fbpx

Il ne faut pas se fier au nom de cette célèbre tour située au cœur de Paris !

Tour Jean-sans-peur
Par Romane Fraysse

Aujourd’hui, la tour Jean-sans-Peur reste peu visible au sein du quartier des Halles, et son histoire demeure souvent méconnue. Mais une chose est sûre : il ne faut pas se fier à son nom !

Une tour méconnue près des Halles

Située dans le quartier des Halles, la tour Jean-sans-Peur passe presque inaperçue malgré son vieil âge… En effet, cette tour de fortification, édifiée au XVe siècle par le duc Jean Ier de Bourgogne, dit “Jean sans Peur”, est aujourd’hui cachée dans la cour d’une école élémentaire située dans la rue Étienne Marcel. Avec ses 27 mètres de haut, elle demeure pourtant l’une des plus grandes tours médiévales encore visibles à Paris. Ouverte au public depuis 1999, elle organise désormais des expositions temporaires dédiées à l’époque médiévale.

Illustration de la tour Jean-sans-Peur
Illustration de la tour Jean-sans-Peur

Un contexte politique tendu

L’histoire de cette tour est à situer dans un contexte politique assez complexe. En effet, vers 1392, alors que le roi Charles VI est pris de démence, ses oncles doivent le remplacer au sein du gouvernement. Ce moment d’instabilité mène le frère du roi, Louis Ier d’Orléans, à entrer en conflit avec l’un de ses oncles Philippe II de Bourgogne, dit “Le Hardi”, afin de prendre le pouvoir. La mort de ce dernier va lui permettre d’arriver à ses fins.

Les sublimes détails végétaux de la voûte de l'escalier dans la tour Jean-sans-Peur. DR
Les sublimes détails végétaux de la voûte de l’escalier dans la tour Jean-sans-Peur. DR

Mais le fils de Philippe Le Hardi, nommé Jean Ier de Bourgogne ou “Jean sans Peur”, compte bien reprendre les choses en main, et organise l’assassinat de Louis d’Orléans en 1407. Comme on s’en doute, cet acte mettra en danger la vie du jeune prince : ce qui explique la construction de la fameuse tour parisienne. En effet, de 1409 à 1411, cette tour est construite au sein de l’hôtel de Bourgogne afin d’affirmer le pouvoir de Jean sans Peur, mais aussi et surtout pour le protéger d’éventuelles attaques de la part de ses opposants : notamment de Charles Ier d’Orléans, fils de Louis, qui décide de s’allier à la branche des Armagnac.

inscription

Une fortification contre l’ennemi

Une guerre civile se déclare alors entre les Armagnac et les Bourguignon. Jean sans Peur se retranche alors dans la fameuse tour pour faire face au conflit en toute sécurité. Dans son donjon, on trouve des créneaux et des mâchicoulis qui protégeaient l’accès à deux chambres de sûreté, permettant de rester à l’abri durant quelques jours dans une pièce éclairée de plusieurs fenêtres, avec une cheminée. Cet édifice a donc été spécialement construit pour échapper à toute tentative d’assassinat, bien que son nom “Jean-sans-Peur” puisse être trompeur ! Malgré la mort du dirigeant des Armagnac, Jean sans Peur finit par être tué en 1419 lors d’une entrevue avec le dauphin, le futur Charles VII, sur le pont de Montereau.

Tour Jean-sans-Peur
20 rue Étienne Marcel, 75002 Paris

À lire également : La place Vendôme, l’histoire politique d’un symbole du luxe

Image à la une : La tour Jean-sans-Peur – © Ville de Paris



Visite Guidée

Paris au temps de Lutèce

Je m'inscris

News populaire