Le passé peu glorieux de la place de l’Estrapade

14 février 2018

La place de l'estrapade

Après une visite du Panthéon et une balade dans le quartier, la place de l’Estrapade s’impose comme un arrêt obligatoire pour les curieux.

Une place parfaite… pour la torture

L’endroit n’a pas toujours été ce petit havre de paix et de détente. Jusqu’en 1687, la place n’accueillait pas les poussettes et les touristes, mais un châtiment bien précis, celui de l’estrapade. Si ce supplice est originaire d’Italie, c’est bien dans la capitale qu’il a connu son heure de gloire.

Cette torture consistait à hisser un condamné au sommet d’une potence les mains liées dans le dos, et à le faire tomber plusieurs fois de suite violemment à une courte distance du sol. Si le corps ne touchait jamais le sol, l’arrêt brusque pouvait provoquer de graves dislocations des membres et des déchirures des ligaments. Certaines fois, on fixait même des poids sur les pieds de la victime afin d’intensifier la chute.

Supplice de l'estrapade

Cette technique aussi violente que spectaculaire était habituellement réservée aux soldats déserteurs et aux voleurs. Cependant, elle a aussi été utilisée en masse contre les protestants, lors de la crise religieuse qui a frappé Paris au 16e siècle.

Passage obligatoire pour une balade dans le quartier

Aujourd’hui, impossible de reconnaître ce qui était autrefois un lieu de rassemblement pour assister à des chatiments. Les supplices et les cris de douleurs ont laissé place à une charmante fontaine et différents arbres et autre bancs. De plus, la place se trouve aujourd’hui au cœur d’un des quartiers les plus riches de Paris en terme d’Histoire. Entre le Panthéon, les Arènes de Lutèce ou encore le jardin du Luxembourg, les balades dans le Quartier Latin ne sont pas près de se terminer.

Brûlerie Saint-Jacques

Ancienne brûlerie de café et désormais résidence étudiante, la Brûlerie Saint-Jacques est l’un des trésors de la rue de l’Estrapade

On peut aussi choisir de rester dans le thème. Il faut pour cela redescendre la rue de l’Estrapade et aller déjeuner dans un restaurant justement nommé… L’Estrapade. Ce bistrot propose des plats typiques du Sud-Ouest. Digne des grandes tables parisiennes, l’endroit offre surtout une décoration de charme et plusieurs coins au calme.

À lire également :
Qui étaient les bourreaux de Paris ?
Les fêtes et les drames de la place de la Concorde