Article parrainé

Pollution Paris

Non, il n’est pas forcément nécessaire de modifier intégralement son mode de vie pour polluer moins ! Changer quelques habitudes au quotidien permet déjà de protéger notre environnement. Voici trois manières toutes simples de faire du bien à la planète sans se prendre la tête.

1 – Boire l’eau du robinet

Nous avons la chance, à Paris, d’avoir une eau de qualité dans nos tuyaux, alors profitons-en ! En effet, l’eau de la capitale est l’une des eaux les plus qualitatives de France : elle respecte tous les paramètres définis par le Code de la santé publique et est surveillée de très près (un million de mesures de qualité sont réalisées chaque année par les contrôles sanitaires). Point bonus, l’eau de Paris contient des sels minéraux : 90 mg/l de calcium, 10 mg/l de sodium et 6 mg/l de magnésium. Une eau qui ne présente aucun risque pour la santé, qui n’impose l’usage d’aucune bouteille en plastique et aucun transport de marchandise. C’est définitivement l’un des premiers gestes du quotidien à faire pour l’environnement !

2 – Opter pour du seconde main

Pour ce petit geste écologique, nous, Parisiens, sommes clairement avantagés, car l’offre de friperies, vides-greniers et puces ne manque clairement pas dans la capitale. Pour la déco et les objets, direction les dizaines de brocanteurs du Village Saint-Paul dans le Marais. Pour les fringues, on va faire un tour du côté de nos friperies préférées : KiloShop, où l’on pèse ses vêtements comme les légumes, et Adöm, une caverne d’Ali Baba qui allie grand choix et petits prix.

KiloShop Marais – 69-71 rue de la Verrerie, 75004 – du lundi au samedi de 11h à 21h
Adöm – 56 rue de la roquette,75011 – du lundi au samedi de 11h à 20h

3 – Se débarrasser des newsletters qu’on ne lit pas

Saviez-vous que notre vie digitale génère plus de pollution que le secteur de l’aéronautique civile ? Eh oui, envoyer un e-mail, visionner une vidéo ou simplement faire une recherche sur Google à un coût non-négligeable sur l’environnement. Ainsi, on estime que 2% des émissions de CO2 de la planète sont à imputer à l’activité numérique. Par exemple, une newsletter génère environ 10 grammes de CO2… alors même que 90% d’entre elles ne sont jamais ouvertes !

L’entreprise française Cleanfox s’est lancé dans cette chasse à la pollution numérique et nous offre la possibilité de se désabonner en quelques secondes de toutes les newsletters qu’on ne lit pas, mais aussi de supprimer les spams et autres mails indésirables. Avec Cleanfox, non seulement on nettoie sa boîte mail, mais on réduit également son empreinte carbone. Essayez, c’est gratuit !

Cleanfox

 

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités