fbpx

Où se trouve ce splendide immeuble Art nouveau qui a abrité les ateliers de célèbres artistes ?

Rue Campagne Première, Paris
Par Romane Fraysse

On ne vous présente plus le quartier de Montparnasse, tant son passé artistique est connu de tous… Mais si l’on passe devant certaines cités d’artistes en connaissant leur histoire, on ignore tout de certains immeubles méconnus qui ont pourtant vu défiler des figures emblématiques de l’art moderne

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Montparnasse, centre artistique

Dès le début du XXe siècle, les artistes délaissent Montmartre pour descendre vers le quartier populaire de Montparnasse, où se trouvent de nombreux ateliers modestes aux grandes baies vitrées orientées au nord. Certains, comme Modigliani ou Picasso, investissent la villa Vassilieff, à deux pas de la nouvelle gare. D’autres profitent des cités d’artistes créées dans l’arrondissement, telles que la fameuse Ruche. Avec l’arrivée de nombreux artistes immigrés dans le quartier, Montparnasse devient progressivement le centre de l’avant-garde, ce qui n’échappe pas aux promoteurs immobiliers. De nouvelles architectures, réalisées en ciment et en béton, voient alors le jour pour accueillir des ateliers plus spacieux.

31 rue Campagne Première à Paris - © Jmgobet
31 rue Campagne Première à Paris – © Jmgobet

Un exemple de l’Art Nouveau

Parmi ces promoteurs, un certain Charles Henry Bréal décide d’acheter en 1901 une parcelle située à l’emplacement de l’ancienne École nationale d’équitation d’Henri-Florentin Jamin. Comprise entre le 31-31 bis rue Campagne Première et le passage d’Enfer, celle-ci présente un vaste espace permettant de construire de ateliers alliant les grandes surfaces lumineuses au confort des appartements bourgeois. Son projet, lancé en 1911, est alors confié à l’architecte André Arfvidson.

31 rue Campagne Première à Paris - © Fred Romero
31 rue Campagne Première à Paris – © Fred Romero

L’édifice moderne, alliant la solidité du béton armé, du ciment et des briques, se déploie sur quatre niveaux ornés de majestueuses bow-windows. Recouverte de grès cérames d’Alexandre Bigot, sa façade joue sur la polychromie de la pierre et la transparence des vitres dans un style Art Nouveau, le favori de la Belle Époque. Toutefois, la rigueur de ses motifs géométriques annonce déjà l’Art déco, bien moins excentrique dans ses formes. L’immeuble, primé au concours de façade de la Ville de Paris en 1912, a été classé aux monuments historiques depuis le 12 juin 1986.

inscription

Le coin des artistes

Avec son architecture remarquable et ses appartements lumineux, l’immeuble est rapidement remarqué par les habitants de Montparnasse. Il fallait toutefois bien gagner sa vie, puisque le loyer est compris entre 1 600 et 3 400 francs par an, contre 300 francs à la Ruche. En effet, les intérieurs sont aménagés avec tout un équipement moderne, alimenté par l’électricité et le gaz, dotés d’un chauffage central et d’une ligne de téléphone. Néanmoins, certains artistes et écrivains, grâce à leurs succès, ont pu vivre durant plusieurs années au 31 et 31 bis rue Campagne Première, à l’instar de Man Ray, Chaïm Soutine, Dora Maar, César ou Pierre Restany.

Le quartier de Montparnasse
Le quartier de Montparnasse

Immeuble d’André Arfvidson
31-31bis rue Campagne Première, 75014 Paris

À lire également : Marie Vassilieff, le cœur artistique de Montparnasse

Image à la une : 31 rue Campagne Première à Paris – © Vertiges de l’art

Bandeau inscription newsletter



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire