fbpx

Saviez-vous qu’un vignoble qui produit près de 3000 bouteilles par an se cache dans Paris ?

Vignoble de Montmartre
Par Alexandre M

Des monuments tels que la tour Eiffel ou le Mont Saint-Michel, une gastronomie variée et admirée depuis des décennies ou encore un savoir-faire maintes et maintes fois démontré dans le milieu de la mode… la France peut se vanter d’être reconnue à travers le monde pour sa maîtrise dans divers domaines. À cette liste, on peut ajouter un autre secteur également très prolifique : le vin. Les vignobles et la France, c’est une histoire d’amour qui dure depuis plusieurs siècles. Bordeaux, Bourgogne ou encore vins d’Alsace, plusieurs régions nous viennent en tête lorsque l’on parle de vin en France… mais saviez-vous que Paris a aussi son mot à dire lorsque l’on parle de vignoble ?

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l

Les vignes à Paris, une entreprise qui ne date pas d’hier

À première vue, difficile d’imaginer une installation telle qu’un vignoble en plein cœur de Paris. Et pourtant, il en existe un depuis pas mal d’années, dans l’un des arrondissements les plus emblématiques de la capitale. Lorsque l’on évoque Montmartre, on pense immédiatement au Sacré-Cœur, au Moulin de la Galette, au Café des Deux Moulins ou encore à la Place du Tertre, célèbre repaire d’artistes peintres. Pourtant, la culture de la vigne autour de Paris date de l’époque gallo-romaine. Des textes anciens et des fouilles archéologiques indiquent que, jusqu’à la fin du Moyen Âge, la région située dans un rayon d’une centaine de kilomètres autour de Paris fut l’une des principales productrices de vin d’Europe, avec près de 42 000 hectares. Les vignes ont été plantées pour alimenter les urbains et avoir un vignoble était un gage de richesse. Les vignobles appartenant à des abbayes, la colline de Montmartre était ainsi la propriété de l’abbaye de Saint-Denis, tout comme ceux de Clignancourt et de la Goutte d’Or. Il se murmure même que le vignoble montmartrois aurait été le premier de l’actuelle Île-de-France. La première trace écrite de l’existence de ces vignes remonte au Xe siècle, lorsqu’un certain Chanoine Frodoard fait état dans ses chroniques d’une tempête qui détruisit en 994 les vignes proches de Paris.

Photo d’archive de la vigne © Roger-Viollet
Photo d’archive de la vigne © Roger-Viollet

Un déclin inévitable dès la fin du XVIIIe siècle

La majorité des vignes devient alors la propriété des Dames de Montmartre au XIIe siècle, dont l’exploitation leur garantit quelques revenus. C’est aussi à cette époque qu’un pressoir est installé à proximité de l’église Saint-Pierre, où les habitants sont tenus de venir presser leur raisin moyennant une redevance. Au XVIIIe siècle, on recense même une vingtaine de vignobles sur la Butte. À tel point que, sur des plans établis à l’époque, figure une étendue de vigne assez importante bordant l’actuelle rue Marcadet (Chemin des Bœufs) depuis la rue du Mont-Cenis. Mais un événement majeur du XVIIIe siècle va marquer le déclin de ces vignes : la Révolution de 1789. En plus de l’intérêt des militaires pour le lieu, stratégiquement bien situé, l’exploitation des carrières de plâtre, la concurrence des vins de Loire, d’Alsace, de Bourgogne et du Bordelais et la spéculation immobilière vont avoir progressivement raison des vignobles. Sans oublier un mal propre à l’activité viticole : les maladies de vigne. En quelques décennies, ces maladies venues d’Amérique du Nord ravagent le vignoble européen : l’oïdium, le phylloxera puis le mildiou de la vigne.

inscription

Une renaissance symbolisée par l’une des fêtes les plus populaires de la capitale

La renaissance de la vigne à Montmartre survient au début des années 1930, lorsque le conservateur en chef des promenades de Paris propose de rétablir une parcelle de vigne à Montmartre, en souvenir des anciens temps. Son choix se porte sur une petite parcelle non construite, près de la rue Saint-Vincent. Malgré son emplacement sur le versant nord, moins favorable pour la culture de la vigne, cette illustre activité fait son grand retour à Montmartre. Les cépages gamay et pinot noir cohabitent avec quelques plants hybrides et continuent de régaler les amateurs de vins. La renaissance des vignes à Montmartre marque aussi le début d’une grande tradition : la Fête des Vendanges de Montmartre. Chaque année au début du mois d’octobre, cet événement est l’occasion de faire venir du monde pour vendre le produit de la vigne des dernières années et de reverser les recettes pour différentes actions, tout en jouant aussi la carte de la fête de l’esprit village de Montmartre. Tout comme le cépage sélectionné pour qu’il ne murisse pas trop tôt, la date est choisie avec soin, car l’on souhaite que les Parisiens soient bien rentrés de leurs congés.

La très populaire Fête des Vendanges © François Collombet
La très populaire Fête des Vendanges © François Collombet

Mais au fait, qu’est-ce qui rend le vin de Montmartre si particulier ?

Tout connaisseur le sait : chaque vin possède sa saveur, ses arômes et tout un ensemble de savoir-faire qui le rend unique. Alors, quelles sont les particularités du vin de Montmartre ? Tout d’abord, la vigne de Montmartre est cultivée selon les principes bio, traitée uniquement avec des pesticides autorisés en viticulture biologique, le cuivre et le soufre. De plus, le Clos Montmartre est vinifié dans les caves de la mairie du 18e, avec des techniques innovantes et sans sulfites. C’est un vin exceptionnel, qui n’existe pas ailleurs et un peu acide grâce à son exposition côté nord. Issu de 30 cépages différents des plus grandes régions viticoles répartis sur plus de 1600 m2, il est pensé pour être très frais et très agréable, ne ressemblant à aucun autre… Bref, l’accompagnant parfait pour un repas !

Un écrin de verdure en plein Montmartre © Shutterstock
Un écrin de verdure en plein Montmartre © Shutterstock

 

À lire également : Connaissez-vous ce magnifique jardin japonais de 29 hectares, sublimé en automne, à 3h de Paris ?

Image à la une : Vignoble de Montmartre © François Collombet

https://f.info.pariszigzag.com/f/p?q=n4l6TIJ-xaXwmPcVukeg0JIv3j35jY1Hp2d9b9w0MxToUZjbYmkjQJFGucEje1zlUsrplyzy9fTMEuGtw5Uuk4PoGLToiAdX7q7gCE5Ygds9xBhdFqorr2qPLhut1rdkUQO0aAGCidqra1GnWkoTHPimgWFOY7qWJPEXp_zcUbNP0UkwaMecwb0zO5uuH0rpRjwOw5fN0JrNnvIqari3wp9gPUvD1NMV1aFunX5bGC1780yCJ0nq4OqSUdUqIc4l



Visite Guidée
Paris la nuit avec du brouillard

Le Paris du crime

Complet

News populaire