Heureusement qu’il y a toujours quelques guignols pour nous faire sourire en temps de crise ! Alors que, lundi 16 mars, le chantier de cette pauvre cathédrale Notre-Dame était à nouveau stoppé par l’Etablissement public pour la reconstruction de Notre-Dame pour cause de Covid-19, deux gros malins en ont profité pour fomenter le casse du siècle… ou presque : dès le lendemain, soit mardi en début de soirée, ces deux jeunes hommes qui avaient abusé du vin de messe ont sauté par-dessus l’une de barrières qui entourent le monument dans le but… de voler des pierres. Probablement pour les revendre au marché noir. Petit hic : le site est – on s’en serait douté !- placé sous vidéosurveillance. Alertée par le personnel présent sur le site, la police n’a pas eu de mal à cueillir immédiatement les deux voleurs en herbe.

Interrogé par Paris ZigZag, André Finot, porte-parole de Notre-Dame, confirme l’information et préfère en sourire : « Cela fait six ans que je suis là et nous sommes régulièrement confrontés à toutes sortes de vols. Quand on met un sapin, on se fait voler des boules et des guirlandes ! » Et d’enchaîner sur une anecdote goûtue : « Un jour, on a trouvé une gargouille de Notre-Dame sur Ebay, et lorsqu’on a demandé au vendeur comment il se l’était procurée, il nous a répondu « Je passais, elle m’est tombée dans les bras et je suis parti avec »… » Et la gargouille, elle met le chocolat…

Mais le porte-parole tempère la portée de ces actes malveillants : « Ce ne sont pas des choses qui nous meurtrissent et nous rendent malades, et puis toutes les petites pierres que l’on peut enlever (donc susceptibles d’être volées, ndlr) sont mises en sécurité. Les autres font entre 500 kilos et une tonne donc c’est difficile de les emporter… » nous confie-t-il en souriant.

Plus sérieusement : à part titiller l’avidité de quelques bras-cassés du pillage historique, le nouveau coup d’arrêt mis lundi au chantier empêche le début du démontage du grand échafaudage, étape cruciale avant un début des travaux remise aux calendes, donc. Comptez sur ZigZag pour vous faire suivre le chantier ! En attendant, restez bien chez vous et soyez rassuré.es : la belle Notre-Dame sera toujours là quand vous sortirez, on vous le promet !

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités