• Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

Petite histoire des plus belles fontaines parisiennes

fontaine-quatre-parties-monde-jardin-marco-polo
  • Offrez la box visite insolite
    Un cadeau ludique et culturel !

Cela n’a pas été facile, mais on a fait notre choix parmi les 244 fontaines de Paris. Les sept fontaines que nous avons élues plus belles fontaines de Paris, ont toutes une « plastique » de rêve, mais aussi beaucoup de choses à raconter ! C’est sûr, après avoir lu cet article, vous ne les regarderez plus de la même façon…

fontaines-paris-sculpture-jet-deau

 

Fontaines des Fleuves et des Mers

On ne pouvait pas ne pas citer les fontaines jumelles de la place de la Concorde, la Fontaine fluviale et la Fontaine des mers. Séparées par l’Obélisque, elles se ressemblent comme deux gouttes d’eau avec leurs sculptures et leurs dorures, à quelques symboles près : sur la première, on observe des statues représentant le Rhin et le Rhône, avec à leurs pieds les produits de ces régions comme les fleurs, le blé ou le raisin. Sur la seconde, l’océan Atlantique et la Méditerranée et les trésors de leurs fonds marins. Inaugurées en 1840, elles sont les œuvres de Jacques Hittorff qui s’est inspiré de la fontaine Saint-Pierre de Rome pour cette célébration du génie naval français. Magnifiques le jour sous les rayons du soleil, elles sont éblouissantes la nuit quand elles s’habillent de lumières…

fontaines-des-fleuves-place-concorde

©Pierre-Louis Ferrer

fontaine-des-mers-place-concorde

©Tristan Nitot

Fontaine de Médicis

Un peu planquée entre les platanes du jardin du Luxembourg, la fontaine Médicis dégage une grande mélancolie, qu’elle doit principalement à son histoire :  la structure verticale qui la compose était à l’origine la façade d’une grotte, commandée par Marie de Médicis à un ingénieur de Florence. Endeuillée après la mort d’Henri IV, celle-ci voulait trouver l’apaisement à Paris, dans un décor qui lui rappellerait son pays d’enfance, l’Italie. Après avoir été déplacé en 1861, cet édifice a été agrémenté de sculptures d’Auguste Ottin et d’un bassin de cinquante mètres de long, bordé de vases. C’est plein de poésie !

fontaine-medicis-jardin-luxembourg

©Vinceesq

Fontaine Saint-Sulpice

Plus dépouillée que la plupart de ses consœurs, la fontaine Saint-Sulpice est remarquable par sa hauteur de douze mètres et sa situation exceptionnelle, aux pieds de la splendide église du même nom. Conçue à la fin du XIXème siècle par l’architecte Louis Visconti, elle se compose de trois bassins superposés ornés de lions et de vasques, et d’une haute tour carrée. Nichés dans les faces de cette dernière, quatre évêques de l’époque de Louis XIV, sont représentés assis en direction de l’est, de l’ouest, du nord et du sud, ce qui vaut à l’édifice le surnom de « Fontaine des quatre points cardinaux ».

fontaine-saint-sulpice

©Coyau

Fontaine des quatre parties du monde

Rares sont les fontaines qui suscitent une telle impression de liberté. Le regard est d’abord attiré par les animaux en bronze qui peuplent son bassin, des chevaux, des poissons, des tortues qui semblent se mouvoir avec vigueur sous les immenses jets d’eau. Puis, notre regard se lève vers son globe orné des signes du Zodiaque, porté par des femmes nues symbolisant l’Asie, l’Afrique, l’Amérique et l’Europe. Des références aux voyages et au mouvement qui cristallisent l’hommage à Marco Polo et Robert Cavelier de la Salle que constitue cette œuvre à plusieurs mains de la fin du XIXème siècle. À admirer dans le jardin de Marco-Polo, près du jardin du Luxembourg.

fontaine-quatre-parties-monde-jardin-marco-polo

©Joe deSousa

Fontaine Stravinsky

En plus d’être l’une des plus belles, la fontaine Stravinsky est de loin la plus originale de Paris. Installée depuis 1983 devant le Centre Pompidou, elle est l’œuvre d’un couple de « pop artistes », Nikki de Saint Phalle et Jean Tinguely, qui souhaitaient rendre hommage au compositeur russe Igor Stravinsky. Au milieu de son bassin rectangulaire, des sculptures colorées aux formes arrondies et des notes de musique métalliques, desquelles jaillissent des jets d’eau aux systèmes variés. Une création «en mouvements et en sons », aujourd’hui surnommée « Fontaine des automates ».

fontaine-stravinsky-centre-pompidou

©Morgan Sand

Fontaine de Varsovie

La fontaine la plus impressionnante de Paris, c’est elle ! Construite pour l’Exposition universelle de 1937 au sein des jardins du Trocadero et dans l’axe de la Tour Eiffel, cette fontaine est aussi imposante que majestueuse. Elle n’est pas composée d’un, mais de plusieurs bassins en cascade, dont un grand central duquel jaillissent soixante-huit jets d’une portée de sept mètres. Un grand ballet complété les dix dernières minutes de chaque heure par les projetions d’eau à cinquante mètres de hauteur de vingt canons ! Un conseil, allez-y à la nuit tombée (mais avant 22h) pour la mise en lumière des statues de tête de taureau et de chevaux dorées.

fontaine-varsovie-trocadero

©Serguey Galyonkin

Fontaine Saint-Michel

On y donne rendez-vous à ses amis et on patiente parfois longuement devant sans forcément y prêter attention. Pourtant, cette fontaine, inspirée du tableau Saint-Michel terrassant le démon peint par Raphaël, est un véritable chef-d’œuvre en plein centre-ville. Murale, elle est comme un décor de théâtre de vingt-six mètres de haut dans lequel on observe l’Archange Michel tenter de combattre le Diable. Sorte d’allégorie de la lutte du bien contre le mal, cette fontaine est le fruit de la collaboration entre neuf sculpteurs dont Francisque Duret. Comme bon nombre d’œuvres commandées par le baron Haussmann, elle a été beaucoup décriée au moment de son inauguration en 1860.

fontaine-saint-michel

©Framo

Vous en voulez plus ? Inscrivez-vous !
Pour recevoir LE MEILLEUR DU PARIS INSOLITE ET SECRET par mail

Article du 23 avril 2016

Facebook
Twitter
Google+