fbpx

#SaccageParis : réinstallé dans l'espace public, le banc Davioud s'accompagne d'une expo sur l'esthétique de Paris

Par Camille Beau

Racheté aux enchères par le collectif #SaccageParis, le fameux banc Davioud a été remis ce mardi à Emmanuel Grégoire, premier adjoint d’Anne Hidalgo. Pour la centaine de personnes qui s’est rassemblée devant l’hôtel de ville pour l’occasion, ce banc est un symbole : celui-ci de leur lutte contre la politique de dénigrement de l’esthétique de la ville, menée par la Mairie de Paris. “Très heureux de le recevoir“, Emmanuel Grégoire a décidé d’installer ce banc très spécial devant le Pavillon de l’Arsenal. Un lieu qui accueille en ce moment même une expo baptisée “La beauté d’une ville – Controverses esthétiques et transition écologique à Paris“, dans le cadre de la publication d’un livre éponyme co-écrit par 56 auteurs. Un évènement de circonstance !

Une expo de circonstance

Au milieu de toute la polémique autour du Hashtag #SaccageParis, qui dénonce la saleté et la laideur des rues de la capitale, le Pavillon de l’Arsenal propose de revenir sur l’histoire de l’esthétique de la ville de Paris. A travers une centaine de documents historiques, de plans, de photos et d’entretiens vidéo, l’expo relativise les différentes controverses sur le paysage urbain au cours de l’Histoire. “Les polémiques sur la beauté de Paris n’ont cessé de ponctuer son histoire, rappelle Emmanuel Grégoire, dans les colonnes du JDD. Ce qui fait aujourd’hui l’unanimité a souvent été contesté jadis de façon retentissante, parfois virulente.”

On comprend donc que les polémiques sur l’esthétique de Paris ne datent pas d’hier. Dès le XVIIIe siècle, Voltaire décrit, dans Des embellissements de Paris, un “centre de la ville obscur, resserré, hideux“. Un siècle plus tard, Victor Hugo dénigre les “démolisseurs”, tandis que Zola s’en prend à Haussmann. Mais ce n’est rien comparé au scandale déclenché par la construction du plus célèbre monument du monde : la Tour Eiffel , érigée en 1887. Alors, comme pour la Dame de Fer, allons-nous finir par aimer les terrasses éphémères, coronapistes en béton et potelets jaune ? Rien n’est moins sûr !

@ terrasseephemere

Controverses esthétiques et transition écologique à Paris :
Pavillon de l’Arsenal, 21, boulevard Morland – Paris 04
Du 26 mai au 26 septembre 2021
Entrée libre

@Baptist42114714



Visite Guidée
Le Marais Paris

Le Marais hors des sentiers battus

Je m'inscris

News populaire