fbpx

Cette sublime ville royale à l'allure provençale se trouve à 30 minutes de Paris... L'avez-vous reconnue ?

Marly le roy @ Shutterstock Elena Ska
Par AxelleC

À première vue, avec son charmant centre ancien, ses ruelles pavées pleines de cachet et ses jolies boutiques colorées, ce village nous inspire la Provence… Et pourtant, il se situe à seulement 30 minutes à l’ouest de Paris ! Il s’agit même d’une sublime ville royale abritant un parc où Louis XIV venait se divertir, mais ce n’est pas Versailles : alors, vous l’avez reconnue ?

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

La résidence secondaire du roi 

Si cette ville existait déjà au VIIe siècle, à l’époque mérovingienne, sous le nom de Mairilacus, ce n’est véritablement que 1000 ans plus tard qu’elle va acquérir ses lettres de noblesse. À l’époque, Louis XIV vit dans son majestueux château de Versailles mais cherche une demeure plus intime, où il pourrait se retirer pour chasser et organiser de grandes fêtes. Il choisit donc un beau bois à 10 km au nord de Versailles pour y installer sa résidence secondaire. Le roi Soleil y donne alors des séjours festifs, des bals resplendissants, des concerts, des soirées où l’on joue aux cartes et même au billard ! Quant au parc qui l’entoure, il est dessiné par le grand Jules-Hardouin Mansart et regorge de bassins, sculptures et belles allées.

© Photo Mouad Bethaoui
© Photo Mouad Bethaoui

Le souvenir de Louis XIV

Marquée par Louis XIV et ses descendants, cette ville possède donc un patrimoine unique, empreint de son image. Elle regorge de bâtiments témoins de l’époque royale comme le chenil, (aujourd’hui Hôtel de ville), l’hôtel du comte de Toulouse, la Maison des pourvoyeurs du Roy et la Maison de la blanchisserie, situées place de la Vierge. Tous ces édifices construits entre 1660 et 1700 lui confèrent un cadre vraiment pittoresque ! Son blason est aussi constitué de deux soleils et des couleurs royales, bleu et jaune. Mais surtout, elle porte le souvenir de Louis XIV directement dans son nom, car comme vous l’avez peut-être maintenant deviné… Nous sommes bien à Marly-le-Roi !

© Photo Elena Ska
© Photo Elena Ska

Le repaire des artistes 

Au XIXe siècle, de nombreux artistes viennent trouver un peu de calme dans ce village campagnard loin du tumulte parisien. On y croise ainsi trois “Immortels” de l’Académie française : Alexandre Dumas fils, Victorien Sardou et André Theyriet, ainsi que la tragédienne Rachel. Près des bords de Seine, Marly-le-Roi est également un lieu d’inspiration pour les peintres impressionnistes comme Alfred Sisley, qui habite au 4 avenue de l’Abreuvoir. Intégrées au ‘‘chemin des impressionnistes’’, plusieurs représentations signalent d’ailleurs les sites du village peints par les artistes, vous ne pourrez pas les louper ! En 1903, le sculpteur Aristide Maillol s’installe aussi à Marly-le-Roi où son atelier existe toujours, rue Thibault.

Marly-le-Roi © Elena Ska
Marly-le-Roi © Elena Ska

Sous la plume de grands écrivains 

Le XXe siècle n’est pas en reste puisque deux grands noms de la littérature prennent la plume ici. André Malraux, ministre de la Culture, y rédige quelques pages de ses “Antimémoires”, là même où le Général de Gaulle avait entamé la rédaction de ses “Mémoires de guerre”, 20 ans auparavant ! Pour en savoir davantage sur la passionnante histoire de la ville et de ceux qui y ont participé, on vous conseille vivement une visite du vieux Marly proposée par l’Office de Tourisme.

Marly-le-Roi © Pack-Shot
Marly-le-Roi © Pack-Shot

Une destination nature

Au cœur des Yvelines, Marly-le-Roi offre un cadre de vie idéal aux quelques 17 000 Marlychois et aux visiteurs avec ses 426 hectares d’espaces verts ! Vous pourrez en effet profiter de sa forêt, déclarée Zone naturelle d’intérêt écologique, du parc du Chenil avec son arboretum plein d’essences riches et variées, du jardin Maillol très poétique avec sa roseraie… sans oublier bien sûr de l’incontournable domaine de Marly, avec ses perspectives royales et son Grand Miroir ! Enfin, le parc Jean Witold, qui abrite le centre culturel Jean Vilar et le conservatoire Roger Bourdin, conserve des essences d’arbres indigènes et des arbustes aux tailles décoratives (dite d’“art topiaire”).

Où se restaurer ?

Vous trouverez pléthore de restaurants de la Grande rue, dont Le Village qui est étoilé avec son chef japonais Tomohiro Uido. Le Cottage est célèbre pour son brunch, Le Bab pour ses burgers gourmands, et enfin l’auberge du Vieux Marly est une valeur sûre. Autrefois, lorsqu’elle était tenue par le chef André Guillot (aujourd’hui disparu), elle reçut les plus grands noms du cinéma et des personnalités internationales !

Marly-le-Roi © Pack-Shot
Marly-le-Roi © Pack-Shot

À ne pas louper aux alentours 

Lors de votre balade à Marly-le-Roi on vous conseille de pousser jusqu’au Musée promenade de Louveciennes, et, juste à côté à Port-Marly, au château de Monte Cristo qui n’est autre que la sublime maison d’Alexandre Dumas. Vous pouvez aussi emprunter le très romantique chemin des impressionnistes sur les bords de Seine. On vous souhaite une très belle escapade dans ce superbe coin de l’Ile de France !

inscription

Crédit photo de une : Marly-le-Roi © Elena Ska

À lire également : Connaissez-vous le sublime château de Monte-Cristo qui fut la demeure d’Alexandre Dumas ?

A. C.



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Je m'inscris

News populaire