fbpx

Ce chaleureux restaurant comme une auberge rustique d'époque se trouve dans une bâtisse du 18e siècle à Paris

© Le Colimaçon
Par Paris ZigZag

Situé au cœur du quartier du Marais, ce petit restaurant français est plein de charme avec ses poutres en bois, ses murs en pierre et son fameux escalier en colimaçon, qui n’est pas si anecdotique !

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Dans une rue historique du Marais

C’est au cœur des ruelles médiévales du quartier du Marais que se trouve cet étonnant restaurant. Plus précisément dans la rue du Vieux-Temple, ouverte en 1250, qui était autrefois coupée en deux par le mur de Philippe Auguste. La partie hors de Paris était surnommée la “rue de la Culture-du-Temple”, parce qu’elle menait aux jardins de l’ordre du Temple. Du côté intra-muros, on nommait la voie “rue Vieille-Barbette” en référence à l’hôtel Barbette, proche de la rue. Avec la construction de l’enceinte de Charles V, les deux parties de la voie prennent ont finalement été réunies sous le nom de “Vieille-rue-du-Temple“.

© Le Colimaçon
© Le Colimaçon

C’est notamment sur cette voie que, le , le duc d’Orléans, frère du roi Charles VI, a été assassiné lorsqu’il sortait de l’hôtel Barbette. Un événement produit à l’instigation de Jean sans Peur, qui marque le début d’une guerre civile entre les Armagnacs et les Bourguignons pour obtenir le contrôle de la régence du roi, alors incapable de gouverner. Le conflit tout de même quelques dizaines d’années, puisqu’il prend fin avec le traité d’Arras, signé le 21 septembre 1435.

inscription

Un restaurant dans une bâtisse du XVIIIe siècle

C’est dans ce quartier, qui a échappé aux grands travaux d’Haussmann, qu’un petit restaurant a aménagé dans une bâtisse du XVIIIe siècle. Sur sa devanture boisée, on peut voir apparaître deux grandes ardoises annonçant les plats. À l’intérieur, on retrouve le mur en vieille pierre, les poutres apparentes et les tomettes au sol, donnant à ce lieu le charme d’une auberge rustique d’un temps ancien. Au fond de la pièce, un pittoresque escalier en colimaçon mène jusqu’à l’étage, une salle d’une vingtaine de places avec une petite fenêtre sur rue. Le tout éclairé avec une lumière douce et chaude, qui donne une atmosphère conviviale.

Un petit coin chaleureux

Ce restaurant est dénommé Le Colimaçon, en référence à son fameux escalier apportant beaucoup de charme à la salle ! Celui-ci propose une cuisine de terroir, entièrement faite maison avec des produits frais et d’origine protégée. Selon les saisons, vous pouvez y déguster un pain perdu de foie gras, des aubergines farcies aux oignons, des croustilles d’escargots de la ferme de l’Écluse, une côte de veau laiton à la plancha, sans oublier le pain perdu à la pomme et au caramel beurre salé. Une cuisine copieuse, à des prix accessibles, qui permet de profiter d’une soirée chaleureuse au sein d’un quartier plein d’histoire.

Le Colimaçon
44 rue Vieille-du-Temple, 75004 Paris

À lire également : Nos restaurants préférés à tester à Paris en 2024 !

Image à la une : © Le Colimaçon

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Complet

News populaire