fbpx

Connaissez-vous l’histoire incroyable et sordide de ce célèbre parc parisien ?

Parc des buttes Chaumont
Par Melina

Puisque les beaux jours semblent n’avoir pas dit leur dernier mot, quoi de plus agréable que d’aller flâner à l’abri de l’agitation parisienne, dans l’un des superbes parcs que compte la capitale ? Mais, si on vous disait que derrière l’apparence bucolique et charmante de l’un des plus prisés d’entre eux se cache une histoire des plus sordides… auriez-vous toujours envie d’aller vous allonger sur sa pelouse pour pique-niquer ou faire une petite sieste ? Êtes-vous vraiment sûrs de vouloir savoir ? Très bien, si vous insistez…

Bandeau inscription newsletter

Le plus grand parc de Paris

Si ce célèbre parc parisien n’a pas vraiment de quoi se venter de son histoire, il peut en revanche se targuer d’être le plus vaste de la capitale intra-muros qu’il surplombe d’ailleurs fièrement ! Avec ses 24 700m² de superficie, ce jardin à l’anglaise originellement appelé La colline du Mont Chauve, n’est d’ailleurs pas seulement grand. C’est aussi un vrai chef d’œuvre. En effet, entre rochers, cascades, falaise, grotte, arbres centenaires et belvédère, sans oublier son immense lac, c’est un paysage des plus bucoliques qui s’étend en plein cœur du 19ème arrondissement de Paris. Impossible d’imaginer une seule seconde la terrible histoire qu’il abrite.

Parc des buttes Chaumont
Parc des buttes Chaumont

bit.ly/visitespariszigzag

Un passé rempli d’atrocités

Dire que les apparences sont trompeuses est ici un euphémisme. Car il n’y a rien de romantique ni de poétique dans l’histoire du renommé Parc des Buttes-Chaumont. Non, vraiment rien ! Il faut remonter au Moyen-Âge pour faire un petit état des lieux. Avant la création, en 1867, du jardin que l’on connaît, les Buttes, alors appelées Buttes de Monfaucon, remplissaient bien d’autres fonctions que celles du loisir et de la détente.

Histoire parc Buttes-Chaumont-Gibet de Montfaucon
Histoire parc Buttes-Chaumont-Gibet de Montfaucon

En plus d’être l’un des lieux les plus malfamés de Paris, jusqu’à sa démolition en 1760 s’y dressait le gibet de Montfaucon, symbole ultime de la justice royale, où l’on pendait les condamnés à mort avant d’y exposer leurs dépouilles. De lieu de torture, les Buttes se changèrent ensuite en décharge publique et lieu d’équarrissage. Ainsi, c’est jusqu’à 15 000 chevaux malades, âgés ou blessés qui furent abattus et transformés chaque année. Un entassement de cadavres dont les effluves qui s’étendaient sur la capitale n’avaient pas de quoi inspirer à la rêverie…

Du parc à l’anglaise au parc à l’angoisse

En 1860, tandis que la commune de Belleville est annexée à Paris, le quartier se transforme pour devenir moins austère, plus touristique. C’est dans ce contexte que, sept ans plus tard, l‘ingénieur Alphand créé le parc des Buttes-Chaumont tel que nous le connaissons. Une page se tourne. C’est en tout cas ce que l’on croit…

buttes-chaumont-paris-zigzag
Pont des suicidés – Buttes-Chaumont

Mais, en 1871, tandis que le peuple se soulève durant 72 jours contre le gouvernement français dans le mouvement révolutionnaire de La Commune de Paris, les corps de 300 communards furent jetés dans le lac paisible sur lequel se prélassent aujourd’hui canards, hérons et autres oiseaux. De ce passé sordide ne reste que la passerelle piétonne reliant l’ouest du parc à l’île du Belvédère, surnommée Le pont des suicidés. Et pour cause, depuis l’ouverture du parc, plus de 150 personnes se seraient jetées du haut de ses 22 mètres…

Voilà de quoi poser un regard un peu différent sur le paysage lors de votre prochaine balade au charmant et bucolique parc des Buttes-Chaumont !

Parc des Buttes-Chaumont
1 Rue Botzaris, 75019
Ouvert tous les jours de 7h à 22h (en été), de 7h à 20h (en hiver)

À lire également : Une macabre découverte a eu lieu aux Buttes-Chaumont ce lundi

Bandeau inscription newsletter

Mélina Hoffmann



Visite Guidée

Le Paris des Alchimistes

Je m'inscris

News populaire