fbpx

Les mesures prévues par Anne Hidalgo pour le déconfinement

Par Manon

Alors que le gouvernement travaille sur le plan de déconfinement qui sera mis en place dans l’Hexagone à partir du 11 mai prochain, la maire de Paris Anne Hidalgo a annoncé les mesures qu’elle souhaite prendre dans la capitale. Elle a notamment mentionné le fait que 2,2 millions de masques en tissus homologués sont en cours de production. 

Une distribution importante

Sur ces 2,2 millions de masques, 500.000 seront distribués fin avrilaux personnes les plus à risques à savoir les aînés, les personnes ayant des maladies chroniques et les femmes enceintes“. Le reste des masques sera distribué dans les semaines qui suivront dans les pharmacies parisiennes. « À la mi-mai, tous les Parisiens pourront être équipés », a assuré la maire de Paris dans le Journal du Dimanche. 2,5 millions de masques ont par ailleurs déjà été distribués aux différents hôpitaux de la ville.

Le port des masques pourrait par ailleurs être obligatoire dans les transports en commun, la maire de Paris se  disant “favorable” à cette mesure. En plus du port des masques, des réceptacles de gel hydroalcoolique seront installés au niveau des abribus parisiens. 

La maire de la capitale a par ailleurs affirmé que des milliers de tests sont déjà réalisés dans tous les Ehpad de la ville (62 au total) depuis la semaine précédente.

Aider tous les Parisiens

En ce qui concerne le volet social, des aides à hauteur de 3,5 millions d’euros seront versées aux familles “les plus modestes de la capitale” (28.000 familles, pour 55.000 enfants). Enfin, pour ce qui est de la réouverture des établissements scolaires, la maire affirme attendre “les recommandations du ministre de l’Education nationale“. Elle a cependant déclaré être favorable à une réouverture progressive, “par secteurs”. 

Plusieurs questions sont toujours en suspens. Nous ignorons pour l’heure si le port de masque sera obligatoire dans les rues, si les petits rassemblements seront autorisés ou encore quelles seront les mesures prises pour les  CHRS (Centre d’hébergement et de réinsertion sociale). Nous avons contacté la Mairie de Paris, sans pour l’instant obtenir de réponse.

À lire également : Confinement : quand la nature reprend ses droits à Paris

Manon Gazin



Visite Guidée

Le Paris des francs-maçons

Je m'inscris

News populaire