trafic-paris-zigzag

Chaque année, l’entreprise de gestion locative Flatlooker révèle son étude des quartiers de Paris les plus bruyants. Si le classement établi en 2019 plaçait les 18e, 19e et 7e arrondissements parmi les quartiers les moins silencieux de Paris, le Covid et le confinement qui s’en est suivi sont venus rebattre les cartes en 2020.

carte-sonore-paris-zigzag
©Flatlooker

Après avoir relevé l’intensité sonore de plus de 1 500 logements, la start-up a pu dresser son classement. En tête des arrondissements les plus sonores, on retrouve les 8e, 3e et 4e. De l’autre côté, ce sont les 7e, 6e et 17e arrondissements où le nombre décibels est en moyenne moins importants.

On explique cette baisse fulgurante dans certains quartiers par la moins grande densité de circulation liée au confinement. Dans les quartiers à forte concentration de bars et restaurants, une baisse significative du niveau sonore s’est faite ressentir en raison de leur fermeture temporelle. À l’inverse, les 3e et 4e arrondissements gardent un taux de décibels relativement élevé en raison, entre autres, de l’extension des terrasse.

À lire également : 
L’exécutif envisagerait un confinement de 8 à 12 semaines

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités