fbpx

La fabuleuse façade en mosaïque de cet ancien bar est inspirée d'un film français des années 60 !

© Claude Falguière / Flickr
Par Julien Mazzerbo

A deux pas de Notre-Dame se trouve un bar à l’abandon dont la façade restée intacte est un travail d’orfèvre qui intrigue les passants. Par beau temps, la devanture s’illumine de tons irisés et la silhouette méconnue représentée au centre s’expose au grand jour. Connaissez-vous cet ancien bar qui s’inspire d’un personnage d’un long métrage français des années soixante ?

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

“Qui êtes-vous, Polly Maggoo ?”

Cette façade insolite s’inspire d’une comédie française parue en 1966, Qui êtes-vous, Polly Maggoo ? et se trouve à cinq minutes à pied de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Ce film de William Klein, un photographe et réalisateur né aux Etats-Unis, relate les péripéties de Polly Maggoo, une mannequin américaine dont la carrière explose et la transporte jusqu’à Paris. Le long métrage prend la forme d’un faux-documentaire satirique et dresse une critique du monde de la mode et de ses excès. L’actrice qui joue Polly Maggoo, Dorothy McGowan, est une mannequin américaine qui pose pour des magazines renommés comme Vogue et Harper’s Bazaar : ce film est sa seule apparition au cinéma et McGowan disparaît de la sphère médiatique après sa diffusion. Mais un bar parisien choisit de rendre hommage à ce vestige du septième art pour le figer dans le temps et l’espace.

inscription

Un lieu haut en couleur

Tapissée de mosaïques mêlant plusieurs nuances de bleu, la façade du Polly Maggoo est inspirée d’un mouvement artistique de la fin du XIXe siècle, l’Art nouveau, et offre quelques réminiscences de l’architecture barcelonaise d’Antonio Gaudí. Elle est élaborée par une céramiste-plasticienne, Brigitte Gagnepain, épaulée de l’architecte René Duval en 2003. Si cette façade est déroutante, c’est parce qu’elle est composée de pâte de verre, une matière peu conventionnelle dans le paysage architectural parisien.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lasquellec Michel (@_glapum_)

A l’entrée du bar, une mosaïque en noir et blanc représente le visage hypnotique de Polly Maggoo accompagné d’un portrait de Mohammed Ali au premier plan (William Klein a réalisé un documentaire sur le boxeur en 1964). Auparavant, l’établissement de deux étages se présentait comme un bar-restaurant, équipé d’une micro-terrasse et proposant cocktails et spécialités espagnoles dans un cadre pittoresque un poil underground. Les nostalgiques se rappellent la bière accessible (pour certains la moins chère de Paris !), ses affiches de Polly Maggoo accrochées aux murs ou encore les parties de backgammon jusque tard dans la nuit devenues désormais de vieux souvenirs.

© Zig Zagueur / Avis Google

© Marcelo Noah / Flickr
© Marcelo Noah / Flickr

Accessibilité : 3-5 rue du Petit Pont 75005 Paris

A lire également : Connaissez-vous ce somptueux restaurant parisien ouvert en 1900 et classé monument historique ?

Image à la une : © Claude Falguière / Flickr

Julien Mazzerbo

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire