D’où vient l’expression « un marronnier » ?

marronnier tuileries paris zigzag

Pour un journaliste, il n’y a rien de plus ennuyant qu’écrire ce que l’on appelle un marronnier : c’est-à-dire un sujet qui revient tous les ans, comme les fournitures scolaires au moment de la rentrée des classes, les embouteillages des départs en vacances ou encore le fameux marché de Noël… Mais au fait, pourquoi parle-t-on de “marronnier” ?

Certes, le marronnier est l’un des arbres que l’on trouve le plus dans la capitale, mais ce n’est pas la raison… Cette expression typiquement parisienne a en fait vu le jour au jardin des Tuileries.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Anne-Maud 🌸 (@annemaudette)

Le 10 août 1792, des insurgés révolutionnaires prennent le Palais des Tuileries – lieu du pouvoir exécutif – marquant ainsi la fin de la monarchie constitutionnelle. 300 gardes suisses sont tués, sur les 950 en charge de défendre le Palais. Ils sont alors enterrés sous un grand marronnier rose dans le jardin des Tuileries, qui, chaque année autour du 10 août, fleurit au-dessus de leurs sépultures. Ce printemps poétique et fort en symbole est devenu un prétexte pour les journalistes d’écrire chaque année un article sur cet événement passé : un marronnier.

Pour découvrir d’autres secrets et trésors insoupçonnés de cet incroyable jardin, suivez notre visite insolite des Tuileries !

Crédits image à la Une : Daxis

MAJ 09/22 AC

Les prochaines visites guidées



Voir toutes nos activités