fbpx

Connaissez-vous ce sublime hôtel en plein cœur de Paris, fastueux témoignage du Second Empire ?

Hôtel Intercontinental Paris le Grand © IHG
Par Alexandre M

Admirer les moindres merveilles de Paris est un jeu qui demande une certaine vivacité, un regard aussi aiguisé qu’un aigle… et de la patience. Car dans une ville aussi énorme, trouver tous les lieux d’exception et en profiter ne se fait pas en quelques heures. Il faut parfois se perdre dans les nombreuses rues de la capitale pour tomber, presque comme par enchantement, sur une devanture ou une demeure historique ou insolite. Et que dire lorsque l’on arrive dans un établissement prestigieux, qui semble tout droit sortir d’une autre époque ?

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un lieu aussi prestigieux que son célèbre voisin, l’opéra Garnier

Une sensation que l’on ressent par exemple lorsque l’on foule les marches du célèbre opéra Garnier. Décidé par Napoléon III dans le cadre des transformations de Paris et sous la direction de l’architecte Charles Garnier, ce monument représentatif du XIXe siècle fait à lui seul l’éloge d’une certaine élégance. Les dorures, le marbre et les statues, comment ne pas être émerveillés dans un tel endroit ? Pour ceux qui souhaitent garder cet émerveillement dans leurs yeux, même après être sortis de l’opéra Garnier, il existe à quelques mètres un endroit digne du prestigieux monument parisien. Pour cela, il faut se rendre entre le boulevard des Capucines, la rue Scribe, la rue Auber et la place de l’Opéra. Bienvenue à l’hôtel Intercontinental Paris le Grand, autrefois connu sous le nom de “Grand Hôtel”. Un lieu unique, presque magique, en plein Paris, qui regorge d’incroyables trésors historiques. Il faut dire que l’établissement a des choses à raconter entre ses murs, lui dont l’ouverture remonte à 1862. Bâti avant l’opéra Garnier, l’Intercontinental est l’œuvre des frères Pereire, qui ont imaginé ce lieu prestigieux en amont de l’Exposition universelle de 1867. Disposant initialement 800 chambres et 45 salons, l’édifice est inauguré le 5 mai 1862 par l’impératrice Eugénie et Emile Pereire. Très vite, le Grand Hôtel devient l’endroit où il faut être, pour voir et être vu. Tous les maharajahs, sultans et têtes couronnées du monde entier viennent y séjourner. Véritable haut-lieu de la vie artistique, c’est ici que Victor Hugo organise des banquets ou qu’Emile Zola y fait mourir son personnage de Nana. Un faste qui durera jusqu’à la Première Guerre mondiale, où l’établissement est reconverti en hôpital militaire.

Couloir de l'hôtel © IHG
Couloir de l’hôtel © IHG

inscription

La demeure parfaite de l’art et de l’élégance

Se voulant luxueux et clinquant, l’établissement dispose de nombreux arguments, à commencer par le Salon Opéra, qui semble tout droit sortir d’un conte de fées où l’héroïne s’apprête à danser avec le prince. Il suffit de lever la tête pour contempler un dôme spectaculaire de 14 mètres de hauteur tout en dorures, arcades et candélabres. Une décoration fastueuse que l’on doit à Aimé Millet, sculpteur de renom du XIXe siècle. Une atmosphère qui nous renvoie instantanément en plein Second Empire, dans une époque révolue où l’art et l’élégance étaient les maîtres-mots. Contempler un monument, c’est aussi prendre de la hauteur et, à l’hôtel Intercontinental, une autre merveille se trouve à l’étage : le Club Lounge. Dédié aux membres premium de l’hôtel, l’endroit offre un service personnalisé dans un décor restauré au style Napoléon III. D’ailleurs, pour la petite histoire, L’hôtel est un résumé des possibilités de la ville moderne. Le plan de l’Intercontinental sépare en élévation les différentes fonctions de l’hôtel : les fonctions de service en sous-sol, les fonctions de réception, salle à manger, salons communs, fumoirs et boutiques au rez-de-chaussée et, enfin, les chambres et les salons privés à l’étage.

Inter

Et lorsque l’on ne profite pas de sa chambre, il y a un autre endroit au sein de l’hôtel à découvrir : la Verrière qui surplombe le Jardin d’hiver. Cet espace de 800 m² est une incroyable source de lumière dont on peut allègrement profiter, tout en admirant la délicieuse association de palmiers élancés et de lampadaires raffinés sous cette splendide voûte en verre.  Enfin, comment ne pas parler de l’hôtel Intercontinental sans évoquer le restaurant qui se trouve intégré au bâtiment : un certain Café de la Paix. Donnant sur le boulevard des Capucines, il dispose d’un emplacement idéal pour scruter les passants et le tumulte quotidien autour de l’Opéra Garnier. Outre les touristes, l’établissement attire depuis toujours les écrivains, journalistes, artistes et le monde de la finance. Le poète Oscar Wilde, exilé à Paris à la fin de sa vie, fut par exemple l’un des grands habitués du lieu. Si un séjour, aussi court soit-il, demande un certain investissement, nul doute que vous n’oublierez pas de sitôt votre passage dans cet incroyable machine à remonter qu’est l’hôtel Intercontinental Paris le Grand !

Jardin d’Hiver et la Verrière © Hospitality ON
Jardin d’Hiver et la Verrière © Hospitality ON

 

Hôtel Intercontinental Paris Le Grand
2 rue Scribe
75009 Paris

À lire également : Connaissez-vous ce sublime hôtel particulier qui fut le théâtre de fêtes célèbres ?

Image à la une : Hôtel Intercontinental Paris le Grand © IHG

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Je m'inscris

News populaire