Un clin d’oeil au diable sur l’Église Saint-Merri ?

Église Saint-Merri

La Ville Lumière conserve toujours sa part d’ombre, et il n’est pas rare d’y croiser des statues énigmatiques ou autres personnages mystérieux intriguants… Comme le diable qui décore le fronton de l’église Saint-Merri dans le 4e arrondissement. On vous dit tout sur son histoire !

Cette dernière commence lorsque l’abbé Médéric de Saint-Martin d’Autun, devenu Merri par contraction, séjourne et meurt le 29 août 700 dans une chapelle située ici. Son tombeau devient un lieu de vénération où l’on vient chercher un miracle… En 884, l’évêque de Paris fait même exhumer ses restes, qui sont considérés comme des reliques, et le désigne comme saint patron de la rive droite.

Église Saint-Merri

Avec l’accroissement de la population du quartier sous François Ier, au 16ème siècle on décide de reconstruire l’église et d’aménager une crypte à la place du caveau où se trouvait la tombe de Saint-Merri. Le style gothique flamboyant du nouvel édifice est magnifique, mais au-dessus de l’entrée, un détail attire l’oeil : une bête cornue et terrifiante nous observe !

Le baphomet de l'église Saint--Merri

Pour certains il s’agit d’un baphomet, à la tête de bouc ailé avec un buste de femme, adoré des Templiers et qui serait d’ailleurs à l’origine de leur chute… Mais la décoration ne date pas de leur époque puisqu’ils ont disparu au 14ème siècle. Serait-ce alors un jeu de mot avec l’étymologie arabe de “baphomet” qui signifie “baptême de sagesse” ? Nous ne le saurons probablement jamais, à moins peut-être de demander à notre guide spécialiste dans sa prochaine visite du Paris ensorcelé !

Église Saint-Merri – 76 Rue de la Verrerie, 75004 Paris
Métro : Hôtel de Ville (ligne 1 / ligne 11)

À lire également :
La plus belle église de Paris
La première église préfabriquée de France

MAJ 10/22 AC

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités