Le portail le plus coincé de Paris

Porte des Flamands

Ce portail en pierre ne passe pas inaperçu dans ce quartier où les hauts-immeubles des années 1970 et les constructions postmodernes sont légion : c’est en se baladant le long de l’avenue de Flandre, dans le 19e arrondissement, que l’on peut découvrir cette porte qui paraît minuscule, coincée là entre deux grands édifices modernes. Elle semble, aussi, venue d’un autre âge. On s’est intéressés de plus près à son histoire !

Le portail d’une cité ouvrière du XIXe siècle

L’inscription “Porte des Flamands” qui trône sur l’encadrement supérieur nous donne immédiatement un indice sur son origine. Il s’agit du portail de la Cité des Flamands, ancienne cité ouvrière établie à cet endroit au milieu du XIXe siècle. On estime que la porte a été dressée là dès l’ouverture de la cité et date donc des années 1850. Les logements étaient alors composés, non pas de hauts-immeubles comme aujourd’hui, mais de petits édifices de cinq ou six étages.

Porte des Flamands
© ArchDaily – Laurent Kronental

C’est au début des années 1960 que l’on envisage de rénover la cité ouvrière. Cette dernière est en effet composée d’habitations vétustes, devenues presque insalubres et dangereuses pour ses habitants. Ces derniers sont majoritairement des ouvriers et travailleurs des abattoirs de la Villette ou des cheminots travaillant sur le réseau de la Petite Ceinture et leurs conditions de vie sont particulièrement difficiles : seulement 3 % ont une douche ou une baignoire, 5 % le chauffage et 20 % des WC. Le projet engagé dans les années 1970, un ensemble de hautes-tours que l’on appelle désormais Orgues de Flandre, doit permettre d’améliorer leur quotidien.

L'entrée de la Cité des Flamands en mai 1969 © Léon Claude Vénézia / Roger-Viollet
L’entrée de la Cité des Flamands en mai 1969 © Léon Claude Vénézia / Roger-Viollet

Les anciennes habitations sont donc détruites et remplacées par des constructions modernes réalisées par l’architecte Martin Van Treeck. L’historien de l’art François Loyer décide de se battre pour conserver un petit quelque chose de l’ancienne cité et demande que cette petite porte en pierre de style classique soit conservée. Déplacée d’une quarantaine de mètres afin de s’accorder au mieux avec les constructions modernes qui l’entoure, la porte des Flamands se dresse désormais entre deux immenses immeubles… et deux pylônes de ventilation !

Informations pratiques :
67-69 avenue de Flandre, 75019
Métro : Riquet (ligne 7)

Crédit photo de Une : carl_eric

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités