fbpx

Saviez-vous que ce stade emblématique de Paris avait été inauguré pour l’Exposition Universelle de 1937 ?

Stade Pierre de Coubertin © Clément Dorval / Ville de Paris
Par Alexandre M

Dans les rues de Paris, l’Histoire avec un grand H se ressent à presque tous les coins de rue, que ce soit à travers un bâtiment, un monument simple comme une fontaine ou même un détail sur une façade. Si elles ne sont mises en lumière que le temps d’une grande compétition ou d’un événement prêt à rassembler des milliers de personnes, on a souvent tendance à oublier que les enceintes sportives sont aussi de formidables témoins du passé. Véritables prouesses techniques et technologiques, théâtre de grands événements ou anecdotes des plus insolites, Paris a toujours été une capitale de sport, et certains complexes sont heureusement là pour nous le rappeler… encore plus à quelques mois des Jeux Olympiques !

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Un projet fou pour l’époque

Tandis que quelques enceintes ont été construites pour le grand événement de cet été, à l’image de l’Arena Porte de la Chapelle (badminton, gymnastique rythmique) et du Centre aquatique de Saint-Denis (natation artistique, plongeon, water-polo), une large majorité des infrastructures utilisées pour ces Jeux olympiques de Paris 2024 sont déjà existantes, comme le Stade de France, Roland-Garros, ou La Défense Arena. Une liste à laquelle on peut rajouter un stade emblématique de la capitale : le stade Pierre-de-Coubertin. Situé dans le 16ème arrondissement de la capitale (qui n’est pas le plus bruyant de la capitale), ce bâtiment est une véritable institution du sport à Paris, puisque son inauguration remonte tout de même à 1937. Premier stade couvert construit en France, celui-ci est inauguré à la hâte à l’occasion de l’Exposition Universelle de Paris. Avant le Stade Pierre de Coubertin, les installations sportives couvertes sont encore rarissimes. À Paris, spectateurs et sportifs peuvent compter sur le Vélodrome d’Hiver, qui existe depuis la fin du XIXe siècle, mais celui-ci reste un vélodrome surplombé d’une lourde charpente, qui peut suffire pour des combats de boxe, mais guère plus. Influencés par les modèles qui fleurissent aux Etats-Unis ou en Angleterre, nombreux sont ceux à imaginer un stade couvert, comme le Bordelais Raoul Jourde et son stade de 30 000 places ou le promoteur américain Jeff Dickson, qui souhaite faire construire une arène couverte de 10 000 places pour tout simplement rivaliser avec le Madison Square Garden de New-York.

Plan de l’Exposition Universelle de 1937 © Flickr
Plan de l’Exposition Universelle de 1937 © Flickr

Un formidable vestige Art Déco remis au goût du jour

Finalement, le déclic viendra d’un champion de tennis : Jean Borotra, l’un des fameux “Quatre Mousquetaires” de la discipline. Ayant imaginé un stade couvert à la Porte de Saint-Cloud qui serait ouvert à autant de sports que possible (tennis, boxe, basket, gymnastique ou escrime), celui qui sera secrétaire général au sport et à l’éducation physique sous le régime de Vichy rencontre quelques heurts à son projet, mais parvient finalement à le faire construire pour l’Exposition Universelle de 1937. Dans le projet initial de Borotra, le stade comprendrait une salle principale de 5 000 places éclairée par 24 lampes, deux salles annexes, un laboratoire médical et une salle de cinéma pour l’enseignement de la pratique des sports. Deux matériaux s’imposent comme les traits typiques du Stade Pierre de Coubertin : la brique et le verre. Témoin d’une architecture art déco symbole de sa décennie de création, le Stade Pierre de Coubertin brille, ou plutôt illumine, par sa verrière de 1000 m² avec vue sur le terrain depuis le hall d’accueil et sa mezzanine. La proximité entre le terrain et les tribunes font de Coubertin un lieu chaleureux, où les bruits du jeu et les chants des supporters parisiens se font facilement entendre. Et ce dès la première compétition officielle jouée dans cette enceinte : la Coupe des Nations de basketball, disputée dans le cadre de l’Exposition Universelle. Dans un stade pas encore terminé, la France triomphe de la Lettonie en finale, la première d’une équipe de France dans ce futur temple du sport national. Une enceinte qui subira comme Paris les foudres de la Seconde Guerre mondiale, mais qui ne cessera jamais d’accueillir le sport sous toutes ses formes. Tennis, basket, volley. Bientôt escrime, judo, tennis de table, badminton, karaté… le stade Pierre-de-Coubertin préfigure le Palais des Sports qui fera école dans toute la France à partir des années 60.

Un site fort reconnaissable de l’extérieur pour son usage de la brique © X / @Anne_Hidalgo
Un site fort reconnaissable de l’extérieur pour son usage de la brique © X / @Anne_Hidalgo

Temple du sport olympique et désormais paralympique

Figure du patrimoine sportif français, l’enceinte accueille aujourd’hui les meilleurs badistes mondiaux qui s’affrontent chaque année lors des Internationaux Français de Badminton, mais aussi les plus grands escrimeurs et karatékas. Depuis les années 90, les sections handball et basket-ball du Paris Saint-Germain en ont fait leur site de match. Rénové ces derniers mois, le stade accueillera à l’occasion des Jeux Paralympiques de Paris 2024 les épreuves de Goalball. Ce sport collectif inventé en 1946, pensé pour les malvoyants et non-voyants, oppose deux équipes de trois adversaires qui doivent marquer via un lancer au sol un ballon sonore dans le but adverse. Avant cela, pendant les Jeux olympiques, les lieux accueilleront les entraînements des équipes de gymnastique rythmique et de trampoline. Avant de recevoir les athlètes du monde entier, le stade Pierre-de-Coubertin a donc subi un important lifting interne, notamment pour adapter ses espaces aux personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite. Par ailleurs, une “zone calme” dédiée aux personnes souffrant de troubles autistiques a aussi été créée, avec un revêtement permettant d’insonoriser l’espace. Sans oublier un dispositif de guidage et une signalétique adaptée pour les handicaps visuels et sonores. Révolutionnaire dès ses débuts, ce temple du 16ème arrondissement n’en finit pas de se réinventer pour continuer de faire briller le sport.

La section foot a le Parc des Princes et le hand a le stade Pierre-de-Coubertin © PSG.FR
La section foot a le Parc des Princes et le hand a le stade Pierre-de-Coubertin © PSG.FR

 

Stade Pierre-de-Coubertin
82 avenue Georges Lafont
75016 Paris

 

À lire également : Saviez-vous qu’une résidence royale très appréciée des rois de France se tenait dans l’actuel bois de Boulogne ?

Image à la une : Stade Pierre de Coubertin © Clément Dorval / Ville de Paris

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Théâtre Robert Houdin

Le Paris des Magiciens

Je m'inscris

News populaire