fbpx

Les "parties fines" du jardin de Bagatelle

bagatelle-pariszigzag
Par Leonard

C’est ici une anecdote historique étonnante, qui fait sourire. Dans les buissons du distingué domaine de Bagatelle, très apprécié aujourd’hui par les Parisiens, se tramaient autrefois d’extravagantes orgies libertines. Au XVIIIe siècle, les amateurs de belles roses côtoyaient les amateurs de « belles plantes » au jardin de Bagatelle…On savait s’amuser au siècle des Lumières !

bagatelle-2-paris-zigzag
Flickr @Maryse Kempfer

Un lieu prisé par la noblesse libertine…

En premier lieu, il faut rappeler l’histoire insolite du domaine de Bagatelle, situé dans le bois de Boulogne. Sous le règne de Louis XV, au XVIIIe siècle, le bois de Boulogne était un lieu dédié à la chasse, ce qui offrait au roi et à certains membres de la cour un divertissement recherché. Activité noble par excellence, les parties de chasse dérivaient néanmoins parfois vers des formes bien « différentes »… Après certaines parties de chasse, le petit domaine de Bagatelle se transformait en temple du lucre et du libertinage : une forme de « troisième mi-temps » à la sauce du XVIIIe siècle ! Des hommes et femmes aimaient ainsi se retrouver dans le bois pour y festoyer jusqu’au bout de la nuit, souvent sous le regard indulgent du roi Louis XV (lui-même abonné à ce type de réjouissances dans sa jeunesse…).

L’épouse du propriétaire du domaine, dans les années 1720-30, était en effet la très légère et libertine Maréchale D’Estrées, connue pour son appétence des soirées galantes et libertines. Afin de recevoir dans les meilleurs conditions les « invités », elle et son mari dépensèrent une coquette somme pour réaménager le domaine, d’où son nom de « bagatelle ». A la mort des très frivoles propriétaires, le lieu tomba néanmoins quelque peu en désuétude, jusqu’à un jour de 1775…

bagatelle-4-paris-zigzag
Crédit : Léonard Barbulesco

Un somptueux domaine rénové en un temps record !

Dans la seconde moitié du XVIIIe siècle, en 1775, le frère du roi Louis XVI, le Comte d’Artois, craqua pour ce vaste domaine, en partie abandonné depuis la mort du maréchal d’Estrée. Conscient du passé libertin associé au domaine, le Comte accepta d’acheter et de rénover l’endroit pour y accueillir, en toute tranquillité, ses nombreuses conquêtes…

Surtout, en 1777, Marie-Antoinette lança un défi extravagant à son beau-frère le comte d’Artois : construire un palais et réaménager le parc en moins de 100 jours ! Le comte accepta ce projet, un peu fou, et fit appel à l’architecte François-Joseph Belanger pour édifier un petit château et au paysagiste écossais Thomas Blaikie pour le dessin du jardin anglo-chinois. En une nuit, les plans du château furent réalisés et quelques 9000 ouvriers furent mis au travail dès les jours suivants, selon un rythme effréné pour répondre au caprice du comte.

Contre toute attente, le délai fut largement respecté et après 64 jours seulement la “folie” de Bagatelle fut inauguré sous les yeux ébahis de la reine Marie-Antoinette. Cette dernière était d’ailleurs une habituée des soirées de Bagatelle et aurait d’ailleurs utilisé, à maintes reprises, le château de plaisance et son jardin pour y recevoir ses nombreux amants… bien cela n’ait jamais été réellement prouvé. Mais cette rumeur est bien la preuve de la persistance du fantasme accolé au domaine de Bagatelle, considéré, encore à la fin du XVIIIe siècle, comme le repaire des débauchés et des libertins

L’histoire insolite du domaine de Bagatelle est ainsi la marque de l’esprit frivole et insouciant de la haute noblesse sous l’Ancien Régime et permet de mieux comprendre l’origine de cet élégant domaine… Constitué d’un magnifique jardin et d’un très charmant château, le domaine de Bagatelle est l’endroit parfait pour vous évader le temps d’un Week-end ! A préciser néanmoins, les soirées libertines n’y sont plus trop à « la mode »…

A lire également :
Un château à sauver en plein coeur de Paris !
Sensations fortes et libertinage dans les folies du 18e siècle 
Paris libertin : les règles à suivre



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Je m'inscris

News populaire