Vous ne la choisirez plus au hasard

bien-choisir-son-vin-au-supermarche

 

Pour commencer on voudrait en finir avec une idée reçue qui a la peau (bien trop) dure :

Non, le (bon) vin n’est pas plus cher chez le caviste qu’au supermarché !

Sauf que le jeudi à 21h ou le dimanche à 11h le petit caviste de quartier est rarement ouvert. Alors, on est allé taper à la porte de Jules Lamon, oenologue, formateur à la dégustation et membre de la Compagnie des Courtiers Piqueurs. Le résultat ? 5 conseils de pro pour ne plus se tromper en choisissant notre bouteille au supermarché du coin : #FiniLaPiquette !

1) Un prix plancher tu respecteras :

À moins de 2,50€ on peut se demander ce qui se trouve vraiment dans la bouteille. Entre 2,50€ et 5€, c’est ce qu’on appelle des vins de volume : buvables mais sans grand plaisir. Au delà, on peut commencer à trouver des affaires.

bien-choisir-son-vin-au-supermarche-1

Notre conseil : On se desserre les pinces et on lâche entre 6€ et 10€ !

 

2) À la réputation tu ne succomberas pas :

Au sein d’une même région, mieux vaut se tourner vers des vins moins connus qui offrent incontestablement un meilleur rapport qualité/prix avec un goût très proche (cépage et conditions de culture identiques !).

bien-choisir-son-vin-au-supermarche-2

Notre conseil : pour un bourgogne par exemple, on choisit plutôt un côte Chalonnaise ou un Maconnais qu’un (haute) côte de Nuit. Et on télécharge une appli pour réviser sa carte de France !

 

3) En l’appellation tu ne te fieras point :

On a toujours tendance à croire qu’un vin AOC (Appellation d’origine contrôlé) sera “meilleur” alors qu’il s’agit en fait d’une garantie de sa provenance. Aujourd’hui les vins de pays ou IGP (Indication Géographique Protégée) sont d’aussi bonne qualité mais moins reconnus donc vendus moins chers !

bien-choisir-son-vin-au-supermarche-3

Notre conseil : En choisissant un vin de pays (ou IGP) au même prix qu’une AOC, on paye le contenu sans raquer pour le nom !

 

4) La teneur en alcool tu examineras :

Que l’on soit clair, ce n’est pas le taux d’alcool qui fait la qualité du vin. Oui, mais ! Il permet tout de même de prévoir le style du vin : rafraîchissant, léger et acidulé pour une bouteille en dessous de 12,5° VS opulent, costaud et plus rond pour une bouteille au dessus de 14°.

bien-choisir-son-vin-au-supermarche-4

Notre conseil : Il va falloir faire un choix : vous l’aimez frais ou puissant ?

 

5) Jeune tu le choisiras :

Non, non et non, on n’achète pas du vin de garde au supermarché. On évite les vieux millésimes pour privilégier des vins à boire dans la jeunesse.

bien-choisir-son-vin-au-supermarche-5

Notre conseil : On ne dépasse pas 4 ans d’âge pour le rouge et 2 ans pour le vin blanc.

 

Quelques trucs en plus…

Un macaron médaille d’or issu du Concours général agricole ou du Concours des vignerons indépendants ? C’est un atout. Vous aimez les produits qui respectent la terre ? Regardez du côté des vins biodynamiques (Demeter et Biodyvin) ou des vins Bios. Vous voulez un vin d’artisan ? Choisissez un Vigneron Indépendant.

bien-choisir-son-vin-au-supermarche-6

Cet article vous a donné envie d’en savoir plus ? Jetez donc un œil du côté de la Compagnie des courtiers jurés-experts piqueurs de vins de Paris à laquelle appartient Jules Lamon !

Vous en voulez plus ? Inscrivez-vous !
Pour recevoir LE MEILLEUR DU PARIS INSOLITE ET SECRET par mail