fbpx

Connaissez-vous les origines peu glorieuses de ce célèbre zoo qui fêtera l’année prochaine ses 90 ans d’existence ?

Parc Zoologique de Paris © DR OT Vincennes
Par Alexandre M

C’est un imposant monument que l’on peut voir depuis certains endroits de Paris et qui attire immédiatement le regard de par sa forme. Non, il n’est pas question de la tour Eiffel ou de la tour Montparnasse, mais d’un monument plus exotique situé dans l’est parisien : le Grand Rocher du Zoo de Vincennes (ou Parc Zoologique de Paris). Véritable effigie du parc, ce Grand Rocher de 65m fait partie de ces monuments emblématiques de Paris, dont l’histoire ne date pas d’hier…

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un zoo né pour promouvoir “la plus grande France”

Durant sa longue histoire, Paris a joué pleinement son rôle de capitale en accueillant régulièrement des événements mondiaux, rassemblant ainsi des représentants du monde entier. Si l’on pense évidemment aux différentes Expositions Universelles, qui étaient aussi l’occasion de démontrer tout le prestige et le savoir-faire français, d’autres expositions moins reluisantes ont eu lieu au sein de la Ville-Lumière. Comme notamment l’Exposition coloniale de 1931, destinée à promouvoir l’empire français, surnommé “la plus grande France” et, par extension, l’ensemble des empires coloniaux européens. Consacrée exclusivement aux colonies, elle fut organisée du mois de mai au mois de novembre 1931 dans le bois de Vincennes, et accueillit près de 8 millions de visiteurs pour 33 millions de billets vendus. Véritable ville dans la ville, l’exposition comprend deux cents bâtiments représentant les différentes colonies et territoires français et étrangers, s’étendant ainsi sur 110 hectares. La ligne 8 du métro fut même prolongée pour l’occasion, avec la création de la station Porte Dorée. Avec le Palais des Colonies en point central, aujourd’hui connu sous le nom de Palais de la Porte Dorée, l’événement comprend des dizaines de musées temporaires, des reproductions architecturales s’inspirant des territoires colonisés, un parc zoologique, mais également des villages indigènes reconstitués.

Vue aérienne de l’Exposition Coloniale de 1931 © Editions Aéro-Photo
Vue aérienne de l’Exposition Coloniale de 1931 © Editions Aéro-Photo

Un parc zoologique innovant pour l’époque

Lors de cette même exposition, un zoo temporaire est créé au Bois de Vincennes afin de faire découvrir aux visiteurs des animaux exotiques. Le succès est tel que l’activité se prolonge jusqu’en 1932. Mais l’enthousiasme engendré dans la population parisienne et relayé par la presse se transforme en pression pour le Museum d’histoire naturelle de la ville, qui se décide finalement à créer un jardin zoologique dans la continuité de l’exotisme de l’exposition coloniale. Confié à l’architecte Charles Letrosne, le projet s’inspire du zoo de Hambourg, modèle innovant pour l’époque qui présente les animaux sans cages, sur des plateaux, dans des fossés et des enrochements de manière à ne pas les séparer du public par des barreaux. Élément central du parc, le rocher artificiel permet de camoufler les loges intérieures et les locaux techniques, créant ainsi un décor moins artificiel et plus immersif. Le 2 juin 1934, le parc est inauguré par le président de la République, Albert Lebrun. Admirer une faune originale et spectaculaire, dans un cadre plus “naturel” que celui des anciennes ménageries, et comprenant des espèces alors peu connues et encore jamais vues en captivité, comme l’éléphant de mer : l’expérience est forcément révolutionnaire pour l’époque et le succès est immédiat. Parmi les animaux exotiques les plus populaires, on retrouve notamment les grands mammifères tels que les éléphants, girafes ou rhinocéros, mais aussi des espèces menacées d’extinction ou rares en captivité, comme l’okapi, le kouprey ou le panda géant… Dans la maison des lémuriens, les visiteurs peuvent rencontrer des lémuriens nocturnes, dont certaines espèces comme le Grand Hapalémur, alors en grand danger et toujours menacée à l’heure actuelle. Enfin, passage obligatoire par le Grand Rocher, où un élévateur situé à l’intérieur emmène les visiteurs jusqu’à un belvédère d’où ils peuvent profiter d’une vue unique sur l’Est parisien. Un monument qui accueillait aussi sur ses flancs des mouflons et des chèvres de l’Himalaya.

Inauguration du Zoo de Vincennes © Getty - Gamma-Keystone
Inauguration du Zoo de Vincennes © Getty – Gamma-Keystone

inscription

Un lieu devenu obsolète à la fin du XXe siècle

De nombreux animaux ont marqué l’histoire du Parc Zoologique de Paris, ou zoo de Vincennes. Outre l’éléphant de mer Goliath qui y a vécu une trentaine d’années, deux pandas mâles géants sont offerts en 1973 par le Premier ministre chinois Zhou Enlai au Président Georges Pompidou, dans le cadre des relations diplomatiques entre la Chine et la France. Si l’un d’entre eux est mort peu de temps après son arrivée, le second nommé Yen Yen y a vécu jusqu’à sa propre mort en 2000, soit 27 ans après et l’une des plus longues durées de vie pour cette espèce en captivité. Mais la popularité du zoo s’effrite avec le temps… tout comme les structures. Le Grand Rocher est en effet fermé en 1982, car la structure en béton s’est fragilisée et les locaux présents à l’intérieur ne peuvent plus être utilisés. Le Grand Rocher fraîchement rénové est inauguré en 1994, mais ces travaux ont surtout mis en lumière l’intense charge de travaux dont a besoin le zoo dans son intégralité. Après des mesures dites “conservatoires” par le Museum d’histoire naturelle, le zoo de Vincennes ferme ses portes en 2008, au terme d’un week-end festif marquant la fin d’une époque. Tandis que la foule se presse pour voir une dernière fois ce zoo qu’ont connu trois générations, un autre enjeu se révèle de taille : l’évacuation des animaux pour leur trouver les bons sites d’accueil et assurer l’acheminement des animaux dans les meilleures conditions.

Le Grand Rocher à nouveau accessible en 2024 pour les 90 ans du Parc

Presque 80 ans jour pour jour après son inauguration par Albert Lebrun, le zoo de Vincennes ouvre à nouveau ses portes, fraîchement rénové et prêt à redonner envie aux visiteurs de découvrir un bestiaire toujours plus varié et exotique. Un chantier qui aura duré près de 27 mois et qui aura poussé le parc à être fermé 6 ans. Toujours tourné vers le bien-être animal, le complexe a une nouvelle fois enrichi son carnet rose cet été, en accueillant le 23 juillet un petit mâle otarie. Pesant 13,5 kilos à la naissance, le jeune “Azog” pourra atteindre près de 400 kg une fois adulte. Surtout, cette naissance est une victoire pour le programme de reproduction européen de cette espèce, car seulement sept otaries de Patagonie ont vu le jour dans des zoos d’Europe cette année. Quant à l’iconique Grand Rocher, il rouvrira au public en 2024, pour les 90 ans d’existence du parc, et devrait accueillir des expositions, temporaires ou permanentes et autres évènements. Une première étape-clé, en attendant que l’ascenseur soit un jour fonctionnel pour offrir à nouveau une vue imparable…

Naya, première otarie de Patagonie à naître au sein d’un parc zoologique en France en 2020 © MNHN
Naya, première otarie de Patagonie à naître au sein d’un parc zoologique en France en 2020 © MNHN

 

Parc zoologique de Paris
Avenue Daumesnil
75012 Paris

Tarif adulte (à partir de 13 ans) : 20€ / Tarif enfant (de 3 à 12 ans) : 15€ / Gratuit pour les moins de 3 ans

 

À lire également : Quelle est cette jolie ville en bord de mer, à l’architecture Belle Époque, et à 2h30 de Paris seulement ?

Image à la une : Parc Zoologique de Paris © DR OT Vincennes

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire