fbpx

Saviez-vous que le plus grand parc de loisirs de Paris se trouvait à l’emplacement exact d'une célèbre salle de spectacle ?

Manège Paris © Adobe Stock
Par Alexandre M

Il n’est pas forcément évident de le deviner en voyant cette imposante structure d’une superficie totale de 48 600 m², mais le Palais des Congrès de Paris repose sur un véritable morceau d’histoire de Paris. Bien avant d’accueillir des salons et expositions de renom, mais aussi des artistes reconnus comme Charles Aznavour, Bruce Springsteen, Mariah Carey ou Alicia Keys, le site a connu d’autres divertissements bien différents. Par le passé, le terrain a été occupé par le bastion no 51 des fortifications de Thiers, cette enceinte créée sous Louis-Philippe pour protéger Paris et la chapelle Notre-Dame de Compassion. Une petite église que l’on peut encore admirer aujourd’hui, puisqu’elle ne se trouve qu’à quelques mètres de là. Mais entre ces deux périodes, le spectacle était déjà au rendez-vous…

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Retour aux grands débuts des parcs d’attractions

L’Exposition Universelle de 1900 qui se tient à Paris voit l’apparition d’une salle de 6000 places, nommée “le Columbia”, où l’on pouvait assister à des attractions avec des danseurs, des éléphants, des chameaux et des serpents. 4 ans plus tard, le Columbia laisse sa place à une autre salle de spectacle, le “Printania-music-garden” qui, faute de viabilité financière, sera vendu à une société américaine. En 1909, un nouveau géant du divertissement sort de terre : le Luna Park. Construit sur le modèle de celui de Coney Island près de New York,  le site étonne par ses manèges qui donnent le tournis et les stands de nourriture qui, déjà à l’époque, en font saliver plus d’un. Devenant le troisième parc d’attractions de l’histoire de France, le site situé Porte Maillot ressuscite la vogue, depuis longtemps déjà oubliée, des “Tivolis”, qui faisaient fureur sous l’Empire et la Restauration. Avec un prix d’entrée à 1 franc tous les jours de la semaine sauf le vendredi, jour d’affluence, le Luna Park devient très vite un lieu très populaire dans la capitale. 

Sensations fortes à Paris avec la Rivière Souterraine © Wikimedia
Sensations fortes à Paris avec la Rivière Souterraine © Wikimedia

Des attractions entrées dans l’histoire de Paris

Le succès est tel que, en 1910 lors du lancement de sa deuxième saison, Luna Park est décrit dans Le Figaro comme “un des lieux de rendez-vous les plus sélects de la capitale”. En raison de l’emplacement, la clientèle est plutôt huppée et le directeur du parc d’attractions ne fait d’ailleurs pas les choses à moitié pour les bichonner : le parc est bitumé pour ne pas abimer les souliers, des arbres sont plantés pour protéger de la pluie, de même que des parapets… Pas pour se protéger de la pluie cette fois, mais des éclaboussures plus importantes d’attractions-phares, comme le “Water-Chute”, dont on dit que les gondoles tombaient à une vitesse de 120 km/h. Parmi les autres attractions les plus populaires, le “Scenic railway” aux montagnes russes sur un parcours de 1945 mètres, “Les Roues Diaboliques”, “Le Moulin de la Rivière”, le “Théâtre des Flammes” ou encore le “Chatouilleur”. Lieu de rendez-vous incontournable des Parisiens en quête de sensations fortes, le Luna Park connaît une période faste où il accueille plus de 3 millions de visiteurs. Une opération qui permet au parc de reverser 250 000 francs aux bonnes œuvres, ce qui demeurait une obligation légale à l’époque.

http://bit.ly/visitespariszigzag

40 ans de sensations fortes avant le clap de fin

Mais tous les monuments ne peuvent durer éternellement, et Luna Park est loin d’être le seul site disparu de Paris. Tout comme de nombreuses entreprises, la crise économique et la Grande Dépression au début des années 30 seront fatales au parc d’attractions. Malgré des paris audacieux, comme l’acquisition de baleines embaumées ou de manchots vivants, la cote d’attraction du site chute petit à petit. D’autant plus que, bien qu’il attirait une clientèle “endimanchée”, le Luna Park a progressivement acquis une réputation douteuse. Fermé en janvier 1946 à la suite d’un jugement d’expulsion obtenu par la Ville de Paris, le parc d’attractions laisse place dès 1948 à une vaste cité administrative accueillant les services du ministère de la Reconstruction avant que ne soient finalement édifiés en 1974 le Palais des Congrès et l’hôtel Concorde-Lafayette. Source de loisir des Parisiens pendant près de 40 ans, le Luna Park a assurément laissé une empreinte indélébile dans l’histoire des parcs d’attractions en France, dont les plus marquantes perdurent sur des photos et vidéos d’archives.

L’emblématique “Water Chute” du Luna Park © Paris Unplugged
L’emblématique “Water Chute” du Luna Park © Paris Unplugged

 

À lire également : Connaissez-vous l’histoire incroyable du Louvre miraculeusement sauvé de la destruction ?

Image à la une : Manège Paris © Adobe Stock

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Le Passage des Panoramas à Paris

Les plus beaux passages couverts

Je m'inscris

News populaire