le Losserand
Le Losserand

Une manière de rendre hommage à l’histoire de ce bâtiment, en lui faisant produire lui-même de l’électricité, en sachant que ces panneaux photovoltaïques permettraient de produire 60.000 kWh/an, couvrant ainsi la consommation des parties communes. Aujourd’hui, le bâtiment accueille plusieurs entreprises dans le secteur des technologies de l’information et de la communication.

inscription

Le Losserand
168 bis rue Raymond-Losserand, 75014 Paris

À lire également : Une journée au coeur du Petit-Montrouge

Image à la une : Le Losserand – © Groupe Arcane

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Le Marais Paris

Le Marais hors des sentiers battus

Je m'inscris

News populaire