On connaît Andy Warhol pour son travail de peintre ou de réalisateur de films avant-gardistes, mais on le connaît un peu moins pour son travail de photographe. Et pourtant, muni de son appareil photo Polaroïd, il passait son temps à immortaliser ses amis et à capturer des moments de vie. Divine, Basquiat, Grace Jones… Il a documenté sa vie sociale et ses rencontres, en se créant un album photo bien à lui. A tous ceux qui sont en mal d’activités culturelles, sachez que du 2 mars au 10 avril 2021, une bonne partie de ses tirages est présentée à la Galerie Italienne.

Andy Warhol, un photographe de la vie

De la fin des années 1950 jusqu’à son décès, l’icône du Pop art s’est pris d’amour pour la photographie, et nous a laissé une incroyable collection de tirages. Alors qu’il ne sortait jamais sans son Polaroid pour faire le plein de souvenirs, il explorait aussi d’autres concepts, plus artistiques, en utilisant la technique du Photomaton : pas vraiment étonnant lorsqu’on connaît son travail sur la sérigraphie dans ses créations. La répétition est sa marque de fabrique, et il fait de la photographie son terrain de jeu. Dans l’expo, on retrouve par exemple la série “Sex Parts, Torsos“, qui donne à voir des fragments de corps nus : un ensemble de photos de 1977 dans lesquelles l’artiste questionne la limite entre l’art et la pornographie. Une plongée dans le monde très privé de l’artiste mondain !

« Andy Warhol: Instantanés » :
du 2 mars au 10 avril
Galerie Italienne
15 Rue du Louvre – Paris 01

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités