Les secrets du Jardin d’acclimatation

12 juin 2018

paris zigzag jardin d'acclimatation

Le Jardin d’acclimatation n’a pas toujours été fait pour que des enfants viennent patauger dans l’eau et se regarder dans des miroirs déformants. Et pour cause, avant de divertir les tout-petits, il accueillait des animaux des quatre coins du monde ! Retour sur l’évolution de cet agréable parc de l’ouest parisien.

Pourquoi acclimatation ?

Lors de sa création en 1852 par la Société impériale zoologique d’acclimatation, ce parc servait à acclimater des animaux de provenance exotique. En 1858, cette zone du bois de Boulogne devient également un espace d’exposition pour ces mêmes animaux. On pouvait y voir des kangourous, des lamas, des chameaux, des ours, un guépard, une girafe… Imaginez pour l’époque ! Le jardin se développe au fil des décennies jusqu’à accueillir plus de 110 000 animaux.

Le jardin d'acclimatation en 1860, gravure d'A. Provost - paris zigzag

Le jardin d’acclimatation en 1860, gravure d’A. Provost

Les Parisiens mangent les animaux du jardin

La guerre de 1870 sonne le glas de tous ces animaux. Le jardin ferme, de même que le bois de Boulogne. Lors du rude hiver 1870-1871 marqué par le siège de Paris, les Parisiens finissent par manger les bêtes, y compris les deux éléphants Castor et Pollux, qui servent de plat de résistance pour le réveillon de Noël.

Des humains à la place des animaux

Le jardin est restauré à la fin de la guerre et quelques espèces animales viennent repeupler le circuit d’exposition. Seulement, ils ne sont pas les seuls à être mis en cage : entre 1877 et 1931, 22 expositions humaines sont organisées. Ce sont des « troupes » venues principalement de pays africains, en particulier des colonies françaises.

L’apparition des attractions

Le Jardin d’acclimatation devient, dans les années 50, un lieu dédié à la promenade et aux loisirs, mais avec un esprit instructif et sportif. Ouvrent ainsi un musée national des arts et traditions populaires, une petite ferme, un théâtre, un musée en Herbe… Mais les temps sont durs et seuls finissent par subsister les manèges et la ferme.

ardin d'acclimatation paris zigzag

© hannabrinko

Louis Vuitton s’installe au Jardin d’acclimatation

Finalement, le jardin est racheté en 2006 par LVMH, qui décide d’y construire la Fondation Louis-Vuitton, pensée par Frank Gehry. Après plusieurs mois de rénovation, la grande entreprise a ouvert, en ce mois de juin 2018, un jardin entièrement rénové sur le thème du steampunk, avec une inspiration Jules Verne assez poussée, afin d’homogénéiser le parc et lui apporter plus d’eau. Et si nous allions le (re)découvrir ?

jaridn acclimatation paris zeigzag

© mousesribbonsandpixiedust

Informations pratiques : 

Jardin d’acclimatation
Bois de Boulogne
Ouvert tous les jours
Du lundi au vendredi, de 10h00 à 18h00
Samedi, dimanche, vacances scolaires et jours fériés de 10h00 à 20h00