paris-orsay-seine-pariszigzag

Dix jours qui passent en un claquement de doigts ? C’est exactement ce qu’ont vécu les Parisiens en 1582 : cette année-là, les Français et une bonne partie des Européens ont passé l’année la plus courte de l’Histoire… à cause d’un mauvais calcul.

Une approximation de 0,0078 jour qui cause bien des problèmes

1600 ans plus tôt, en -46 avant J.C, Jules César réformait le calendrier romain républicain et mettait en place son propre calendrier, le julien, censé être en accord avec l’année tropique, qui correspond à la durée que met la Terre pour faire une révolution autour du Soleil. Sauf que Jules César n’était pas vraiment astronome et a fait une erreur de calcul qui posera problème 16 siècles plus tard : il avait calculé que l’année durait 365,25 jours… alors qu’elle ne compte que 365,2422 jours.

Une toute petite erreur qui causera bien des désordres pour la chrétienté ! En effet, depuis le concile de Nicée en 325, la date de Pâques est fixée au premier dimanche après la pleine lune qui suit l’équinoxe de printemps (qui a habituellement lieu le 21 mars). Or, à cause de cette approximation de 0,0078 jour, le calendrier julien s’est progressivement décalé par rapport à l’année solaire et est en retard de 10 jours. Le pape Grégoire XIII et les astronomes pontificaux ont donc non seulement du mal à fixer la date de Pâques, qui est tout de même la fête la plus importante de la chrétienté, mais ils craignent également que ce décalage nuise à la stabilité de l’Église. Imaginez si l’on devait fêter Pâques et Noël le même jour !

En 1582, le pape Grégoire XIII réforme donc, une nouvelle fois, le calendrier en supprimant toutes les années bissextiles qui s’achèvent par 00 sauf celles divisibles par 400 (1600, 2000, 2400, 2800)… et en retirant tout bonnement les 10 jours en trop. La France ayant adopté ce nouveau calendrier dans la nuit du 9 décembre 1582 : ce soir-là, les Parisiens se sont donc couchés le 9 décembre pour se réveiller le 20 décembre !

À lire également : Les plus belles horloges de Paris

Les prochaines visites guidées