fbpx

La Tour Eiffel dans un état inquiétant ? Selon sa société d’exploitation (SETE) "vous voyez des traces de...

Tour Eiffel © Sarah Meyssonnier/Reuters
Par Romane Fraysse

Depuis ce lundi 19 février 2024, la Dame de fer fait beaucoup parler d’elle. En cause : une grève menée par les salariés de la Société d’exploitation de la tour Eiffel pour dénoncer le manque d’entretien de ce monument du 1889 qu’ils voient dépérir.

Une grève qui se poursuit

Depuis le début de la semaine, les salariés de la Société d’exploitation de la tour Eiffel (Sete) font grève afin dénoncer le manque d’entretien de l’emblématique monument de Paris. Accompagnés par la CGT et FO, ceux-ci relève une mauvaise gestion financière de la part de la Ville de Paris, propriétaire à 99 % de la Sete : au micro de Sud Radio, la ministre déléguée en charge du Tourisme Olivia Grégoire a notamment déclaré que “La gestion de la ville de Paris est calamiteuse et c’est déplorable“. De son côté, Denis Vavassori, délégué syndical de la CGT s’offusque : “Elle est dans un état de délabrement, très clairement. Sous la tour, si vous vous approchez, vous voyez vraiment des traces de rouille. Il y a des salariés qui ont plus de 30 ans d’ancienneté, ils n’ont jamais vu ça“.

Tour Eiffel © Pexels
Tour Eiffel © Pexels

En parallèle, les syndicats déplorent l’état de la Dame de fer, qui n’a jamais été aussi endommagé par la rouille depuis sa construction en 1889. “Le monument est en train de rouiller et c’est irréversible“, alerte le technicien Denis Vavassori. D’après le membre de la CGT, la peinture qui protège le fer de la tour devrait être repeint tous les sept ans, selon les recommandations de Gustave Eiffel, ce qui n’a pas été effectué par la Ville, malgré une vingtième campagne de peinture lancée en 2020. Mais les travaux ont connu de longues pauses, du fait d’identification du plomb sur les anciennes couches, et de la mauvaise estimation des budgets d’ensemble. Face à ces craintes, Emmanuel Grégoire, le premier adjoint d’Anne Hidalgo, assure sur son compte X que “Ce joyau est en très bon état”. Face à ce dialogue de sourds, reste à savoir si la grève sera prolongée la semaine prochaine.

La tour Eiffel bientôt classée ?

Face à cette grève, Rachida Dati, ministre de la Culture et maire du VIIe arrondissement, a interpellé la maire de Paris afin de demander le classement de la tour Eiffel au titre de monument historique. Cela paraît étonnant, mais le monument emblématique de la Ville Lumière n’est pas classé : il est encore seulement inscrit aux monuments historiques depuis le 24 juin 1964 et au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991. Un titre qui permettrait à la Dame de faire “un contrôle scientifique et technique de l’État, et si nécessaire d’engager des travaux d’office”, selon la ministre, qui en profite pour lancer un pique à sa concurrente Anne Hidalgo. Celle-ci pourrait pourtant faire elle-même la demande, puisque le classement au titre des monuments historiques est décidé par un arrêté de son ministère.

La tour Eiffel
La tour Eiffel

À lire également : Il y a 100 ans, la première émission de radio était diffusée depuis la tour Eiffel

Image à la une : La tour Eiffel – © Adobe Stock



Visite Guidée
French cancan danseuses

Paris Coquin

Complet

News populaire