L’Atelier des Lumières, nouveau centre d’art numérique de Paris

11 - © Culturespaces _ E. Spiller

Paris peut se targuer d’avoir les plus beaux musées du monde. Du Louvre à Orsay, en passant par Pompidou ou le Palais de Tokyo, le choix est large. Mais un centre d’art numérique, ça, c’est une grande première… même pour la Ville Lumière ! Partons à la découverte de l’Atelier des Lumières qui vient d’ouvrir ses portes.

Architecture métallique et projections multi-sensorielles 

Les œuvres d’art dématérialisées sont projetées sur les murs d’une ancienne fonderie créée en 1835. Le mélange se fait alors entre une technologie de pointe et une architecture issue de la révolution industrielle. Les trois expositions numériques sont projetées dans la Halle de 1 500 m² qui offre, grâce à ses reliefs, plus de 3 000 m² de surface de projection. Un lieu innovant conçu par l’Atelier Silhouette Urbaine qui permet une expérience multi-sensorielle, loin des expositions classiques.

15 - © Culturespaces _ E. Spiller

© Culturespaces _ E. Spiller

Un savoir-faire révolutionnaire

L’immersion est totale dans ce grand espace. Grâce à de formidables prouesses technologiques, ce sont près de 120 projecteurs et un son spatialisé qui nous enveloppent dans les projections numériques. Cette proposition artistique novatrice nous est proposée par Culturespaces, qui a ouvert un premier lieu d’art numérique en 2012 aux Baux-de-Provence. De quoi revisiter des œuvres d’art de manière originale et agréable.

3- © Culturespaces _ E. Spiller

© Culturespaces _ E. Spiller

Faire valser les œuvres de Klimt

La première exposition longue a lieu autour de Gustav Klimt, ce célèbre peintre viennois amateur de dorures et motifs fleuris. Ses œuvres prennent vie devant nos yeux ébahis en étant projetées sur les grands murs. La création numérique a été réalisée par Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccard. Nous sommes immergés dans 100 ans de peinture viennoise, puisque des artistes influencés par Klimt sont également mis à l’honneur, comme Egon Schiele ou Friedensreich Hundertwasser. Le spectacle est non seulement visuel, mais aussi auditif. Et pour cause, l’exposition se fait au rythme de compositions de Wagner, Strauss, Puccini ou encore Beethoven. Les trois premières expos sont visibles à l’Atelier des Lumières jusqu’au 11 novembre 2018. Passée cette date, elles laisseront (évidemment) place à de nouveaux programmes immersifs !

© Culturespaces _ E. Spiller

© Culturespaces _ E. Spiller

Informations pratiques : 
L’Atelier des Lumières - 38 rue Saint-Maur, 75011
Métro : Rue Saint-Maur (ligne 3)
Ouvert tous les jours entre 10h et 18h, nocturnes vendredi et samedi jusqu’à 22h
Plein tarif : 14,5 €, tarif réduit : 11,5 €, tarif jeune (5-25 ans) : 9,5 €