fbpx

Connaissez-vous cette sublime façade Art nouveau qui a remporté le concours des "façades de Paris" en 1901 ?

Wikipedia Commons
Par Julien Mazzerbo

Cet édifice atypique du début du XXème siècle situé dans le 7ème arrondissement de Paris est l’une des architectures les plus emblématiques de la capitale : l’immeuble Lavirotte appartient au bref courant artistique de l’Art nouveau, qui se caractérise par son symbolisme et ses formes asymétriques.

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un travail d’orfèvre 

En 1900, l’architecte Jules Lavirotte entreprend la construction d’un immeuble insolite non loin de la tour Eiffel et du Champ de Mars, commande supposée du céramiste Alexandre Bigot qui participe à l’élaboration de la façade pour la métamorphoser en œuvre d’art. Les deux personnalités sont épaulés de nombreux sculpteurs comme Jean-Baptiste Larrivé pour élaborer les ornementations de la façade. L’édifice remporte le concours des façades de Paris en 1901 et Jules Lavirotte et Alexandre Bigot s’associent à nouveau en 1904 pour le Ceramic Hotel, situé 34 avenue de Wagram dans le 8ème arrondissement de Paris. Soixante-ans plus tard, en 1964, la façade et la toiture de l’immeuble Lavirotte sont inscrites au patrimoine des monuments historiques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paris la douce (@paris.la.douce)

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Odile van den Woldenberg (@odilevdw)

inscription

Symbolisme et matériaux multiples

L’apparence de l’immeuble Lavirotte n’est pas sans rappeler l’architecture de certains pays voisins, comme la Casa Batlló de Antoni Gaudi située à Barcelone, en Espagne. Il faut dire que la façade parisienne parée de céramique est une figure de proue de l’Art nouveau, un courant artistique éphémère qui s’étend de 1890 à 1910 et qui fait l’éloge des lignes courbes : son architecture alambiquée peuplée de formes irrégulières et d’ornementations diverses est une véritable prouesse artistique qui reflète la pensée novatrice de ses créateurs.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Mikko Stotomas (@jumpermikko)

En premier lieu, sa porte audacieuse au parfum de scandale bouleverse l’opinion publique au début du XXème siècle : une forme phallique y est représentée, symbole de virilité et parti pris assumé des auteurs qui relate ni plus ni moins la prééminence de l’anatomie humaine dans le symbolisme de l’Art nouveau. Sur les bas-reliefs, une allégorie féminine de la Nature figure avec élégance tandis que le reste de la porte est parsemé d’ornementations animales : cygnes, dragons et lézard sont finement détaillés. Un peu plus haut, des têtes de bœufs semblent soutenir un balcon.

© enzogialo / Adobe Stock
© enzogialo / Adobe Stock
© enzogialo / Adobe Stock
© enzogialo / Adobe Stock

Ce symbolisme exubérant s’accompagne d’une diversité des matériaux employés : sur sept niveaux, l’on peut retrouver du grès flammé, de la brique, des tuiles vernissées ou encore du béton. L’immeuble Lavirotte est considéré comme “patrimoine du XXème siècle” par le gouvernement français et constitue encore aujourd’hui l’une des architectures majeures de notre chère capitale.

Adresse : 29 avenue Rapp 75007 Paris

A lire également : Savez-vous où se cache la plus vieille maison de Paris qui date de 1407 ?

Image à la une : © Wikipedia Commons

Julien Mazzerbo

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Complet

News populaire