fbpx

Connaissez-vous l'histoire rocambolesque de ce sublime château néo-gothique du XIXe siècle en plein Paris ?

Hôtel Gaillard © Adobe Stock
Par AxelleC

Avec ses briques rouges, ses toits pointus et ses détails en pierre finement sculptés, cet hôtel particulier parisien a des allures de château Renaissance et il ne passe pas inaperçu ! Pourtant, il reste encore méconnu et quelque peu mystérieux pour de nombreux passants. Voici donc l’histoire extraordinaire de cet édifice atypique aux multiples vies

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un château néo-gothique en plein Paris

Construit en 1879 dans un style éclectique, ce somptueux édifice s’inspire de la Renaissance française, notamment de l’aile Louis XII du château de Blois et du château de Gien en Val de Loire. On peut dire qu’il détonne dans un Paris marqué par le style haussmannien et l’uniformité de la pierre de taille ! Décors sculptés, briques rouges, balustrades gothiques, grandes cheminées, lucarnes surmontées de pinacles avec le monogramme G… Mais qui est donc à l’origine de cet hôtel insolite ?

Façade extérieure avec la mention Banque de France © Eric Piermont / AFP
L’hôtel Gaillard © Eric Piermont / AFP

Un commanditaire extraordinaire 

Cet hôtel a été réalisé par l’architecte Jules Février à la demande du banquier Émile Gaillard, un homme tout aussi extraordinaire que sa demeure. Régent de la Banque de France, il souhaitait faire édifier un bâtiment exceptionnel pour abriter ses collections personnelles plutôt prestigieuses. Il conservait en effet de nombreuses œuvres d’art des XVe et XVIe siècles : tableaux, mobilier, sculptures, tapisseries, vitraux, céramiques… Symbole de réussite, il a également participé au financement des chemins de fer, il a pris en charge la gestion des biens du comte de Chambord, fut l’un des banquiers de Victor Hugo, et même l’un des meilleurs élèves de Frédéric Chopin, qui lui dédie l’une de ses mazurkas ! L’élégant hôtel Gaillard reflète donc parfaitement le statut social de son propriétaire, ses goûts artistiques, et répond à ses besoins : mettre en valeur sa collection, loger sa famille et recevoir avec faste.

À l’intérieur de l’hôtel Gaillard © Banque de France / Agence Confino
L’hôtel Gaillard © Banque de France / Agence Confino

Un sublime intérieur

Pour décorer l’hôtel, Émile Gaillard et Jules Février ont fait appel à des artistes et artisans de renom, comme la manufacture de faïence Loebnitz pour le revêtement des paliers de l’escalier d’honneur. L’édifice est inauguré le 11 avril 1885 par un grand bal avec 2000 invités, accueillis par le banquier et sa famille dans des tenues d’époque Henri II. Mais après la mort de son propriétaire, l’hôtel Gaillard est mis en vente et sa collection dispersée lors d’une vente aux enchères en juin 1904… Il faudra attendre 1919 pour que la Banque de France le rachète afin d’en faire une succursale. De vastes travaux de transformation sont alors menés, et un nouveau bâtiment est construit dans la cour pour accueillir le grand hall et une salle avec 3874 coffres dotée d’un système de sécurité inédit… La porte blindée est encastrée et entourée d’une douve remplie d’eau : on y accède par un plancher coulissant mu par un système électrique comme une sorte de pont-levis moderne !

La nouvelle vie de l’hôtel Gaillard

L’histoire de l’hôtel Gaillard puisqu’en 2019, il devient Citéco : la Cité de l’économie. Celle-ci propose un parcours interactif expliquant les notions et enjeux économiques, monétaires et financiers. L’ancienne salle des coffres est devenue une salle d’exposition présentant des collections de pièces et billets anciens qui proviennent de la Banque de France, de la Bibliothèque Nationale de France, du Conservatoire National des Arts et Métiers et de la Monnaie de Paris. Rassurez-vous, Citéco a réussi à conserver le charme d’antan de l’hôtel exceptionnel en préservant toute la décoration !

L’ancienne salle des coffres aujourd’hui intégrée à la visite de la Cité de l’économie © Banque de France / Agence Confino
La Cité de l’économie © Banque de France / Agence Confino

Hôtel Gaillard – Citéco
1 Place du Général Catroux, 75017 Paris

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Crédit photo de une : Hôtel Gaillard © Adobe Stock

À lire également : Connaissez-vous l’incroyable cabinet de curiosités d’Adèle de Rothschild conservé intact depuis plus de 100 ans ?

A. C.



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire