Les meilleurs clubs de jazz à Paris

Entrée du sunset sunside

Parce que le jazz ne s’apprécie jamais mieux qu’en live, on vous dit où aller pour écouter cette musique noire américaine arrivée en France avec les soldats américains pendant la première guerre mondiale. Et que ça swingue !

Les mythiques de la rue des Lombards

Impossible de parler de jazz sans évoquer cette rue du 1er arrondissement, puisque c’est ici que se trouvent trois des clubs les plus réputés de la capitale. Le Duc des Lombards, le lieu le plus culte de la rue, mérite bien son rang. Cadre feutré et ambiance intimiste, acoustique impeccable, proximité avec les artistes et programmation de grande qualité, le club fait presque un sans faute. On regrettera les prix à la consommation un peu élevés mais le lieu se rattrape en proposant des jam sessions en accès libre chaque vendredi et samedi.

Le Duc des Lombards – 42 rue des Lombards, 75001
Ouvert du lundi au jeudi de 19h à minuit; jusqu’à 4h les vendredi et samedi (fermé le dimanche)
Métro : Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11, 14)

Au Baiser Salé, le jazz prend des accents tropicaux. Installé au numéro 58 depuis 1983, ce club fondé par trois frères est le temple du jazz-fusion ouvert aux musiques métissées : tropicália, jazz afro-cubain, bossa nova, smooth jazz, le dépaysement est garanti ! Dans une ambiance décontractée, on part à la découverte des jeunes pousses ou talents confirmés autour d’une jam session ou d’un concert.

Le Baiser Salé – 58 rue des Lombards, 75001
Ouvert tous les jours de 15h à 3h, jusqu’à 6h les vendredi et samedi
Métro : Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11, 14)

Juste à côté du Baiser Salé, le Sunset/Sunside est le QG parisien des amateurs de jazz depuis plus de trente ans. Chaque soir, deux concerts sont proposés dans deux salles et deux ambiances. Au Sunside, on profite d’un jazz acoustique et traditionnel tandis que le Sunset se consacre au jazz fusion et à l’électro-jazz. Dans les deux cas, on apprécie la qualité de la programmation et la place accordée aussi bien aux jeunes talents qu’aux pointures du jazz contemporain. Le service pourrait être meilleur mais la musique de haute-volée nous fait oublier les petits désagréments qui peuvent survenir dans ce tout-petit lieu.

Office de tourisme de Paris © Michel Vespasien

Sunset/Sunside – 60 rue des Lombards, 75001
Ouvert du lundi au vendredi de 16h à 2h; jusqu’à 4h les samedi et dimanche
Métro : Châtelet (lignes 1, 4, 7, 11, 14)

L’atypique : Le Jazz-club de La Gare / Le Gore

On arrive sur ce drôle de grand hangar , avec un jardin près d’anciennes railles, sur la gauche. Ensuite, on passe la porte et on entre dans une salle tamisée où le swing bat son plein. La décoration murale peuplée de tapis orientaux, les auditeurs n’ont juste qu’à s’asseoir devant la scène à taille humaine, près d’un bar discret. Minutes où le silence règne pour le public, ce jazz-club laisse totalement la parole aux instruments, aux artistes célèbres comme émergents. Pas de prix fixe, mais une participation libre est suggérée, selon les moyens de chacun. La Gare reste un superbe lieu alternatif et récent, où le jazz continue de vivre et permet de tisser de belles rencontres, car tous les âges s’y croisent …

La Gare 365 concerts – 1 Av Corentin Cariou, 75019
Ouvert tous les jours de 21h à 1h
Métro : Corentin Cariou (ligne 7)

Le culte : le New Morning

Les portes noires recouvertes d’autocollants, les carreaux blancs qu’on croirait sortis d’une cuisine d’hôpital et les graffitis sur les murs ne donnent pas vraiment envie d’y entrer, et pourtant il s’agit bien d’une adresse incontournable pour les passionnés de jazz ! Situé dans les locaux de l’ancienne imprimerie du journal Le Petit Parisien, le New Morning a accueilli au fil des ans les plus grands noms du jazz américain, parmi lesquels Stan Getz, Nina Simone, Dizzy Gillespie, Art Blakey, Chet Baker… La salle n’est pas franchement jolie mais l’essentiel est là : une excellente acoustique, une programmation pointue et une chaude ambiance !

Le New Morning – 7/9 rue des Petites-Écuries, 75010
Ouvert tous les jours jusqu’à 2h
Métro : Bonne Nouvelle (ligne 8,9), Château d’Eau (ligne 4)

Le convivial : la Cave du 38 Riv

Pour profiter de l’ambiance familiale de la Cave du 38 Riv, il faut oser passer la devanture désuète du 38 rue de Rivoli et descendre un étroit escalier qui nous mène dans une cave au deuxième sous-sol. Un risque qui vaut vraiment le coup puisqu’on est immédiatement happé par l’atmosphère chaleureuse et intimiste de cette salle aux pierres apparentes du XIIe siècle. Les jam sessions proposées par le club tous les lundis, jeudis et vendredis nous font découvrir des musiciens venus d’horizons divers, amateurs ou professionnels, mais toujours très talentueux. Tout ça autour d’une bonne bière et de la spécialité inattendue du lieu : le sandwich 38Riv !

La cave du 38 Riv – 38 rue de Rivoli, 75004
Horaires et programmation à consulter directement sur le site
Métro : Hôtel de Ville (lignes 1 et 11), Pont Marie (ligne 7)

L’historique : le Caveau de la Huchette

L’histoire du Caveau de la Huchette, star mondiale depuis qu’il est apparu dans le film oscarisé La La Land, est intimement liée à celle du jazz à Paris. C’est ici que les premiers rythmes de swing, cette musique “endiablée” venue des États-Unis, se sont fait entendre dans la capitale. C’est ici aussi que les artistes les plus talentueux des années d’après-guerre ont fait vibrer leur saxophone ou leur trompette. Bill Coleman, Count Basie, Art Blakey, Milt Buckner ou Scott Hamilton comptent parmi les stars du jazz à s’être produit dans ce lieu mythique qui a perduré au fil des décennies. Le club, l’un des seuls où l’on peut encore danser, est malheureusement victime de son succès et donc souvent bondé…

Le Caveau de la Huchette – 5 rue de la Huchette, 75005
Du dimanche au jeudi de 21h à 2h30. Le vendredi et samedi de 21h à 4h.
Métro : Saint-Michel (ligne 4, RER B)

 Cyrielle Didier

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités